Accueil » Sciences » Est-ce que les poissons pleurent ?

Est-ce que les poissons pleurent ?

    Thème :

    image_pdfimage_print
    Poisson avec larme
    Montage d’après une photo de kuritafsheen77 sur freepik

    Les poissons font partie de ce qu’on appelle les vertébrés aquatiques. Contrairement aux mammifères comme les humains, ils sont dépourvus de l’appareil lacrymal, c’est-à-dire de la partie de notre corps qui permet la sécrétion de larmes. Les bibliothécaires du service Eurêkoi vous expliquent pourquoi les poissons ne peuvent donc pas pleurer.

    Pourquoi pleurons-nous ?

    Il y a trois raisons pour lesquelles les êtres humains pleurent : d’abord pour exprimer une émotion, comme la tristesse ou la joie. Ce sont les larmes émotionnelles. Nous produisons aussi des larmes « basales », qui recouvrent nos yeux à chaque fois que nous clignons. Elles servent à les lubrifier pour les protéger et garder notre vision claire. Enfin, les larmes réflexes permettent de chasser tous les éléments qui peuvent venir irriter nos yeux : poussières, vent, fumée, …Les larmes sont produites par les glandes lacrymales qui sont situées à la base de notre œil.

    Certains animaux peuvent aussi produire des larmes

    Les mammifères marins eux aussi sont équipés de glandes leurs permettant de secréter cet épais liquide qui leur sert de lubrifiant. Plus globalement le système lacrymal est présent chez les oiseaux, les reptiles et donc les mammifères. Il permet de « protéger, lubrifier et nourrir l’œil face à son environnement ».
    Source : On pleure comme les crocodiles (ou presque) de Loïc Chauveau, Sciences et avenir, 22/08/2020.

    Michael Trimble est un neurologue, c’est-à-dire une personne qui étudie le fonctionnement du cerveau. Selon lui, « beaucoup d’animaux peuvent verser des « larmes basales » pour lubrifier l’œil, des « larmes réflexes » pour se nettoyer les yeux, mais pas de « larmes émotionnelles ». Leur cerveau et leurs facultés mentales de leur permettraient pas de produire des émotions.

    Mais on a quand même pu observer certains gros mammifères au cerveau plus complexe, exprimer des comportements qui ressemblent au deuil et à la tristesse, notamment les éléphants, les gorilles et certains cétacés. La communauté scientifique pense qu’il ets possible qu’il y ai une idée d’intelligence émotionnelle chez certains animaux. Mais il est impossible de définir ce qu’ils vivent exactement. Il est donc très difficile d’affirmer qu’ils produisent des larmes en tant que réponse émotionnelle.
    Source : Les gorilles de montagne pleurent-ils aussi leur morts ? de Brice Louvet, Sciencepost, 16/04/2019.

    Les poissons ont-ils des paupières ?

    La plupart des poissons n’ont pas besoin de paupières. Celles-ci servent, avec les larmes, à humecter les yeux pour qu’ils ne s’assèchent pas et à les protéger des poussières qui se trouvent dans l’air. Comme les poissons vivent dans l’eau, la plupart n’en n’ont pas besoin. Certaines espèces en ont toujours, comme les requins. Elles leur servent à protéger leurs yeux pour ne pas être blessés lorsqu’ils attaquent une proie.  D’autres poissons ont des paupières transparentes qui leur servent probablement, selon les scientifiques, à mieux voir.
    Source : Pourquoi les poissons n’ont-ils pas de paupières ? Cousteau Kids.


    Pour aller plus loin

    Comment les animaux voient le monde ? Sympa, le 02/11/17.
    Présentation :  Savais-tu que les pigeons ont une meilleure vue que nous ? Est-ce que tu t’es déjà demandé comment les animaux et les oiseaux voient le monde ? Ce que les poissons voient quand ils nous regardent ? Cette vidéo va te montrer tout cela en détail !

    Pourquoi des larmes coulent de nos yeux quand on pleure ? Ouest-FranceLa question pas si bête, le 18/07/19.
    Présentation : Michèle Moscova, conférencière en anatomie, explique à Grace, 9 ans, les différentes raisons qui font que nos yeux pleurent, un peu toute la journée.

    Les larmes de Sibylle Delacroix. Bayard Jeunesse, 2019.
    Résumé :
    « Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure. » Tout le monde pleure. Les filles, les garçons, les adultes parfois. Des larmes petites ou grosses, silencieuses ou bruyantes… Par petites touches, Sibylle Delacroix explore ces moments particuliers où l’on croit se noyer, mais qui nous libèrent et nous rendent plus léger. Un album d’une grande douceur sur un thème presque tabou, les pleurs.


    Eurêkoi – Co-libris, réseau des médiathèques de Nancy


    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *