homme solitaire de dos et de nuit

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 14/12/2017

D’une façon générale, je vous conseille de lire le numéro du Magazine littéraire n° 290 de 1991 sur la solitude.

« L’adolescent et l’épreuve de la solitude »
dans Revue de l’enfance et de l’adolescence, n 93, 1, 2016-05-20, pp.121-130
Dupont, Sébastien, Date 2016
L’adolescence, en tant que période d’autonomisation vis-à-vis des parents, de la famille, et, de façon plus générale, du monde de l’enfance, est, dans son essence même, une épreuve de solitude. Cet article se propose de parcourir les principales dimensions de cette problématique psycho-sociologique de la solitude à l’adolescence, qui s’avère particulièrement complexe et souvent paradoxale. Il aborde, tout en les distinguant, les questions du sentiment de solitude, de l’isolement relationnel, de l’expérience de la solitude réelle, du rôle des multimédias, etc.
Daniel Coum, Nathalie Prédour (dir.), L’adolescent et ses parents : d’une dépendance à l’autre, Toulouse, Érès, coll. « Parentel », 2014, 175 p., ISBN : 978-2-7492-4152-4. Notice publiée le 02 septembre 2014 http://lectures.revues.org/15329
L’adolescence constitue le moment crucial de remise en question d’une dépendance infantile nécessaire mais potentiellement aliénante. Avec la flambée pulsionnelle qui l’accompagne, elle confronte les jeunes à des paradoxes multiples : changer en restant le même, se détacher de ses parents tout en maintenant le lien, investir l’autre social tout en construisant sa propre identité… Cet ouvrage propose une étude théorique et clinique des aléas de cette épreuve à double face – dont la dépendance constitue le fil rouge – et des tentatives d’accompagnement auxquelles elle donne lieu.
Dans une approche pluridisciplinaire, anthropologique et psychanalytique, mais également philosophique et sociologique, les auteurs éclairent les enjeux théoriques et cliniques d’un tel remaniement tout à la fois intrapsychique et interrelationnel, affectif et social. Ils invitent à comprendre et écouter les conduites des adolescents – y compris les conduites addictives – comme des modalités particulières de mise en scène de la dépendance et de la séparation avec les parents.

Errance et solitude chez les jeunes
sous la direction de Sébastien Dupont & Jocelyne Lachance, Dupont, Sébastien (1980-….), Giasson-Lachance, Jocelyne
Editeur Téraèdre, 2007
Résumé Textes issus de la journée d’étude du 15 décembre 2006 au Palais universitaire de Strasbourg ; Notes bibliogr. Réflexion sur les causes de l’errance et de la solitude chez certains jeunes : fugueurs, routards, délinquants, endeuillés peuvent y trouver un refuge et une solution face à l’inconsistance du lien social. D’autres thèmes sont approfondis : les voyages de rupture, l’exil, les rites de deuil, les enjeux de la modernité, les sentiments de vacuité et de désoeuvrement.

La solitude, pourquoi ?
Lestringant, Daniel ; Panafieu, Françoise de (1948-….) ; Valtier, Alain
Autre(s) auteur(s)sous la direction d’Alain Houziaux
Éd. de l’Atelier, 2006
Résumé Notice réd. d’après la couv. ; Ouvrage issu d’une conférence organisée par le pasteur A. Houziaux, Paris, Temple de l’Église réformée de l’Étoile, novembre 2004 Les auteurs s’interrogent sur la notion de solitude. Ils se demandent si l’homme est fait pour vivre seul, si la solitude est voulue ou subie, son rôle en amour, etc. Ils abordent ces questions sous des angles à la fois religieux, politique et psychologique.
150.3 LES

Les nouvelles solitudes
Hirigoyen, Marie-France (1949-….) Editeur la Découverte, 2007Résumé
Notes bibliogr. Phénomène social constaté, de plus en plus de personnes vivent seuls. Au terme de son enquête, l’auteure montre que cette réalité est le fruit d’une mutation profonde des rapports hommes/femmes. On constate un durcissement des relations entre les uns et les autres. L’expérience de la solitude, bien que difficile à vivre, peut aussi être bénéfique.
150.12 HIR

Plus jamais seul : le phénomène du téléphone portable
Miguel Benasayag
Paris : Bayard, 2006
Description : 128 p. ; 21 x 12 cm
Résumé : L’auteur s’intéresse à l’engouement actuel pour le téléphone portable et à l’usage que les individus en font au quotidien, dans lequel il voit une volonté d’être toujours en liaison avec les autres et d’échapper coûte que coûte à la solitude. Il se demande si cette liaison permanente ne détruit pas les liens et si la solitude n’est pas une condition de l’humanité.

Trépied Valentine, « Solitude en EHPAD. L’expérience vécue de la relation soignante par les personnes âgées dépendantes », Gérontologie et société, 2016/1 (vol. 38 / n° 149), p. 91-104. URL : https://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe-2016-1-page-91.htm

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Cette question-réponse a été vue 42 fois dont 1 fois aujourd'hui