plus particulièrement, la représentation de l’immigration dans le cinéma égyptien

Notre réponse du 05/04/2016
Votre question sur le cinéma égyptien et l’immigration peut couvrir différents aspects : l’émigration intérieure, notamment des Egyptiens du Sud vers le Nord du pays ou des campagnes vers les villes, thématique traitée notamment dans le cinéma égyptien des années 50-60 ; l’émigration vers les pays du Golfe (surtout) ou ailleurs (rappelons que, selon l’Office International des Migrations, 70% des Egyptiens vivant à l’étranger sont localisés dans des pays arabes) ; la thématique des immigrés retournant dans leur pays d’origine a pu également être traitée dans le cinéma égyptien.
Alors que la majorité des Egyptiens émigrent vers les pays du Golfe, le nouveau cinéma égyptien des années 90 et suivantes s’intéresse plutôt à l’émigration des Egyptiens vers les pays occidentaux (Europe, Etats-Unis).
L’article de Delphine Pagès-El Karaoui  « l’Occident sans technicolor » (publié le 26 février 2016 sur le site des Langues’O) présente les particularités de ce « cinéma d’émigration », c’est à dire de films réalisés par des cinéastes égyptiens vivant dans les pays occidentaux.
Du même auteur on peut citer « Les mirages de l’émigration au miroir du cinéma égyptien« , paru dans la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, N° 134, décembre 2013 (en ligne sur Revue.org)

L’INALCO (Institut national des Langues et Civilisations Orientales) a organisé un séminaire le 15 juin 2015 intitulé :
Les imaginaires migratoires au cinéma : temporalités, territoires et identités avec plusieurs chercheurs comme Yvan Gastaut (URMIS), Thomas Lacroix (Migrinter) Delphine Pagès-El-Karoui (INALCO/URMIS) et Stéphane Sawas (INALCO).
Contact : d.pageselkaroui@gmail.com
Présentation du séminaire sur Calenda.org et sur le site de l’URMIS Unité de Recherche Migrations et Sociétés, accompagnée d’une bibliographie.
Ces chercheurs sont des personnes ressources qui pourraient vous aider dans votre recherche.

Références bibliographiques pour repérer des titres de films et des cinéastes ayant abordé cette question :

Vous pouvez vous référer au catalogue Sudoc pour localiser ces titres dans les bibliothèques universitaires françaises.

Égypte, 100 ans de cinéma : [exposition, Paris, Institut du monde arabe, 25 octobre 1995-25 février 1996] / sous la dir. de Magda Wassef
 Paris : Éd. Plume : Institut du monde arabe, cop. 1995
1 vol. (319 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. ; 30 cm
ISBN : 2-84110-036-7 (Ed. Plume) (br.) : 250 F. – 2-906062-81-2 (I.M.A.), EAN : 9782841100811
Annexes : Filmogr. p. 286-315. Index

Regards sur le cinéma égyptien : 1895-1975 / Yves Thoraval ; préf. de Jean Lacouture
Paris : Ed. l’Harmattan, 1988
 145 p., [16] p. de pl ; 22 cm, ISBN : 2-7384-0055-8
Notes : Rééd. de l’éd. de Beyrouth, 1977. – 9782738400550
Annexes : Bibliogr.: p. 129-135

– Histoire du cinéma égyptien [Texte imprimé] / Hamid Hamzaoui
Marseille : Éd. Autres temps, 1997
170 p. : ill., couv. ill. ; 24 cm
Appartient à la collection : (Temps mémoire, ISSN 1164-5881), ISBN : 2-911873-22-X (br.) : 110 F, EAN : 9782911873225
Annexes : Filmogr. p. 157-168. Bibliogr. p. 169-170. Index

Les cinémas du Moyen-Orient [Texte imprimé] : Iran, Égypte, Turquie (1896-2000) : avec une filmographie de 100 films / Yves Thoraval
Paris : Séguier, impr. 2000
 1 vol. (321 p.-[16] p. de pl.) : ill., couv. ill. ; 19 cm, ISBN : 2-84049-185-0. – 2-8404-9185-0 (br.) : 110 FRF, EAN : 9782840491859

Il n’est pas facile d’établir une filmographie précise des films égyptiens qui traitent du thème de l’immigration. Nous avons pu en repérer certains à partir d’une recherche sur Internet :
La ville (al-Medina) de Yousri Nasrallah, 1998 : un jeune égyptien émigre à ParisDescriptif et synopsis sur le site Africultures
Le tigre noir avec l’acteur Ahmed Zaki, histoire vraie d’un immigré égyptien devenu champion de boxe en Suède
A la recherche d’une patrie de Maïssa HAMDI (ERTU), Egypte
26 minutes, 2006 Production : ERTU
L’émigration soudanaise en Egypte existe depuis les années 40, mais avec l’installation des bureaux du HCR (Haut Comité pour les Réfugiés) au Caire, ce sont maintenant des milliers d’hommes de femmes et d’enfants fuyant les conflits du sud du Soudan qui affluent vers la capitale, en attente d’autres destination. Le « sit in » de ces réfugiés en plein centre du Caire fin 2005, ainsi que la répression qui s’ensuivit, interpella fortement l’opinion publique égyptienne. Le film revient sur cet événement et sur l’histoire de l’émigration soudanaise en Egypte.

La société égyptienne de production Misr International Film société peut également être utile comme centre de ressources :
– contact et présentation en français sur le site d’Unifrance
Leur site avec Adresse et contacts
leur page sur YouTube

Par ailleurs nous vous invitons à consulter également les réponses que nous avons apportées sur Eurêkoi.org sur le thème du cinéma égyptien :
bibliographie sur le cinéma égyptien jusqu’aux années 60 – publiée le 01/07/2011
ressources générales en ligne sur le cinéma égyptien – publié le 04/05/2015

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe
Date de création: 23/05/2016 09:13     Mis à jour:26/05/2016 14:18

 
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION