Accueil » Bibliothèques » Bibliothèque de l'Institut du Monde Arabe » Économie : Quelle sont les relations commerciales entre la Chine et la Tunisie ?

Économie : Quelle sont les relations commerciales entre la Chine et la Tunisie ?

Étiquettes :

image_pdfimage_print

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe – notre réponse du 29/10/2017, actualisée le 25/05/2022.

les drapeaux tunisien et chinois

« La balance commerciale représente la différence entre la valeur des exportations et des importations de biens. » (Source : Vie Publique) La Chine, en compétition avec les Etats-Unis, cherche à étendre son influence sur le monde. Pour ce faire, elle se positionne sur le continent africain.

La Tunisie et la Chine entretiennent donc des relations commerciales mais depuis quand cette relation existe-t-elle, et qu’en est-il aujourd’hui ? Financièrement, est-ce rentable pour les deux pays ?

Une relation de longue date

Chine en Tunisie, Génèse d’une coopération ambitieuse de Donia Jemli sur Observatoire Français, 18/05/2022.
Extrait :
« Depuis l’Antiquité, l’empire punique, véritable puissance maritime méditerranéenne, entretenait de bonnes relations commerciales avec l’Empire du Milieu. Les puniques, génies commerçants, partageaient avec les chinois un intérêt commun pour le commerce, et ce dans le cadre des anciennes routes de la soie. Ainsi, les relations entre la Tunisie et la Chine s’inscrivent dans une histoire riche et lointaine. »

Tunisie-Chine: Plus d’un demi-siècle d’amitié et de partenariat gagnant-gagnant de Oumar Diagana sur Espace Manager, 20/08/2019.
Extrait :
« Depuis l’établissement, le 10 janvier 1964, des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Chine, que de chemin parcouru. Depuis cette date, les relations entre les deux pays ne cessent de se développer aussi bien dans les échanges économiques et commerciaux que ceux éducatifs et culturels. »


Des relations avec des espérances

Relation Bilatérale
Page du ministère des Affaires étrangères qui retrace la relation entre la Chine et la Tunisie.

Tunisie/ Chine : Un grand potentiel dans la perspective de la « Route de la Soie » de Emna Bhira sur GnetNews, 17/01/2020.
Extrait :
« Selon le diplomate, « De tous ces pays, la Tunisie bénéficie d’avantages spéciaux, comme sa position géographique stratégique, son haut niveau de ressources humaines, et ses coopérations avec les pays européens et africains. Grâce à toutes ces avancées, la Chine est bien prête à installer des projets pilotes d’infrastructure en Tunisie, et cela, depuis le sommet de Pékin». »

Echanges commerciaux : la Chine, l’Afrique et la Tunisie, à la lumière du discours de Xi Jinping dans Leaders, 05/11/2020.
Extrait :
« En ce qui concerne plus particulièrement la Tunisie, la coopération avec l’Afrique a connu depuis la tenue du premier sommet du Forum de Coopération Sino-Africaine (FOCAC), à Johannesburg en 2015, une augmentation exponentielle avec l’institutionnalisation de cette plateforme qui gèrera les relations commerciales entre la Chine et ses partenaires africains. »


La balance commerciale dans le négatif pour la Tunisie

L’Institut national de la Statistique (INS) tunisien publie et met à jour les statistiques de la balance commerciale.

Une perte considérable

Tunisie: la balance commerciale déficitaire de 5,8 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2021 de Adel Bin Ibrahim Bin Elhady Elthabti sur Anadolu Agency, 12/01/2022.
Extrait :
« Selon l’INS, ce déficit s’explique par le flux d’importations en provenance de certains pays dont la Chine avec -6,3 milliards de dinars (-2,25 milliards de dollars) et la Turquie avec -2,6 milliards de dinars (-948,5 millions de dollars).
Les données de l’INS indiquent que les exportations se sont améliorées de 20,5% en 2021, pour atteindre 46,6 milliards de dinars (16,6 milliards de dollars) sur une base annuelle.
»

Chine et Turquie, les plus grands déficits commerciaux de la Tunisie de Khaled Boumiza dans African Manager, 26/09/2021.
Extrait :
« Mais, en fait, le plus gros déficit commercial, la Tunisie l’enregistre avec la Chine, d’où la Tunisie a importé pour plus de 4 Milliards DT au cours du seul mois d’août 2021, et n’y avait exporté qu’un peu plus de 115,6 MDT. La Chine devient ainsi le 2ème fournisseur de la Tunisie, juste derrière la France. La France qui a désormais en Tunisie, un sérieux concurrent, mais aussi des USA d’où la Tunisie avait importé pour presque 1,1 Milliard DT, contre 807,2 MDT en exportation d’une Tunisie qui se retrouve désormais être terre de mini-guerre économique Chine-USA et même Europe dont toutes les exportations tunisiennes dépassent à peine les 4 Milliards DT d’exportations chinoises vers la Tunisie. »


Mesures envisagées

L’OTE appelle à réviser les accords commerciaux qui désavantagent la Tunisie par la rédaction d’African Manager, 25/01/2022.
Extrait :
« L’aggravation du déficit commercial avec la Chine et la Turquie contribue à l’hémorragie des réserves en devises et menace sérieusement, la production locale selon une revue de l’Observatoire tunisien de l’économie (OTE) publiée mardi. »

Le rééquilibrage de la balance commerciale en Tunisie
Étude de Jean-Louis Guigou et Mariem Brahim pour l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMED), 29/09/2017.
Extrait :
« Avec la Chine, il semble nécessaire d’établir de nouvelles relations dans la perspective d’attirer des investissements chinois en Tunisie pour développer des plateformes d’opérations sur l’Europe et l’Afrique. Avec la Turquie, il paraît essentiel de revoir la convention d’échanges commerciaux entre les deux pays pour limiter les importations « improductives » et réduire les importations de luxe. »


Pour aller plus loin …

Vous pouvez également consulté l’article L’Afrique dans la stratégie chinoise de Nadège Rolland dans Revue Défense Nationale. L’article traite de la présence de la Chine en Afrique.

L’article « Les contributions de la Chine au financement et à la réalisation des infrastructures en Afrique » peut se coupler avec celui ci-dessus. Il a été écrit par Xavier Aurégan dans Mondes en développement en 2022.


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.