Arts : Qui sont les icônes du ballet algérien ou de la danse classique en Algérie depuis l’indépendance ?

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe – notre réponse du 24/03/2022.

Danseuse de ballet en pointes

Il est effectivement difficile de repérer les grands noms du ballet classique algérien.
Malgré nos recherches (en français), à la fois dans nos collections et sur le web, nous n’avons trouvé que très peu d’informations sur les danseurs/danseuses classique algériens, contrairement à la danse contemporaine algérienne, mieux documentée.

Organismes, Ecoles de danse à consulter

Le Ballet national algérien dispose d’une page Facebook.

L’Opéra d’Alger possède un ballet, présenté dans la rubrique « Ensembles » de son site (il proposait en 2020 des cours de danse classique).
Contact : ecole.danse@operaalger.com.dz

L’Ecole de danse classique Arabesque présente également ses activités dans sa page Facebook.

Site web du Conservatoire central d’Alger : musique, art dramatique et danse classique
Contact : https://www.raqes.net/contact


Audiovisuel

Sur Youtube on trouve plusieurs vidéos du Ballet national algérien et la vidéo d’un reportage sur l’Opéra d’Alger réalisé en 2016 dans le cadre de l’obtention du diplôme de fin d’études en Techniques Audiovisuelles option Image, et mis en ligne sur YouTube par Amine Ob.

Ecole de danse classique des Beaux-Arts d’Alger : Reportage TV diffusé en 1974 et signalé par le site Mediterranean Memory.

Vous pouvez aussi contacter le Centre culturel algérien (Paris).


Quelques noms de danseuses (danse classique ou traditionnelle)

– Melissa Ziad, jeune danseuse classique, dont la photo dans une rue d’Alger pendant le hirak, a fait le tour des réseaux sociaux.
Article et photo publiés dans le journal El Watan, le 09/03/2019.

– Fatma Zohra Namous Senouci : actuelle directrice de l’école de danse Arabesque, ancienne danseuse classique et ancienne directrice du ballet national algérien.
Le Ballet national est un ambassadeur de l’Algérie, par Samira Bouabdellah, journal La Dépêche de Kabylie, 09/07/2013. Cet article présente la démarche de Fatma Zohra Namous Senuci à la tête du Ballet national.

– Faroudja Lalam : formée à la danse classique à Moscou dans les années 70.
 Voir la présentation sur le site Algeriades.com.

– Rachida Reguig, fondatrice, dans les années 1980, du premier Ballet féminin de Sidi Bel-Abbès (danse traditionnelle).
La chorégraphe Rachida Reguig n’est plus, article sur le site Djazairess le 10/10/2011, originellement publié dans Le Temps d’Algérie, 10/10/2011.


Article

La danse reprend pied en Algérie : Abou Lagraa accompagne le renouveau du Ballet d’Alger, par Marie-Christine Vernay, journal Libération, 20/07/2009.


Sur la même thématique…

Bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe – notre réponse du 04/10/2019.

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe


Tags :  

Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.