photographie de méduse orange sur fond bleu

By Abdallahh (CC BY 2.0), via Flickr

Réponse apportée le 04/14/2010  révisée le 02/07/2017

Dans l‘article Cnidaria de Wikipedia, on peut lire :
Les cnidaires existent sous deux formes : les formes fixées ou polypes (corail, anémone de mer) et les formes libres (méduses ou hydrozoaires). Il y a plus de 10 000 espèces reconnues.
La plupart des cnidaires sont carnivores. Ils se nourrissent de proies venant au contact des tentacules, incluant du plancton, des protistes, divers vers, des crabes, d’autres cnidaires et même des poissons. Ils capturent et immobilisent les proies grâce à leurs tentacules recouvertes de cnidoblastes pouvant produire des toxines. Les tentacules apportent ensuite la proie vers la bouche. La digestion est d’abord extracellulaire : des cellules spécialisées sécrètent du mucus et des enzymes digestives dégradant la nourriture. Les particules alimentaires partiellement digérées sont ensuite pinocytées et la digestion se termine au niveau intracellulaire.

Les résidus de la digestion sont évacués par la bouche qui sert également d’anus.

Nous possédons un ouvrage à la Bpi sur les méduses que je vous incite à venir consulter :
Face à face avec les méduses : les connaître et s’en protéger :  /
Paris : Institut océanographique, 2009
Collection : Guide pratique des espèces de nos côtes
Un guide répondant point par point à toutes les questions sur les méduses vivant près des côtes : biologie, anatomie, reproduction, les gestes à adopter en cas de piqûre, l’observation des méduses sans danger, etc.
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine – Papier
593.1 FAC

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION