shéma de l'économie circulaire

By GENPAT [CC BY SA 4.0], via Wikimedia commons

Actuellement en pleine recherche de problématique de mémoire. Je suis à la recherche des grandes théories abordées dans des textes académiques sur l’eco-entrepreunariat, et l’économie circulaire. Vous seriez d’une grande aide, merci d’avance ! 
Notre réponse du 08/09/2016 

Economie circulaire :
Je vous renvoie à une précédente réponse sur l’économie circulaire publiée sur le webmagazine de la Bpi : Balises
http://balises.bpi.fr/economie/je-cherche-des-sources-dinformation-sur-leconomie-circulaire

réponse réactualisée par ces articles de la base Delphes (Plus de 500 000 références à portée de clic sur la vie et la gestion de l’entreprise, l’activité et les chiffres-clés des marchés, les entreprises leaders et challengers, les secteurs porteurs, les tendances et les innovations, la situation économique régionale, nationale et internationale) :

Economie circulaire : les initiatives foisonnent
Source :
Enjeux – AFNOR juillet – août 2016 – n° 366 – pp 43-60
Du côté de l’économie circulaire, réflexions et initiatives foisonnent : la France et l’Europe mettent le grand braquet. Côté normes, des achats responsables à la terminologie du recyclage, les dynamiques sont enclenchées. Enjeux Afnor donne aussi la parole à Emmanuel Macron à travers de larges extraits d’un discours prononcé lors du colloque « Economie circulaire : vers de nouvelles solutions industrielles ». Le ministre chargé de l’industrie assigne – notamment – deux grandes missions à une politique structurée en la matière : contribuer à la compétitivité coût et permettre à la France de progresser dans la compétitivité « hors coût », « la mère des batailles », selon lui. Au vu de ces ambitions, le dossier d’Enjeux embrasse large : de la nouvelle tendance du surcyclage qui naît en Allemagne, dans le Berlin branché, à l’évaluation par France Stratégie des emplois liés à l’économie circulaire. Des métiers naissent, mais d’autres se transforment, comme ceux de la réparation automobile. Sommaire. Economie circulaire : les normes répondent « présentes ». « Economie circulaire : vers de nouvelles solutions industrielles ». Obsolescence programmée : la labellisation durable réclamée en Europe. Accord sur les biens environnementaux : vers une méthodologie harmonisée d’évaluation. L’économie circulaire, combien d’emplois ?. Engrais organiques et à base de déchets : nouveau règlement européen. Document de fond. Quelques données chiffrées.
Descripteurs : ECO-CONCEPTION – RECYCLAGE DES DECHETS – PRODUIT RECYCLE – ENGRAIS – NORMALISATION – MAIN D’OEUVRE. © DELPHES Indexpresse 1

L’économie circulaire
Source :
Assemblée nationale. 21 juin 2016 – n° 3857 – pp 1-84
La mise en oeuvre de l’économie circulaire constitue un changement systémique, elle appelle la mise en place d’outils à la hauteur de cette ambition. Des investissements industriels lourds sont en particulier nécessaires à la prise en compte de ce nouveau modèle. Or l’essentiel du financement repose en fait sur les programmes existants, avec des mesures visant à mieux mobiliser les fonds et les outils financiers européens existants. Selon les données annoncées par la Commission européenne, 5,5 milliards d’euros seraient disponibles via le Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques et les fonds structurels, avec pour ces derniers, 3 à 4 milliards pour le déploiement des meilleures techniques de gestion des déchets, à destination donc essentiellement de la mise à niveau des pays de l’est de l’Europe. Sommaire. Placé sous le signe du développement économique durable, le plan d’action privilégie l’expérimentation et le volontariat. Les propositions législatives : une perspective qui se veut réaliste à moyen et long terme pour les Etats membres et les acteurs privés. La prochaine étape : développer des instruments économiques. Pas de chiffres.
Descripteurs : GESTION DES DECHETS – PRODUIT RECYCLE.© DELPHES Indexpresse 2

Déchets. L’économie circulaire en marche !
Source :
ADEME et vous juin 2016 – n° 96 – pp 5-11
Mise en place d’initiatives dans le domaine de l’économie circulaire, notamment sous l’action de l’Ademe (Agence de l’environnement de maîtrise de l’énergie) alors que la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) a pour objectifs phares la réduction de la masse des déchets, et leurs valorisation. Le principe : sortir du modèle classique et linéaire de la production et de la consommation pour réduire la consommation de ressources et les utiliser de manière aussi efficace que possible. Explications sous la forme d’un dossier. Sommaire. Déchets : des moyens pour une ambition forte. Matières plastiques : vers une filière de recyclage dynamique. Regards croisés : tarification incitative, un argument de poids (Christine Cros, chef de bureau de la planification et de la gestion des déchets, ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, et Anne Aubin-Sicard, présidente de la commission déchets-cadre de vie-air-bruit, agglomération de la Roche-sur-Yon). Reportage : Cyclad (Syndicat de gestion des déchets en Charente-Maritime) valorise à tout va. Avis d’expert, Cyrielle Borde, responsable de la thématique Ecologique industrielle et territoriale à l’Ademe (agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie) : écologie industrielle et territoriale, des outils pour desserrer les freins. Document de fond. Quelques données chiffrées (dont 17,9 millions de tonnes de matériaux recyclés utilisées en 2012).
Descripteurs : RECYCLAGE DES DECHETS – PRODUIT RECYCLE – MATIERE PLASTIQUE – INCITATION FISCALE – STRATEGIE ECOLOGIQUE – CONSOMMATION PAR PRODUIT. © DELPHES Indexpresse 3

Economie circulaire : lever les freins grâce aux engagements pour la croissance verte
Source :
Environnement et technique juin 2016 – n° 359 – pp 16-17
Mise en place en France, au printemps 2016, des premiers engagements pour la croissance verte (ECV), des sortes de partenariats contractuels entre l’Etat et les secteurs privés qui visent à lever les barrières au développement de l’économie circulaire à l’échelle nationale. Une démarche inspirée des « green deals » lancés aux Pays-Bas depuis 2011. Le premier ECV, signé le 27 avril, engage le syndicat professionnel des industries du plâtre (Snip) et trois entreprises (Knauf, Placoplatre et Siniat) autour du recyclage et de la valorisation des déchets de plâtre. L’objectif est de lever les freins qui dépendent des pouvoirs publics en se basant sur l’expérience et l’expérimentation des professionnels. Explications. Pas de chiffres.
Descripteurs : RECYCLAGE DES DECHETS – SECTEUR PRIVE – SECTEUR PUBLIC – STRATEGIE CONJOINTE. © DELPHES Indexpresse 4

Jean-Louis Chaussade : « l’économie circulaire change complètement notre modèle économique »
Source :
Le Nouvel économiste 15 avril 2016 – n° 1812 – pp 13-14
Entretien avec Jean-Louis Chaussade, directeur général du groupe de gestion de l’eau et des déchets français Suez, plus connu sous le nom de Suez Environnement jusqu’en 2015. Ces deux spécialités du groupe sont au coeur des enjeux à relever par les grandes métropoles mondiales. Fort de cette expertise, l’entreprise participe au projet « Industrie du Futur » lancé par le président de la République en 2015. Le directeur affirme croire en l’économie circulaire et regrette le manque d’encouragement politique autour de cette économie de la fonctionnalité et du recyclage. Des détails. Parmi les points abordés : le climat, la transition énergétique, le prix du carbone, la ville durable, le modèle économique de son groupe ou encore la transformation par et pour les déchets. CA 2014 : 14,3 milliards d’euros. Quelques données chiffrées (Ebitda, résultat net, investissements en R-D, capitalisation boursière et principaux actionnaires).
Descripteurs : GESTION DE L’EAU – GESTION DES DECHETS – MODELE ECONOMIQUE – CLIMAT – DEVELOPPEMENT DURABLE – CARBONE – INVESTISSEMENT DE L’ENTREPRISE – STRATEGIE DE L’ENTREPRISE – INFORMATIONS FINANCIERES PAR ENTREPRISE. © DELPHES Indexpresse 5

Et ces références d’ouvrages récents qui proviennent du catalogue collectif Sudoc (mot clé = économie circulaire). Pour localiser le document, cliquer sur le lien « où trouver ce document » dans le bandeau bleu de la notice.
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/194951472
Titre : Déchets et économie circulaire : Conditions d’intégration pour une valorisation en filières industrielles / Marie-Amélie Marcoux, Franck Olivier, François Théry

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/192197517
Titre : Économie circulaire et développement durable : écologie industrielle et circuits courts / Delphine Gallaud, Blandine Laperche

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/193953161
Titre : Des déchets à la richesse : les avantages de l’économie circulaire / Peter Lacy,… et Jakob Rutqvist,… ;
********************************************************************************
Eco entrepreunariat
Pour mieux cerner le sujet :
L’éco-entrepreneuriat, un objet de gestion non identifié ? : Proposition d’un nouveau cadre conceptuel et enquête exploratoire en milieu agricole breton en vue d’appréhender sa diversité. Bernard Simon, Amale Kharrouby, Thierry Levy-Tadjine.
20 pages. A paraitre dans Thierry Levy-Tadjine et Zhan SU-2013-Eds= ”Entrepreneuriat, PME durable.. 2012. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00822234/document
Sans oublier la bibliographie

La stratégie d’entreprise au coeur du développement durable
Conference Paper (PDF Available) · April 2009 DOI: 10.13140/2.1.2756.9288
Conference: Le développement durable : une approche transdisciplinaire, Université de carthage
https://www.researchgate.net/publication/264622501_La_strategie_d’entreprise_au_coeur_du_developpement_durable

Voir aussi

Berger-Douce Sandrine, « L’éthique, catalyseur d’une stratégie durable en PME ? », Humanisme et Entreprise 3/2011 (n° 303) , p. 9-24
URL : www.cairn.info/revue-humanisme-et-entreprise-2011-3-page-9.htm.
DOI : 10.3917/hume.303.0009.

Delphes :

Ceux qui changent le monde sont ceux qui ont besoin que le monde change
Source : HEC Hommes et commerce février – mars 2011 – n° 341 – pp 34-39
Entretien croisé, en février 2011, avec Tristan Lecomte et Olivier Kayser, tous deux entrepreneurs sociaux et respectivement fondateurs d’Alter Eco et Pur Projet, et d’Hystra Conseil, qui reviennent sur la tendance croissante à l’entreprenariat social en France. Un concept qui a du mal à convaincre en France, alors que partout ailleurs dans le monde, ce type d’entrepreneuriat fait les beaux jours du commerce équitable et du microcrédit. Sa recette : venir en aide au plus démunis, en générant un retour sur investissement social et financier. Explications. Zoom sur les parcours et l’activité des sociétés des deux interviewés. Peu de chiffres.
Descripteurs : RESPONSABILITE SOCIALE DE L’ENTREPRISE – ECONOMIE SOCIALE.© DELPHES Indexpresse 1

La nouvelle garde de l’économie sociale
Source : Enjeux Les Echos janvier 2006 – n° 220 – pp 76-79
Les nouveaux entrepreneurs sociaux. Ils veulent montrer qu’on peut fabriquer un produit intelligent au sein d’une entreprise qui concilie valeurs et performances. Ecoles et organisations professionnelles favorisent les vocations. Six finalistes en France pour le prix de l’entreprenariat social décerné par la Fondation Schwab avec pour partenaire Enjeux-Les Echos : Alter Eco, World Tricot, Immeubles en fête, Equitel, Acta Vista et Siel Bleu.
Descripteurs : ECONOMIE SOCIALE – ENTREPRENEURSHIP – ETHIQUE. © DELPHES CCI-Paris HEC-ISA 2

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION