Économie : Quel est l’état de l’économie chinoise du XXIème siècle ?

Tags :
Étiquette :

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 28/10/2015, mise à jour le 28/06/2022.

La place de première puissance économique mondiale se dispute entre les États-Unis et la Chine. L’économie chinoise est au coude à coude avec les États-Unis, grâce notamment à son industrie, sa production agricole, mais aussi ses innovations technologiques.
Cette croissance exponentielle peut cependant s’accompagner de retombées négatives.

Tour d’horizon de l’économie chinoise du XXIème siècle.

Une puissance économique en expansion

Economie: la Chine, première puissance mondiale de Noël Ndong sur Agence d’information d’Afrique central, 16/12/2021.
Extrait :
« La valeur économique de la Chine est passée de 7 000 milliards de dollars en 2000 à 120 000 milliards de dollars en 2020. Alors que dans le même temps, la valeur économique des États-Unis a grimpé à près de 90 000 milliards de dollars, échappant ainsi à la première place. »

Chine, une puissance en émergence [Dossier] par la rédaction de Challenge, 02/07/2021.
Extrait :
« La résilience de la Chine face à la crise financière mondiale de 2008 et, à nouveau, face à la crise sanitaire mondiale due au Covid-19, constitue la meilleure preuve quant à la pertinence et à l’irréversibilité des choix politiques et des progrès réalisés aux niveaux national et international. »


Au coude à coude avec les États-Unis

Les BATX de Fabienne Charraire et Gilles d’Eggis sur Balises, 13/12/2021.
L’article fait parti d’un dossier réalisé par la rédaction du webmagazine Balises de la Bpi sur la superpuissance chinoise.
Extrait :
« Les géants du numérique, Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi, sont des entreprises privées, baptisées les BATX d’après leurs initiales, qui ne sont pas loin d’atteindre la réussite des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). En juillet 2020, la cotation boursière de Tencent dépasse même celle de son concurrent américain Facebook. Hormis Tencent, les BATX ne pèsent pas encore aussi lourd sur les marchés financiers que les GAFAM. »

États-Unis / Chine : le choc des puissances économiques par Patrick Allard sur Vie-publique, 16/03/2020.
Extrait :
« Il est probable que la persistance de l’hégémonie économique américaine restera l’horizon de notre époque, tant il est plus facile pour Washington d’user et d’abuser des atouts de la puissance économique américaine que pour les autres pays de se donner les moyens d’ignorer les marchés des États-Unis, de se passer des technologies américaines ou de contourner le dollar. »


La Chine et ses secteurs d’activités

L’industrie en Chine, les clefs de la réussite sur Marketing Chine, 19/05/2022.
Extrait :
« La Chine est devenue la 1ère puissance industrielle du monde en 2010, avec 19,8 % de la production industrielle, contre 19,4 % pour les États-Unis. La valeur ajoutée de la production manufacturière de la Chine a atteint 1995 milliards USD en 2010 ; 1952 milliards USD pour les Etats-Unis. Cependant la productivité de l’industrie chinoise restait largement inférieure aux États-Unis: le secteur manufacturier aux USA employait 11,5 millions de salariés contre 100 millions en Chine. »

Qui sont les leaders chinois de l’économie inconnus en Occident de André Thomas sur Ouest-France, 16/06/2021.
Extrait :
« Selon le classement 2020 Fortune Global 500 (en chiffre d’affaires), la plus grosse entreprise du monde, le distributeur Walmart, reste américaine.
Mais les trois suivantes sont chinoises : la compagnie pétrolière Sinopec, le groupe électricien State Grid puis une autre compagnie pétrolière, China National Petroleum. Les six places suivantes reviennent à Shell, Saudi Aramco, Volkswagen, BP, Amazon et Toyota.
»


Une fragilité malgré les apparences

La Chine colosse économique aux pieds d’argile
Podcast animé par Jean-Marc Four sur France Inter, 17/09/2018.
Résumé :
« Entre le forum économique mondial de Tianjin qui démarre demain et l’annonce imminente de nouvelles taxes douanières américaines, l’économie chinoise est à nouveau au centre de l’actualité. La Chine semble « la puissance montante » mais en fait elle n’est pas si solide économiquement. C’est « le monde à l’envers ». »

Quelques problèmes liés à l’expansion actuelle de l’économie chinoise de Rémy Herrera dans Marché et organisations, n° 21, p.15-32, 25/09/2014.
Résumé :
« Cet article tente d’éclairer quelques problèmes qui accompagnent l’expansion de l’économie chinoise depuis son ouverture. Cette expansion est articulée sur une stratégie de développement cohérente qui : 1) n’a pas été appliquée sans difficultés, ni crises (première partie) ; 2) reste prioritairement tournée vers l’intérieur, plutôt que vers l’extérieur (deuxième partie) ; 3) produit, notamment à travers les exportations de marchandises et de capitaux, des effets contradictoires, tant sur les pays du Nord que sur ceux du Sud (troisième partie) ; 4) implique d’importantes réformes financières (quatrième partie) ; et 5) concerne également la monnaie nationale, dont l’internationalisation requiert des conditions qui, si elles se trouvent réunies, pourraient engendrer des implications majeures à la fois pour l’avenir du système économique chinois et pour l’ordre monétaire et financier international en cours de réforme (cinquième partie). »


Pour en savoir plus…

Pour en savoir plus sur le sujet de la Chine, vous pouvez consulter les documents ci-dessous.

La géopolitique de l’Asie-Pacifique et l’émergence de la Chine de Tewfik Hamel dans Géoéconomie, n° 71, p. 123-140, 20/10/2014.
Résumé :
« Astucieusement, les Etats-Unis ont célébré la fin de la Guerre froide comme la « fin de l’histoire » et la fin de la géographie. Mais de telle manière qu’aucune théorie ne tient en dehors de la pratique, qu’aucune stratégie ne tient en dehors de la géographie. En d’autres termes, la mondialisation n’a pas détaché les interactions des Etats de la géographie… »

Pour un historique :
La Chine : forces et faiblesses d’une économie en expansion
Université de Rennes, Éd. Presses universitaires de Rennes, 2006.
Résumé :
« Après plusieurs décennies de réformes économiques et d’investissements, la Chine aborde, en entrant à l’Organisation mondiale du commerce, une nouvelle étape de son intégration dans l’économie mondiale. Les textes de cet ouvrage, interventions d’un colloque tenu en décembre 2005 à Rennes, soulignent les subtilités de la croissance chinoise mais aussi ses faiblesses. »

Sur la même thématique


EurêkoiBibliothèque Publique d’Information


Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.