Monument de la Victoire Dijon

Momunument de la Victoire, by François de Dijon – Own work, CC BY-SA 4.0

Votre question : Il s’agirait d’avoir le point de vue des populations locales sur ces lieux pour essayer de comparer mémoire de la Nation, des populations internées et des populations locales.
 
Bibliothèque de l’Institut du monde arabe : Notre réponse du 11/04/2019
 
Voici quelques ressources en ligne sur la question des lieux de mémoires en lien avec l’histoire des harkis en France :
 
– Chemins de mémoires, un site et une revue créés par le ministère français de la Défense, dont une partie est consacrée aux harkis.
 
Le ministère de la défense propose aussi en ligne au format Pdf une synthèse sur les harkis ( (20 pages) avec beaucoup de documents d’archives ainsi que des cartes), depuis la guerre d’Algérie jusqu’à leur arrivée en France, leur relégation/assignation dans des camps et des lieux bien déterminés du territoire français jusqu’à leur situation actuelle.
 
– « Gardiens de la mémoire des harkis de la forêt » de  Pascal Charrier, in La Croix le 14/12/2016.
« Environ 10 000 harkis et membres de leurs familles ont vécu en France dans des hameaux de forestage, où ils furent logés à leur retour d’Algérie. Un passé dont certains veulent maintenir la trace. »

 « Mémoire des lieux : les « camps » ouverts aux « harkis » dans le sud de la France (Places of memory :  »camps  » of « harkis  » in the south of France) » de Abdel Kader Hamadi in Bulletin de l’Association de Géographes Français  Année 2006  83-1  pp. 105-120

Fait partie d’un numéro thématique : Territoires d’exil : les camps de réfugiés
En ligne sur Persée.fr (Portail de publications scientifiques de sciences humaines et sociales )
 
– « Processus de patrimonialisation des lieux de mémoire «harkis» : Entre histoire, mémoires et citoyenneté partagée«  de Abderahmen Mounen in Migrance hors-série, 2e semestre 2013, p. 17-28. Pdf en ligne.
 
– Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), en charge notamment des harkis : voir aussi la rubrique consacrée aux « actions mémorielles ».
 

– Ressources de la bibliothèque de l’IMA sur les harkis : recherche « harkis« .

 
– Ressources signalées par le catalogue collectif des bibliothèques universitaires de France, Sudoc (filtrez par langue, pays ou type de document pour affiner ces résultats) : résultats de recherche.
 
Sur Google vous pouvez également identifier des textes, des photos ou des vidéos à propos de stèles et de monuments élevés en hommage aux harkis, dans différents lieux en France : recherche par mots « harkis stele » ou « harkis monument ».
 
Par contre pour savoir comment « les populations locales s’approprient les lieux de mémoires des harkis » nous ne sommes pas en mesure de vous répondre. Pour avoir ces éléments cela suppose d’effectuer des enquêtes locales auprès des habitants, de contacter les associations locales de harkis ou de dépouiller la presse régionale ou locale des lieux concernés.
 
Vous pouvez également consulter le site du Musée de l’histoire de l’immigration, et ses pages consacrées aux harkis. Cela vous permettra également de repérer les spécialistes de cette question.
 

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION