Je souhaite articuler mes recherches autour des représentations du cheval figurant dans Les Très Riches Heures du duc de Berry et élargir sur le rôle du cheval dans les activités agraires en général à l’époque médiévale. Je vous remercie par avance de l’aide que vous voudrez bien m’apporter.

Notre réponse du 04/22/2015 :
Voici quelques références sur la vie rurale et le cheval au Moyen âge :

Attelages et charrois au Moyen âge
Girault, Marcel (1929-….)
Lacour, 1993


Contribution à l’histoire du cheval au Moyen Age / Robert-Henri et Anne-Marie Bautier
Bautier, Anne-Marie. Bautier, Robert-Henri (1922-2010).
s.l.] : [s.n.], 1978
Contient : t.III : L’élevage du cheval et t.IV : Le cheval de guerre du milieu du XIIIe siècle à la guerre de Cent ans. – Extrait de : « Bulletin philologique et historique », ISSN 0071-8408, (1978)

L’attelage, le cheval de selle à travers les âges : contribution à l’histoire de l’esclavage / Ct Lefebvre des Noëttes ; préface de Jérôme Carcopino,…
Paris : A. Picard, 1931
2 vol. (VII-312 p., [294] p. de pl.) : ill. ; 21 cm

Le cheval dans le monde médiéval / [actes du 17e colloque] du Centre universitaire d’études et de recherche médiévales d’Aix, [février 1992]
Centre universitaire d’études et de recherches médiévales (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône). Colloque (17 ; 1992).
Langue(s) :français ancien (842-ca. 1400), français
Aix-en-Provence : Publications du CUERMA, 1992
Notes : « Rassemble les communications présentées au-dix-septième Colloque du C.U.E.R.M.A. qui s’est tenu à Aix-en-Provence en février 1992 » p. [7]

A lire aussi :
Histoire de la France médiévale :
http://fr.wikibooks.org/wiki/Histoire_de_la_France_m%C3%A9di%C3%A9vale/La_France_rurale#Les_animaux
on peut lire :
« Le cheval est un animal à part car il sert de monture aux aristocrates et parce qu’il est très coûteux (35 livres tournois en moyenne en France au milieu du XIVe siècle [19]). Le destrier est un cheval de guerre, le palefroi sert à la chasse. Le cheval exige une nourriture abondante et de qualité (avoine, foin). À partir du XIIe siècle, son usage se répand pour tirer la charrue en France septentrionale. Grâce au collier d’épaule qui remplace le collier de cou, il offre au paysan une puissance et une rapidité supérieures à celle du bœuf. »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION