Art : Les figurations dans l’art du Paléolithique supérieur

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 23/10/2020.

Image par Mike Goad de Pixabay

Une grande partie de la production artistique préhistorique n’est pas parvenue jusqu’à nous. Cependant, les grottes offrent un milieu idéal pour la conservation de vestiges artistiques.
Pourquoi certaines grottes ont-elles été choisies plutôt que d’autres ? Que signifient réellement ces œuvres? Sont-elles liées à des rituels magiques ?
Ont-elles un rôle protecteur ?
Traduisent-elles un désir de comprendre et de maîtriser la nature ?
Même si beaucoup de mystères planent encore autour de ces réalisations, grâce au travail des archéologues et des chercheurs, nous continuons d’apprendre beaucoup sur l’art du Paléolithique.


Chronologie :

Frise chronologique de la préhistoire
Préhistoire_frise Antoine03, CC BY-SA 4.0 Via Wikimedia Commons

Une présentation du Paléolithique, sur hominides.com, site consacré à la Préhistoire, l’ évolution de l’homme de la Préhistoire à nos jours et de Toumaï à Homo sapiens.

Le Paléolithique supérieur débute sur tous les continents, hormis l’Amérique, aux alentours de – 40 000 et perdure jusque vers -12 500. Il est caractérisé par l’expansion de l’Homme moderne à travers le monde.

À consulter également, une frise chronologique par l’ Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) qui couvre 800 000 ans du Paléolithique ancien jusqu’à nos jours. 
Avec plus de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe.
Institut national de recherche, il réalise chaque année quelque 1 800 diagnostics archéologiques et 250 fouilles en partenariat avec les aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et Outre-Mer.
Ses missions s’étendent à l’exploitation scientifique des résultats et à la diffusion de la connaissance archéologique auprès du public.

Récapitulatif de la période du paléolithique supérieur par Nelly Connet, INRAP, 2007 :
Extrait :
L’art, comme expression figurative, apparaît au début du Paléolithique supérieur, puis se développe, se diversifie et évolue.
(…) Les représentations figuratives sur les objets mobiliers sont puisées dans le bestiaire animalier chassé ou pêché, elles sont plus variées sur les parois des grottes, et, au bestiaire d’herbivores, s’ajoutent des félins, des ours…, mais très rarement des hommes.
Ils apparaissent dans la ronde-bosse, à partir du Gravettien, au travers de statuettes féminines dites « Vénus ». L’ornement corporel, qu’il pare un vêtement ou un corps, existe dans toutes les cultures. Il comprend des objets naturels (coquillages, dents animales…) ou façonnés (pendentifs en os, perles en ivoire et en os).


Visites virtuelles

Grands Sites Archéologiques, collection de référence du Ministère de la Culture : https://archeologie.culture.fr/fr
Consacrée aux recherches archéologiques menées en France, cette série couvre de nombreuses thématiques, de la Préhistoire à nos jours.
Pour la recherche en question, nous vous recommandons :
La grotte de Lascaux : longue de 250 mètres, elle se situe en Dordogne et représente une des grottes les plus importantes. Elle retrace l’histoire des hommes du Paléolithique notamment au travers de dessins pariétaux et rupestres.
Visitez la grotte de Lascaux (Dordogne) de chez vous !

La grotte Chauvet-Pont d’Arc
La grotte Chauvet est l’une des plus anciennes grottes ornées au monde. Ses peintures dateraient de 31 000 ans avant notre ère. Les sujets de prédilection des artistes préhistoriques sont les grands herbivores comme les chevaux, les bisons ou les mammouths. Les hommes apparaissent rarement et sont représentés de manière beaucoup moins réaliste que les animaux.
Source : 
Visitez la grotte de Chauvet-Pont d’Arc (Ardèche) de chez vous !

Des empreintes de mains en négatif ou en positif, ainsi que des symboles géométriques, se retrouvent également dans plusieurs grottes.
La femme, plus ou moins stylisée, est représentée sur les parois des grottes mais aussi sous forme de gravure et de statuettes («Vénus») en os, ivoire ou pierre.
Une statuette paléolithique a d’ailleurs été récemment découverte à Amiens, durant l’été 2014.


Des articles en ligne :

Art et comportements symboliques au Paléolithique : quelques points de vue actuels, Patrick Paillet, Muséum National d’Histoire Naturelle, Département de Préhistoire et CNRS, U.M.R. 5198.

Les mains dans la Préhistoire, par CR, hominides.com, le 01/02/2013.
Extrait :
Presque plus émouvantes que les représentations artistiques, les empreintes de mains sur les parois des grottes sont un véritable lien entre les hommes du Paléolithique et nous. Ces traces concrètes et réelles nous renvoient à nos souvenirs où, enfants, nous imprimions nos mains sur une feuille blanche ou même tout simplement sur le sable mouillé…

Les thèmes de l’art pariétal paléolithique, par Patrick Paillet, préhistorien, 2017. (Muséum national d’Histoire naturelle, Département Homme-Environnement)

Sur les parois des grottes, l’art du paléolithique en trois mouvements, par Pierre Ropert, Franceculture, le 07/12/2016.


À lire également :

Le Paléolithique, INRAP, le 20 janvier 2016.
Extrait : 
Le terme Paléolithique a été créé à la fin du XIXe siècle. Son étymologie du grec ancien signifie « l’âge de la pierre ancienne », par opposition à « l’âge de la pierre nouvelle », qui désigne le Néolithique qui lui succédera.


À découvrir :

Le Muséum d’histoire naturelle à Paris et ses collections .

Le Musée d’archéologie nationale à Saint Germain en Laye : ses collections paléolithiques sont parmi les plus riches au monde, notamment dans le domaine de l’art mobilier.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr
Des astuces et d’autres réponses à découvrir sur notre page Facebook !


Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *