Logements, balcons

Logements, balcons-CC0 Domaine public

Bibliothèques de Bordeaux, notre réponse du 06/05/2019.

Il y a de nombreuses publications (livres, articles de revue…) sur le mal-logement en France, sur le logement social et les politiques du logement pour améliorer l’accès au logement et les conditions de l’habitat. 

Tout d’abord, vous pouvez consulter des ouvrages récents assez synthétiques qui traitent du logement insalubre, de la crise du logement et du logement social en France. En voici une petite sélection, mais elle n’est pas exhaustive :

Les crises du logement 

J.-C. Driant et P. Madec, PUF, 2018 (collection la Vie des idées)
 
sous la direction de P.-F. Gouiffès, Economica, 2017. Voir notamment le chapitre 8 intitulé « Les discours et les enjeux sur le logement », pp. 205-232
 
INSEE, 2017 (collection INSEE Références). Voir notamment le chapitre 8 sur les « Difficultés de logement », pp. 166-173
 
J.-M. Stébé,PUF, 2016 (collection Que Sais-je ?) 
 
J.-M. Stébé, H. Marchal et M. Bertier, Le Cavalier bleu, 2016 (collection Idées reçues)
 
C. Robert, A.-C. Vaucher et M. Domergue, Le Cavalier bleu, 2014 (collection Idées reçues. Grand angle)
 
Vous pouvez également consulté le 24e rapport sur l’état du mal-logement en France 2019élaboré par la fondation Abbé Pierre.  
D’autres synthèses ou numéros de revues développent particulièrement l’action des pouvoirs publics et les politiques du logement :

Comprendre les politiques sociales

V. Löchen, Dunod, 2018. 
Voir notamment les développements qui se suivent sur les « Politiques du logement », « Le logement des jeunes », et enfin, « Hébergement et habitat collectif ». 
 
Y. R. Rayssiguier et G. Huteau, Presses de l’École des hautes études en santé publique, 2018. 
Voir en particulier le chapitre sur « Les politiques d’accès au logement et à l’hébergement », pp. 242-288
 
Presses de Sciences Po et Dalloz, 2016. 
Voir en particulier le chapitre 36 sur « La politique du logement », pp. 1039-1068 
 
J.-C. Driant, La Documentation française, 2015 (Les Etudes de la Documentation française, n° 5414-15)

Vous trouverez aussi en librairie et souvent à la bibliothèque des ouvrages qui relatent des témoignages, des actions concrètes ou des suggestions engagées pour lutter contre le mal-logement : 

Pour localiser les références signalées via le SUDOC (catalogue collectif des bibliothèques universitaires de France), cliquez sur où trouver les documents. Le PEB, prêt entre bibliothèque permet de consulter des ouvrages d’une autre bibliothèque. 

« Si le logement de chacun devenait notre affaire à tous ? » in Revue Projet, n° 364, juin 2018

« Bidonvilles : sortir du déni »in Revue Projet, n° 348, octobre 2015
« Sortir du mal-logement, c’est possible ! 20 initiatives à démultiplier » deFondation Abbé Pierre, L’Atelier, 2016
 
Joy Sorman, Gallimard, 2016 (collection l’Arbalète)
 
S. Brandstrom et M. Gaudechoux, Les liens qui libèrent, 2015
 
S. Chabanel, Plein jour, 2015
 
G. Lion, Bayard, 2015
 
sous la direction de L. Primault, Le Passager clandestin, 2015 (collection Les pratiques)
 
Fondation Abbé Pierre, Actes Sud, 2014

Pour approfondir votre recherche, vous pouvez utiliser des bases comme Références-Indexpresse, pour noter les références d’articles parus dans la presse magazine, et Europresse, pour noter et lire en ligne des articles parus, surtout dans la presse quotidienne nationale ou régionale. Vous pouvez faire une recherche sur ces bases avec les mots clefs comme « logement social », « mal-logement », « logement précaire », ou encore « logement insalubre », et également DALO (Droit au logement opposable.) 

 
Vous pouvez également vous intéresser aux associations militantes en faveur du droit aux logement : 
Le DAL : Droit au logement :L’Association Droit Au Logement (DAL) a été créée en 1990, par des familles mal-logées ou sans-logis et des militants associatifs de quartier, dans le 20ème arrondissement de Paris.
La CNL : Confédération Nationale du Logement 
Emmaüs Solidarité : Le champ d’intervention principal d’EMMAÜS Solidarité est centré sur les personnes et les familles les plus fragiles, les plus désocialisées et les plus blessées par la vie : celles qui vivent à la rue.

Eurêkoi- Bordeaux

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION