Danse : Où trouver des vidéos de danse contemporaine ?

TAGS :
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 24/10/2005(Actualisée le 27/04/2021)


© Image par Michael Pajewski via Pixabay

« C’est au début des années 1980 qu’apparaît un nouveau courant de danse contemporaine – une danse d’auteur – appelé la Nouvelle danse française dont de nombreux représentants dirigeront les premiers centres nationaux chorégraphiques créés en 1984 par Jack Lang. C’est dans ce contexte aussi prospère pour la danse, qu’émerge la vidéodanse, où de nombreux chorégraphes vont collaborer avec des réalisateurs pour créer des films de danse. Cinématographe et chorégraphie signifient étymologiquement : notation du mouvement. La caméra porte un nouveau regard sur la danse, qu’elle détaille, analyse et condense avec les moyens mécaniques qui lui sont propres. Le gros plan, le ralenti, l’accéléré, la marche arrière, l’ellipse et une série de trucages altèrent la nature du mouvement et la gestuelle. Malgré les reflets et la vitesse qui peuvent relativement s’écarter du mouvement où ils trouvent sa source, le cinéma, comme la photographie, ajoute une autre dimension à la danse. »
Centre national de la danse.

A lire

Ouvrages imprimés

L’Effet Casimir : regard sur Angelin Preljocaj
Valérie Müller,
Noodles Production, France 3, Le Ballet Preljocaj, Areva, 1999.
Résumé : « Les mystères de la création, ou la métamorphose d’une idée en spectacle, dévoilées par le chorégraphe Angelin Preljocaj que l’on voit à l’oeuvre lors de la préparation du ballet « Personne n’épouse les méduses » pour le festival d’Avignon 1999. Extraits de ses chorégraphies « Paysages après la bataille », « L’Anoure », « Personne n’épouse les méduses », « Roméo et Juliette ». »

Grand écart : à propos de la danse contemporaine
Charles Picq,
Les Films Pénélope, Maison de la danse, Le Sept Arte, Image de la culture, 2000.
Résumé : « La scène chorégraphique nationale des vingt dernières années du 20ème siècle, vue par un cinéaste « élevé » dans le sérail. »

Philippe Decouflé : Kaléïdoskop
Philippe Decouflé,
Naïve vision, 2004.
Résumé : « Depuis « La Voix des légumes » (1982) tourné avec des bouts de ficelle, jusqu’à « Iris » (2003), cet ensemble retrace plus de 20 ans de recherche cinémato-chorégraphique débridée menée par Philippe Decouflé et quelques-uns de ces complices. Le « P’tit bal perdu » en fait évidemment partie. »

Notre amour
Arnold Pasquier
Images de la culture, 2009.
Résumé : « « Arnold Pasquier filme les répétitions et les représentations d’un spectacle de Christian Rizzo, « Mon amour ». Des corps qui marchent, s’enlacent et s’entrelacent, se cherchent, expérimentent ; des visages au travail, beaux, concentrés et rieurs, peinturlurés de paillettes, masqués d’un tulle de couleur tombant des capuches ; des plantes en pot, de la fumée, des sphères noires : tout un monde mystérieux d’actions insensées qui s’enchaînent…»

Mathilde Monnier
Jean-Michel Plouchard,
Adavision édition, 2014.
Résumé : « Le film a été tourné en 1998. Portrait de Mathilde Monnier, qui se compose d’extraits du spectacle « Les Lieux de là » entrecoupés d’entretiens… Plus des photos, des images de répétitions et des inserts de texte..»


Festival Vidéodanse

Chaque année, le Centre Pompidou organisait le festival Videodanse dont certaines vidéos notamment de 2015 et 2014 sont disponibles sur le site en ligne et Dailymotion.

Désormais, le centre Pompidou organise le festival Move entre la danse, la performance et l’image en mouvement. L’évènement de 2021 autour de la « Vulnérabilités, jeter son corps dans la bataille. » est présenté à travers des extraits vidéos sur le site en ligne.


Numéridanse

Numéridanse est une plateforme d’accès à des fonds vidéos, mis en place par La Maison de la Danse de Lyon et le réalisateur Charles Picq. On y trouve des spectacles filmés, films documentaires, interviews, vidéos danse, etc. Tous les styles y sont présents notamment la danse contemporaine.


YouTube

Arte Concert publie sur sa chaîne youTube des performances artistiques. On y retrouve une thématique « Let’s Dance » qui regroupe des vidéos notamment de danse contemporaine. Par exemple, le spectacle « Pixel » de Mourad Merzouki.
Extrait : « Mourad Merzouki téléscope réel et virtuel avec Pixel, un spectacle où les projections graphiques accompagnent les danseurs sur un plateau en trois dimensions. Pluies diluviennes, nuée de pixels… les images créées par Adrien Mondot et Claire Bardainne tourbillonnent avec les danseurs, modifiant les rapports du spectateur au temps et à l’espace. Un résultat féérique. »


EurêkoiBibliothèque publique d’information.


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *