Culture : Quelles sont les pratiques culturelles des Français et comment évoluent-elles ?


image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse actualisée le 25/04/2022.

Vue extérieure de la bibliothèque d'information la nuit

Les pratiques culturelles des Français sont étudiées tous les 10 dans une grosse enquête. Elle est réalisée par le ministère de la Culture et par le DEPS. La dernière en date est celle de 2018. Ces enquêtes complètes répondent à la question : quelles sont les pratiques culturelles des Français et comment évoluent-elles ?

Les enquêtes menées par le ministère de la Culture et le DEPS

Les enquêtes

Les pratiques culturelles des Français après la crise sanitaire – Bilan à la fin de l’été 2021 par le ministère de la Culture – DEPS, 27/10/2021.
Résumé :
« La ministre de la Culture a souhaité que soit réalisée une enquête d’opinion pour mieux comprendre l’impact de la crise sur les pratiques culturelles des Français quelques mois après la réouverture des lieux culturels. Menée par Harris Interactive et le Département des Etudes de la Prospective et des Statistiques du Ministère de la Culture, l’étude fait un bilan circonscrit à l’été 2021 et ne prend pas en compte les intentions ni les pratiques des Français à partir de septembre 2021. »

Cinquante ans de pratiques culturelles en France de Philippe Lombardo et Loup Wolff dans Culture Études, p. 1-92, 12/08/2020.
Résumé :
« L’examen des informations recueillies lors des six éditions successives de l’enquête sur les pratiques culturelles, ainsi qu’une attention plus particulière portée aux dix dernières années font apparaître six tendances permettant de qualifier près d’un demi-siècle de culture en France. Ces principales tendances sont résumées ci-dessous puis analysées dans la suite de la publication. » (Source : Cairn)

L’enquête 2018 par le ministère de la Culture – DEPS. L’enquête n’est que sous forme statistique dans des tableaux Excel.

La synthèse de l’enquête 2008 a été faite par Olivier Donnat en octobre 2009.
Extrait :
« À un moment où plus de la moitié des Français disposent chez eux d’une connexion à haut débit et où plus d’un tiers d’entre eux utilisent l’internet tous les jours à des fins personnelles, comment se portent la lecture de livres, l’écoute de musique ou la pratique en amateur d’activités artistiques ? La fréquentation des salles de cinéma, des théâtres ou des salles de concert a-t-elle baissé ou augmenté ? »

Les chiffres

Chiffres clés, statistiques de la culture et de la communication 2021
ministère de la Culture – DEPS, 31/01/2022.
Résumé :
« Les Chiffres clés de la culture et de la communication présentent une analyse transversale du champ de la culture en s’appuyant sur de nombreuses données issues de sources statistiques et administratives, pour répondre au besoin d’information chiffrée des acteurs de la culture.
Structuré en six grands chapitres, l’ouvrage présente la morphologie et l’économie de la culture (poids économique, entreprises et associations, emploi culturel, financement de la culture), fournit des informations sur la participation culturelle et décrit les trois grandes branches de la culture : patrimoines, création et diffusion, médias et industries culturelles.
L’édition 2021 est enrichie des résultats de l’enquête Pratiques culturelles menée en 2018 et rend compte des dernières données disponibles relatives à l’impact de la crise sanitaire sur les secteurs culturels.
» (Source : Cairn)

Les chiffres clés de la culture et de la communication 2019
ministère de la Culture – DEPS, 01/07/2019.
Résumé :
« Présentation, sous forme de tableaux et de graphiques, des statistiques relatives à la vie culturelle française telle que le patrimoine et l’architecture, l’archéologie, le cinéma, les musées, les arts plastiques, les livres ou la presse à travers 32 fiches commentant les dernières données par secteur. » (Source : éditeur)


Les Français et la lecture

Le livre : le symbole culturel par excellence ?

L’épidémie de Covid a fait plus de mal que de bien à la lecture en France de l’AFP sur Huffpost, 31/03/2021.
Extrait :
« LIVRES – La lecture recule chez les Français, avec 14% d’entre eux qui n’ont lu aucun livre en 2020, et 25% qui n’en ont pas acheté de neuf, selon une étude publiée ce mardi 30 mars par le Centre national du livre.
« Malgré des dynamiques de marché rassurantes pour le secteur du livre, nous observons une inflexion globale du nombre de lecteurs », a commenté dans un communiqué la présidente de cet établissement public, Régine Hatchondo. Le CNL déplore “une baisse de la lecture, certainement liée aux contraintes imposées par la crise sanitaire”.
»

Baromètre « Les Français et la lecture du Centre national du livre (CNL), 29/03/2021. Téléchargeable gratuitement.
Extrait :
« Depuis 2015, le Centre national du livre (CNL) confie à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre
bisannuel, portant sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatives de la population
française (des 15 ans et plus) et interrogées par téléphone.
»

Les Français et la lecture : conséquences des confinements par la rédaction sur Actualitté, 07/01/2021.
Extrait :
« Deux confinements ont passé déjà, et le troisième reste à venir — ou à redouter. Si les chiffres de vente en librairie indiquent un recul de l’activité, les Français n’auraient pour autant pas délaissé l’activité même. Une étude indique qu’au cours du premier, plus strict, et du second, le livre est demeuré un fidèle compagnon. Sans omettre que nombre d’activités culturelles étaient impossibles — théâtre, cinéma, etc. »

Dans l’article vous trouverez l’enquête commandé par le Syndicat national de l’édition (SNE) sur les Français et la lecture.


Le livre numérique

Le nombre de lecteurs de livres numériques a doublé en cinq ans, par Bruno Texier, Archimag, 26/04/2022.
Extrait :
« Selon l’édition 2021 du Baromètre du numérique, 17% des personnes interrogées disent lire des livres au format numérique alors qu’elles n’étaient que 8% en 2015. 
Ce doublement s’explique en partie par les restrictions de déplacement dues à la pandémie de Covid-19.[…] Plus surprenant, la lecture qui est habituellement une pratique plus répandue chez les femmes que chez les hommes devient plus masculine lorsqu’il s’agit de lire au format numérique (38% contre 34%). 
»
Cet article se fonde sur le Baromètre du numérique édition 2021, consultable et téléchargeable en ligne, depuis le site du Ministère de l’économie notamment.


La fréquentation en bibliothèques

Fréquentation, inscriptions… Les effets de la crise sanitaire sur les bibliothèques d’Antoine Oury dans Actualitté, 20/04/2022.
Extrait :
« L’année 2020 aura été celle de la désertion des bibliothèques, en raison du coronavirus et des mesures de restriction des déplacements qui ont accompagné cette première année de pandémie. « La fréquentation en bibliothèques municipales et intercommunales est ainsi en 2020 divisée par 2 », relève d’emblée l’enquête, qui ajoute que la baisse de fréquentation est plus sensible encore dans les grands établissements et les bibliothèques universitaires (de l’ordre de 60 %). »

Bibliothèques : six questions sur l’impact de la crise sanitaire de Hélène Girard sur La Gazette des communes, 14/04/2022.
Extrait :
« Le ministère de la Culture et celui de l’Enseignement supérieur et de la recherche (pour les bibliothèques universitaires) ont conduit une enquête « flash »  du 31 janvier au 15 février 2022 pour mesurer l’impact de la crise sanitaire sur les bibliothèques, deux ans après le premier confinement de mars 2020. »

Bibliothèques : « Après la crise, il faut de nouvelles offres et de nouvelles médiations » de Hélène Girard sur La Gazette des communes, 20/10/2021.
Extrait :
« Organisé en partenariat avec le ministère de la Culture et la Bibliothèque publique d’information (Bpi, Paris, Centre Beaubourg), par les agences régionales Livre et lecture en Bretagne et Normandie Livre et Lecture, le colloque « Les bibliothèques à l’épreuve de la crise, et après ?  » vise à cerner ce qui restera de la crise sanitaire et les enjeux des mutations à l’œuvre. En avant-première, Florence Le Pichon, chargée des réseaux de lecture publique à l’agence Livre et lecture en Bretagne, livre ses constats à La Gazette. »


Les médias traditionnels : radio, presse et télévision

Comment la crise du Covid a chamboulé les médias français de David-Julien Rahmil sur L’ADN, 15/06/2021.
Extrait :
« Le premier constat, c’est bien évidemment la chute accélérée du format papier pour la presse quotidienne. La plupart des grands acteurs évoquent des difficultés liées aux différents confinements, mais aussi à la faillite de Presstalis, l’acteur chargé de la distribution de la presse dans les kiosques. Pour un média comme Le Monde qui tire à 135 800 exemplaires (contre plus de 260 000 en 2016), la vente au numéro ne représente plus que 23% des revenus. Libération indique de son côté une perte de 12 millions d’euros en 2020 à cause des circonstances actuelles. Même constat pour le groupe Les Echos Le Parisien qui a perdu des millions en chiffres d’affaires à cause de la fermeture de 25% des points de vente. »

Qu’en est-il de la radio ?

« La diffusion des Radios et Web Radios progresse fortement au mois de mars pour atteindre 217 Millions de sessions d’écoutes actives en France. C’est une hausse de 9% en un an de la diffusion numérique des radios. » (Source : ACPM – LA DIFFUSION DES RADIOS – MARS 2022, 19/04/2022)

Audiences : la radio fait de la résistance de  Fabio Benedetti Valentini dans Les Echos, 21/04/2022.
Extrait :
« Le média radio fait de la résistance, tout juste… Avec 40,17 millions d’auditeurs sur les trois premiers mois de l’année, c’est légèrement plus que la période janvier-mars 2021 (40,12 millions), selon la vague d’audience radio publiée par Médiamétrie jeudi .
Après avoir connu fin 2021 sa première progression sur une base annuelle depuis l’irruption du Covid-19 et son corollaire de restrictions sanitaires affaiblissant un média généralement très écouté en voiture (environ la moitié de l’écoute), une campagne présidentielle sans éclat n’a donc pas particulièrement stimulé l’audience totale de la radio.
»

La radio, le média chouchou des Français, en plein renouveau par ATP sur Le Point, 02/06/2021.
Extrait :
« Selon Médiamétrie, 40,1 millions de Français ont écouté la radio quotidiennement entre janvier et mars 2021. Un chiffre certes important mais en nette baisse: en un an, la radio a perdu 2,1 millions d’auditeurs du fait de la pandémie et des restrictions de déplacement, près de 28 % des écoutes s’effectuant en voiture. »


La presse : encore entre les mains des français

DIFFUSION ET FRÉQUENTATION DE LA PRESSE – DSH 2021 de l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), 17/02/2022.
Extrait :
« Cette année encore la diffusion de la Presse est fortement soutenue par l’appétence toujours croissante des Français pour les versions numérisées des titres de Presse et leurs formes d’abonnement qui sont massivement privilégiés.
L’année 2021 ,elle aussi, fortement marquée par le Covid et par une reprise des activités extérieures en demi-teinte, n’aide pas la vente à l’acte mais profite aux abonnements de tout type.
»

Plus de 50,6 millions de Français lisent chaque mois au moins une marque de presse de Philippe Rioux sur Ladépêche, 24/06/2021.
Extrait :
« Aujourd’hui, plus de 50,6 millions d’individus (de 15 ans et plus) lisent chaque mois au moins une marque de presse, soit 95,9% des Français. Un paysage qui a profondément évolué ces dernières années avec l’importance prise par les smartphones. Ainsi 41% des lecteurs consultent la presse exclusivement sur leur mobile contre 30% exclusivement sur des supports imprimés. 11% utilisent un ordinateur et 6% une tablette. »


Pratiques de visionnage à la télévision

Le public et les médias, un lien renforcé pendant le confinement de Laure Osmanian Molinero sur Médiamétrie, 14/05/2020.
Extrait :
« Ainsi, pendant les 6 premières semaines de confinement (du 17 mars au 26 avril 2020), la durée d’écoute individuelle de la télévision (DEI) s’est élevée en moyenne à 4h41 quotidiennes, contre 3h29 un an auparavant, soit une augmentation de plus d’un tiers. »

Isabelle Missiaen a publié un article sur Le Point Culture le 06/06/2020. Dans lequel elle ressasse ce « Que regardent les Français à la télévision depuis 20 ans ». On y trouve l’évolution des préférences des Français pour les programmes, les chaines ou encore les temps de visionnages.


Fréquentation des salles de cinéma

Fréquentation cinématographique : estimations du mois d’avril 2022 du Centre national du cinéma et de l’image animé (CNC), 03/05/2022.
Extrait :
« Selon les estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective, la fréquentation cinématographique atteint 13,90 millions d’entrées au mois d’avril 2022, soit un niveau en deçà de celui enregistré en avril 2019 (-23,0 %). Six films enregistrent plus de 500 000 entrées sur ce mois en 2022 et trois plus d’un million, contre respectivement 11 et quatre films en avril 2019. Depuis le début de l’année, les salles totalisent 50,71 millions d’entrées, soit 34,2 % de moins que sur la même période de 2019. »

En 2021, les cinémas français limitent la casse : 100 millions d’entrées de Julien Baldacchino sur France Inter, 30/12/2021.
Extrait :
« Est-ce bientôt la fin du tunnel pour les salles de cinéma françaises ? En 2021, les cinémas ont engrangé 96 millions d’entrées, selon les chiffres révélés ce jeudi par le CNC (Centre national de la Cinématographie). 
Par rapport à l’année 2020, c’est une hausse de 47%. Mais les chiffres restent toujours très en-deçà de ceux de 2019, année record pour les cinémas, où 213 millions de spectateurs s’étaient rendus dans les salles obscures.
»


Pratiques musicales des Français

La Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI) a publié un rapport sur la consommation de musique dans le monde. Il est réalisé environ tous les 1 ou 2 ans et republié en français sur le site de la SNEP*. Ce n’est donc pas centré sur la France mais il y a pas mal de données.
*Syndicat national de l’édition phonographique

La consommation de musique dans le monde : enquête 2021, rapport réalisé par l’IFPI et Audience.net, le 21/10/2021 est disponible gratuitement.

CD, vinyle, streaming : le marché de la musique en France en hausse, presque au niveau d’il y a 15 ans de Adrien Toffolet, France Inter, 15/03/2022.
Extrait :
« En 2021, le marché de la musique enregistrée en France continue de reprendre des couleurs avec une croissance à deux chiffres, dopée par les revenus du streaming toujours plus importants, mais aussi par un rebond du marché physique. Le CD créé la surprise avec des ventes en hausse (+10%), une première depuis 20 ans. »


Et pour le jeu vidéo ?

Le profil des joueurs de jeu vidéo dans le Bilan 2020 du CNC, Mai 2021, p.157.
Extrait :
« 71 % des Français jouent aux jeux vidéo
En 2020, 36,5 millions de Français ont joué à un jeu vidéo, contre 37,2 millions en 2019. Les joueurs de jeux vidéo
représentent 71 % de la population, une proportion égale à l’année précédente. L’âge moyen des joueurs réguliers est de 39 ans, un âge moyen identique pour les hommes et les femmes.
»

Jeu vidéo : en 2021, 73% de gamers parmi les Français, 77% des parents jouent avec leurs enfants. Article de Franck Fischbach dans le Courrier Vendéen, 01/12/2021.
Extrait :
« Le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (SELL) vient de publier son rapport annuel « Les Français et le Jeu Vidéo », rédigé en collaboration avec Médiamétrie. En 2020, les chiffres étaient en nette hausse. Pour beaucoup, la crise sanitaire et plus particulièrement les différentes phases de confinement en étaient l’explication.
Oui mais voilà : en 2021, les chiffres continuent à grimper. En 2021, on a joué davantage aux jeux vidéo. Autre conséquence des isolements : les joueurs recherchent davantage la dimension sociale du jeu vidéo.
»


Le spectacle vivant déserté à cause du contexte sanitaire

Une enquête révèle l’inquiétante baisse de fréquentation des lieux culturels en France de Félix Tardieux sur l’Éclaireur Fnac, 28/10/2021.
Extrait :
« Plus inquiétant encore : près de 40% des Français qui assistaient annuellement à au moins un spectacle vivant (concert, théâtre, danse, cirque, arts de rue, etc.) avant la pandémie, soit environ 75% de la population, ont également déclaré qu’ils s’y rendraient moins souvent qu’avant la crise sanitaire. 49% des personnes fréquentant habituellement les cinémas ne sont plus retournées en salles depuis le 21 juillet, tout comme 60% des visiteurs de musées et 75% des amateurs de théâtre. »


Les français et les lieux patrimoniaux

Les musées franciliens mobilisés pendant la crise sanitaire du ministère de la Culture, 12/02/2021.
Extrait :
« Les musées sont actuellement fermés au public, mais l’activité bat son plein en coulisses. La DRAC Île-de-France, partenaire des musées au quotidien, donne la parole à quatre professionnelles pleinement mobilisées aux côtés de leurs équipes. »

Fréquentation physiques et numérique des musées et lieux culturels français en 2021 sur le Club Innovation & Culture, 12/02/2022.
Extrait :
« Fortement impactés par les fermetures et ouvertures avec jauge, et par la quasi absence des touristes internationaux, les musées et lieux culturels français ont vu leur fréquentation physique connaitre une forte chute en 2021, pour la seconde année consécutive. Parallèlement à cette perte d’audience « réelle », les destinations ont vu leur visitorat numérique poursuivre sa progression. Dans ce dossier, le CLIC France rassemble les chiffres de fréquentation 2021 progressivement publiés par les institutions patrimoniales, publiques et privées. »


Un boom des pratiques en amateur ?

Les confinements successifs ont contraint les Français à rester chez eux. Leur laissant le temps de s’adonner à diverse chose, bouleversant par conséquent leurs pratiques culturelles. Le premier chapitre consacré aux pratiques amateurs dans l’étude ci-dessous expose donc les différences entre 2018 et 2020.

Pratiques culturelles en temps de confinement de Anne Jonchery et Philippe Lombardo dans Culture Études, p. 5-12, 2020.
Résumé :
« En 2020, le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19 a bouleversé la vie de la population, modifiant l’organisation du temps, des modes de travail et de la scolarité. L’accès à la culture de sortie ainsi qu’à de nombreux biens culturels physiques a été impossible. C’est la raison de la fermeture des établissements culturels et de certains commerces de détail. La réorganisation du temps dans l’espace domestique a en revanche favorisé l’accès aux biens et services culturels numériques. »


Pour aller plus loin…

Vous pouvez également consulter la page du Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS).


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Vous aussi, vous avez une question ?

Posez-nous votre question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.