Histoire : y a-t-il des étrangers enterrés au Panthéon à Paris ?

Thème :
Étiquettes :

Bibliothèques de la Ville de Paris – notre réponse du 22/10/2019. (Actualisé le 03/12/2021).

Panthéon de Paris
Panthéon de Paris by David Monniaux.
Wikimedia Commons


81 hommes et femmes sont inhumées au Panthéon, en plein cœur de Paris. Un privilège censé signifier la reconnaissance éternelle de la Nation française pour leurs accomplissements.
Aucun texte ne précise qu’il est nécessaire d’être de nationalité française pour reposer au Panthéon : 6 personnalités étrangères sont dénombrées au Panthéon parmi les 81 « panthéonisées ». 

Les personnalités d’origine étrangère au Panthéon

Dans cet article Wikipédia, vous pouvez retrouver l’ensemble des personnalités transférées au Panthéon de Paris.
4 sont d’origine italienne : Girolamo-Luigi Durazzo (dernier doge de Gênes), les cardinaux Giovanni Battista Caprara, Ippolito-Antonio Vincenti-Mareri et Charles Erskine de Kellie
1 d’origine néerlandaise : l’amiral Jean-Guillaume de Winter
1 d’origine Suisse : le banquier Jean-Frédéric Perregaux. Tous ces six s’étaient ralliés à Napoléon Ier.


Quels critéres pour entrer au Panthéon ?

« Il existe des personnalités dont la vie et l’œuvre ont été si exemplaires qu’elles méritent la reconnaissance éternelle du peuple français. Pour marquer solennellement cette reconnaissance, leurs cendres sont transférées au Panthéon comme Simone Veil en 2018 ou Maurice Genevois en 2020.
L’édifice situé dans le 5e arrondissement de Paris qu’on appelle aujourd’hui le Panthéon a été construit au 18e siècle par Jacques-Germain Soufflot. Au départ, il s’agissait d’une église pour abriter la châsse reliquaire de Sainte-Geneviève. C’est la Révolution française qui en a fait un lieu de mémoire dédié aux grands personnages de la nation. »
Source :
À quoi sert le Panthéon ? par Gérard Noiriel, France Culture, le 20/10/2021.

Quels sont les critères pour entrer au Panthéon par Anne-Aël Durand, Le Monde, le 03/07/2017, mis à jour le 20/02/2018, rappelle les conditions pour entrer au Panthéon :
Extrait :
« Le Panthéon est réservé aux « grands hommes qui ont mérité la reconnaissance nationale ». Mais aucun texte ne détaille les mérites demandés. En théorie, il n’est même pas obligatoire d’être de nationalité française, même si c’est le cas de tous ceux qui se trouvent aujourd’hui dans la crypte. En 2014, une pétition avait ainsi proposé l’entrée des résistants du groupe Manouchian : la roumaine Olga Bancic, ainsi que 22 résistants espagnols, hongrois, polonais, italiens ou arméniens.
Toutefois, il existe des critères implicites : on attend une personnalité exemplaire, qui incarne les idéaux de la République (le compositeur Berlioz ou le marquis de Lafayette ont ainsi été écartés pour leurs penchants monarchiques), et dont le combat fait écho aux valeurs du chef de l’État.
»


Dernière personnalité arrivée au Panthéon en 2021

46 ans après sa mort, Joséphine Baker est entrée le 30/11/2021 au Panthéon pour y rejoindre les grandes figures françaises grâce à sa riche vie d’artiste de music-hall, de résistante et de militante antiraciste.

C’est Joséphine Baker.
Chaîne YouTube Emmanuel Macron
Mis en ligne le 30/11/2021.

Joséphine Baker à l’honneur

Toujours curieux de Joséphine ?
Découvrez affiches, photos, programmes de théâtre dans les collections de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.
Joséphine Baker, née en 1906 à Saint-Louis dans le Missouri, est une des figures majeures du spectacle parisien à partir de son arrivée en France en 1925 jusqu’à sa disparition en 1975. Vedette de la danse et du chant, première star noire en France, résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, elle entre le 30 novembre 2021 au Panthéon. Sa carrière au music-hall comme son rôle dans la vie publique en France et sa vie privée sont représentés dans les collections de la Bibliothèque historique, grâce en particulier à la richesse du fonds de l’Association de la Régie théâtrale.

L’aura considérable de Joséphine Baker se mesure aussi à l’aune de publications nombreuses, variées et qui témoignent du contrôle de l’artiste sur sa propre image à partir des années 1930.

Pour en savoir plus sur le Panthéon…

Attractivité du Panthéon

Philippe Bélaval, Président du Centre des monuments nationaux, a remis au président de la République un rapport sur le rôle du Panthéon dans la promotion des principes de la République le 10/10/2013.
Dans ce rapport, Philippe Bélaval suggère différentes préconisations pour rendre plus attractif le Panthéon.
Pour faire entrer le peuple au Panthéon : rapport à Monsieur le Président de la République
Philippe Bélaval. 2013.


Le Panthéon, qu’est-ce que c’est ? par Johan Rennotte, rtbf.be, le 01/12/2021.
Extrait :
« Le monument romain est appelé ainsi, car à l’Antiquité il abritait les statues du « panthéon » romain, c’est-à-dire des principales divinités. C’est au 15e siècle que l’on commence à y enterrer des personnes importantes, comme le peintre Raphael. À Paris, on reprendra le rôle de lieu d’inhumation, pas celui de galerie de statues.
Sur le frontispice de l’édifice parisien, on fait graver la phrase « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante« . On fait ainsi appel à un patriotisme fier et républicain, mais aussi très masculin. »


Eurêkoi Bibliothèques de la Ville de Paris


Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.