Économie : Politique, régime et contrôle des changes en Algérie

Tags :
Étiquette :

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 22/09/2015, actualisée le 30/05/2022.

graphique taux de change

En 2021, l’Algérie a connu trois baisses de valeur de sa monnaie, cela en un mois et demi.
Le professeur Brahim Guendouz, professeur d’économie à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou estime qu’il est temps « de faire le point sur tout ce qui touche à la politique de change de l’Algérie ». (Source : Algerie – Expat)

Quels sont les liens entre politique, régime et contrôle de change ?

Quelques définitions

Politique de change sur Economy-pedia.
Extrait :
« La politique de change est l’ensemble des actions menées par les gouvernements en relation avec le taux de change. Cela fait partie de la politique monétaire.
La politique de change essaie d’influencer la valeur de la monnaie nationale. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un ensemble de décisions prises pour contrôler la valeur de la monnaie, toujours par rapport au reste des devises étrangères. De cette manière, le Gouvernement contrôle la valeur de sa monnaie à travers l’application des différentes politiques de change qui sont menées.
»

Change fixe, change flottant : les deux types de régime de change par l’équipe de la finance pour tous, 01/03/2022.
Extrait :
« Le régime de change désigne l’ensemble des règles par lesquelles un pays ou un ensemble de pays organisent la détermination des taux de change. Il existe  une grande variété de taux de change correspondant  plus ou moins à deux grands types de régimes : le régime de changes fixes et le régime de changes flottants (ou flexibles).  »

Contrôle des changes de Georges Blumberg sur Encyclopædia Universalis.
Extrait :
« Le contrôle des changes s’exerce principalement par l’intermédiaire des banques, dont l’intervention est indispensable pour l’accomplissement de toute opération de change. L’administration générale du contrôle des changes est confiée soit à un organe spécialisé du ministère des Finances (c’est le cas en France), soit à la banque centrale (comme en Grande-Bretagne). Aux frontières, dans les aéroports, le contrôle est exercé par les agents du service des douanes. »


Le cas de l’Algérie

Régime de change, conduite de la politique de change et évolution du taux de change du dinar 2000-2018.
Document de la Banque d’Algérie
Extrait :
« Dans ce cadre, la politique de change de la Banque d’Algérie se fixe, pour variable cible, le maintien du taux de change effectif réel (TCER) à un niveau proche de son niveau d’équilibre. Le TCER est défini comme étant le taux de change effectif nominal, rapporté aux prix relatifs de l’économie nationale et des principaux pays partenaires, qui permet de favoriser, simultanément, une croissance non inflationniste (équilibre interne) et un compte courant de la balance des paiements soutenable à long terme (équilibre externe). »


Politique et régime de change

Analyse du marché de change parallèle dans une économie dominée par l’informalité dans une perspective de sa substitution en Algérie.
Amira Si Tahar dans Revue Etudes Economiques, vol.15, n°2, p.505-522, 23/06/2021.
Extrait :
« La politique de change met en articulation le régime de change et le taux de change avec la politique monétaire d’un Etat via des institutions monétaires et financières et des mécanismes de contrôle. En effet, cela se voit à travers des activités en termes d’achats et de ventes des monnaies étrangères (devises) dans des espaces fictifs de confrontations des offres et des demandes de ces dernières, et qui sont appelés marchés des changes. »

Les régimes de change adoptés par la banque d’algérie : Pour ou contre ?
Abdelkrim Boudjelal Lekkam dans Les Cahiers du Cread, vol.37, n°1, 20/04/2021.
Extrait :
« L’Algérie est face à un environnement économique envisageant des changements significatifs, à l’intérieur du pays comme à l’extérieur. Beaucoup de ces changements ont d’importantes implications pour le choix du régime de change et sont probablement en train de rendre la défense de tout type d’ancrage difficile. Un régime de change autour d’un panier et admettant un degré de flexibilité à la monnaie nationale, en accord avec Williamson (1998, 2000), Dornbush et Park (1999) et Goldstein (2000), nous semble convenir le mieux. »


Le contrôle de change

L’Algérie veut alléger les règles de change pour sortie du piège des hydrocarbures
Djamel Boutebour sur le 360 afrique, 23/03/2021.
Extrait :
« Les autorités algériennes annoncent une réforme imminente du régime de change afin de favoriser les exportations hors hydrocarbures. C’est ce que rapporte le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA), qui cite un document de la Banque centrale algérienne dont le gouverneur est le président du Conseil de la monnaie et de l’épargne (CMC). Le CMC en effet « a décidé de desserrer légèrement l’étau sur le contrôle des changes pour permettre le développement des exportations hors hydrocarbures », écrit TSA. »

Les contrôles des changes
Page du site gouvernementale des douanes algérienne
Extrait :
« On entend par contrôle des change, le contrôle des flux financiers de et vers l’étranger.
Le contrôle des changes relève des attributions de la banque d’Algérie, exercé à travers la loi sur la monnaie et le crédit, les règlements bancaires, instructions et notes aux banques et aux intermédiaires agréés.
»


Pour en savoir plus …


EurêkoiBibliothèque Publique d’Information


Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.