Géopolitique : qu’est-ce qui motive l’engagement de la Russie en Centrafrique ?

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 17/07/2020.

République centrafricaine carte
République centrafricaine carte @Wikimedia Common


De multiples motivations de politique internationale, notamment d’ordre économique et stratégique, ont amené la Russie à s’engager en Afrique.
Pour saisir et tenter d’analyser les motivations russes, nous vous avons sélectionné ces ressources documentaires à écouter et à lire.


À écouter : 

L’Afrique : la nouvelle priorité de la Russie ?France Culture, émission Les Enjeux internationaux par Xavier Martinet, le 29/05/2018.
Extrait :
(…) C’était  l’enjeu de la tournée du Ministre des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov  en mars ; et par une réévaluation de l’Afrique sur la carte  géostratégique russe : d’où le choix de partenaires privilégiés  comme l’Egypte depuis 2013, dans une relation conçue dans le dispositif  russe au Moyen-Orient, mais aussi le renforcement des relations avec le  Soudan et la possibilité d’établir une base militaire permanente en  Afrique de l’Est. (…)


La Russie en Afrique : le retourFrance Culture, émission Affaires étrangères par Christine Ockrent, le 19/10/2019.
Extrait : 
«Une compétition avec la Chine ? 
Comment expliquer ce retour en Afrique ? Pour Thierry Vircoulon, coordonnateur de l’observatoire de l’Afrique australe et centrale à l’IFRI, ce rapprochement a été aussi occasionné par les sanctions économique mises en place par plusieurs pays d’Europe et les Etats-Unis contre la Russie depuis 2014 
Le tournant a été la crise ukrainienne de 2014 et les sanctions qui se sont poursuivies. Moscou a été obligé de trouver d’autres leviers économiques et diplomatiques. Le Soudan a été une vraie porte d’entrée. Moscou et Khartoum ont noué des partenariats profonds. C’est d’ailleurs intéressant à noter que c’est aussi par le Soudan que la Chine est entrée en Afrique

Les similarités peuvent se remarquer dans la décision de se rapprocher de l’Afrique après des sanctions infligées par l’Occident. Elles interviennent après l’Ukraine pour la Russie, en 2014, et après Tienanmen pour la Chine, en 1989.
Pour ces deux pays, l’Afrique sert de vastes réservoirs de ressources naturelles
.
»


À visionner

La Russie apporte également un appui et une formation militaire. D’autres motivations ambiguës sont mises en avant dans cet entretien avec Roland Marchal, chercheur au CÉRI, TV5MONDE, 5 déc. 2018.
CÉRI : Centre de recherches internationales qui est une unité mixte de recherche commune à Sciences Po et au CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

Géopolitique – Les ambitions de la Russie en Centrafrique
TV5monde-05/12/2018.

Sommet Russie-Afrique : qui a le plus besoin de l’autre ? dans Kiosque sur TV5MONDE, 25 oct. 2019.

Sommet Russie– Afrique : Qui a le plus besoin de l’autre ?
TV5Monde 25/10/2019

Sujet de propagande ?…

Il importe également d’être vigilant face à la propagande russe. Par exemple, dans cet interview, le président centrafricain met en avant les différentes aides, notamment militaires, apportées par la Russie : 

Le Président centrafricain lève le voile sur les missions russes dans le pays, sur la chaîne Sputnik France, 25 oct. 2019.
Résumé : 
Armes russes, instructeurs pour les militaires centrafricains… Dans une interview à Sputnik, Faustin-Archange Touadéra a évoqué les missions russes dans son pays, au centre de l’attention médiatique en Occident. Il estime cependant que les liens entre les deux pays ne devraient pas se limiter à la Défense et espère de nouvelles coopérations.

Le Président centrafricain lève le voile sur les missions russes dans le pays
Sputnik France Play _25/10/2019

Cependant, Sputnik est majoritairement considérée par les experts et les médias comme un outil de la propagande russe. Le siège social de Sputnik se trouve à Moscou. La chaîne Sputnik est très largement financée par le gouvernement russe.


À lire

La Russie et la Corne de l’Afrique. Anachronismes ou nouvelles configurations ? par Roland Marchal, dans l’Observatoire de l’Afrique de l’Est :  Enjeux politiques et sécuritaires, février 2019.

Résumé : 
L’affirmation d’une ambition russe en Afrique, et notamment en Afrique de l’Est, est devenue manifeste depuis deux ans même si on peut la voir prendre forme dès le milieu des années 2000 et plus nettement encore à partir de 2014. La Russie opère de façon très différente en comparaison de la Chine ou d’autres pays émergents. Elle vend des armes (tout comme l’Union soviétique) et s’intéresse essentiellement aux ressources minières et énergétiques en cultivant sa différence avec les États occidentaux. Elle entend ainsi apparaître comme une puissance globale et non plus  régionale, qui en coordination avec la Chine peut fournir une solution alternative au système d’alliances et de normes diplomatiques occidentales.

En Libye, ces mercenaires russes “qui n’existent pas” par Luis Lema, dans Le Temps – Lausanne, le 19/06/2020.

Matusevich, Maxim (ed.) Africa in Russia, Russia in Africa. Three Centuries of Encounters, par Tatiana Smirnova, Cahiers d’études africaines [En ligne], le 01/04/2017.

Note de l’Observatoire franco-russe, par Arnaud Dubien, no19, octobre 2019.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr
Des astuces et d’autres réponses à découvrir sur notre page Facebook !


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *