Économie : qu’est ce que le rapport « Calderon Stern » ?

Bibliothèque publique d’information, notre réponse du 17/10/2019. 

Balance pesant la planèteTerre et une liasse de billets
Image par Arek Socha de Pixabay

Le rapport « Calderon-Stern » est une étude dirigée par l’ancien président mexicain Felipe Calderon et l’économiste britannique Nicholas Stern pour le compte de la Commission sur l’Économie et le Climat.
Ils proposent un plan d’action pour placer l’économie mondiale sur la voie de la transition énergétique.
Ce rapport s’intitule Une meilleure croissance, un meilleur : la nouvelle économie climatique et a été rendu public le 16 septembre 2014.
Consulter ici sa version en version en français.


Voici une rapide synthèse des éléments, basée sur un article de la revue Sciences et Avenir : Un meilleur climat entraîne une meilleure croissance par Loïc Chauveau, le 16.09.2014.
Le rapport promeut l’idée que la croissance économique et la lutte contre le déréglement climatique vont de pair.
IL fait le constat que l’absence de réaction au changement climatique à un coût (estimé en 2050 par Stern à 5 à 20% du PIB mondial). Cela est à prendre en compte dans le cadre d’une augmentation de la population mondiale et d’une vague d’urbanisation intense.

Solutions proposées :
– un isolement des bâtiments qualitatif
– un développement des transports en commun
– l’arrêt de la déforestation, une agriculture plus respectueuse de l’environnement
– une augmentation de la part des énergies renouvelables (plutôt que le charbon, le gaz et le pétrole)
– la diminution drastique des subventions des énergies fossiles
– un soutien important à la recherche sur les énergies propres.


Presse :
Article : « La lutte contre le réchauffement n’est pas l’ennemie de la croissance » par Laurence Caramel in Le Monde, publié le 16 septembre 2014.
« Le rapport de 70 pages remis mardi 16 septembre aux sept pays (Colombie, Éthiopie, Indonésie, Corée du Sud, Norvège, Suède et Royaume-Uni) qui ont financé le projet ne promet pas le paradis à bon compte, mais trace un sillon dans lequel la réduction des émissions de gaz à effet de serre est possible sans mettre à terre les pays déjà prospères ni hypothéquer les rêves de développement des plus pauvres. Ce scénario vertueux, que les auteurs jugent nécessaire de mettre en place dans les quinze années à venir pour conserver des chances de contenir le réchauffement en deçà de 2 °C, suppose toutefois de profondes transformations. Elles sont résumées dans un « plan d’action en dix points« .


Conférence :
Parmi les conférences TED (Technology, Entertainment and Design), Lord Nicholas Stern y présente son rapport.

À écouter, en ligne :
La situation climatique et ce que nous pouvons faire.
Voici sa vision pour la coopération, avec un bénéfice qui va bien au-delà de la prévention du désastre.
Il interroge : comment pouvons-nous utiliser cette crise pour provoquer une vie meilleure pour tous ?


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *