Sociologie : En quoi le téléphone portable impacte t-il nos liens sociaux ?

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 24/11/2016. (Actualisée le 28/07/2021)

© Image par Dean Moriarty via Pixabay

« Une étude réalisé fin mars 2020 par l’institut Ifop pour Oppo Mobile montre que près d’un Français sur deux passe plus de 3 heures sur son smartphone. Une surconnexion qui traduit l’angoisse de la population face au confinement et à la pandémie. Une manière, aussi, de recréer le lien social, comme l’explique Stéphane Hugon, sociologue spécialiste de l’imaginaire et fondateur du cabinet de conseil Eranos. »
« Pendant le confinement, le smartphone est majeur pour recréer le lien social », S. Hugon par Florence Santrot, L’Express, 2020.
Alors quel rôle joue le téléphone portable dans la construction de nos liens sociaux ?


Le téléphone portable à l’origine de nouveaux liens sociaux

Ouvrages imprimés

Comment l’internet nous transforme : la socialisation dans l’univers numérique
Ferri Briquet, Éditions PUN, Université de Lorraine, 2012.
Résumé :
« Cet ouvrage traite des conséquences sociologiques de l’usage d’Internet et des nouvelles technologies de l’information, aux niveaux individuel et des relations entre individus. Les forums, les réseaux sociaux créent de nouveaux types d’interactions entre les utilisateurs, membres de communautés virtuelles et qui adoptent de nouveaux comportements collectifs. »

Les adolescents, leur téléphone et Internet : « tu viens sur MSN ? »
Céline Metton-Gayon, l’Harmattan, 2009.
Résumé :
« Une analyse du rôle des technologies de la communication, et en particulier, le téléphone portable et Internet, dans la socialisation des enfants. L’auteure démontre que ces deux outils ne sont que des agents de socialisation parmi d’autres et que c’est le rôle des parents de favoriser les capacités de discernement de leurs enfants. »

Plus jamais seul : le phénomène du téléphone portable
Miguel Benasayag, Bayard, 2006.
Résumé :
« L’auteur s’intéresse à l’engouement actuel pour le téléphone portable et à l’usage que les individus en font au quotidien, dans lequel il voit une volonté d’être toujours en liaison avec les autres et d’échapper coûte que coûte à la solitude. Il se demande si cette liaison permanente ne détruit pas les liens et si la solitude n’est pas une condition de l’humanité. »

T’es où ? : ontologie du téléphone mobile
Maurizio Ferraris, Albin Michel, 2006.
Résumé :
« L’auteur analyse d’un point de vue philosophique les transformations du lien social induites par le téléphone portable. Il indique ainsi qu’en bouleversant les notions d’espace et de temps, cet objet oblige à reformuler la signification du destin historial de l’Occident tracé par Aristote et Heidegger. »


Articles

Smartphones : les adolescents de plus en plus connectés pour entretenir le lien social, France Info, 2018.
Extrait :
« Une étude menée sur le lien qui lie les adolescents à leur smartphone a montré qu’utiliser son mobile pour entretenir ses relations amicales est indispensable pour neuf adolescents sur dix, révèle l’institut BVA à l’origine de l’enquête que publie Le Parisien ce mercredi 24 octobre »

Impact des réseaux sociaux sur la sociabilité : Le cas de Facebook par Godefroy Dang Nguyen et Virginie Lethiais, Réseaux, p.165-195, n°195, 2016.
Résumé :
«  S’il existe un lien positif entre l’intensité d’utilisation de Facebook et la sociabilité, le réseau social est rarement vu comme un moyen de renforcer cette sociabilité. Plus précisément, nous montrons que Facebook contribue plus à augmenter les liens faibles que les liens forts, et que son influence perçue sur la sociabilité est fortement dépendante du contexte social et générationnel. »

Les nouvelles technologies favorisent-elles le lien social ?, Le Monde, 2009.
Extrait :
« Selon des chercheurs américains, les usagers d’Internet, de réseaux comme Facebook, et de téléphones portables ont des contacts sociaux plus nombreux, plus ouverts et plus diversifiés que ceux qui ignorent les nouvelles technologies. »

La dynamique des normes de consommation : le cas de l’avènement de la téléphonie mobile en France par Gaglio Gérard, Revue française de Socio-économie, n°2, p.181-198, 2008.
Résumé :
« Comment aborder les pratiques consuméristes en tant que phénomène social ? Afin d’apporter une piste de réponse originale à cette question, cet article se focalisera sur les usages suscités par un bien de communication de masse en France (le téléphone mobile). Il se propose ainsi d’envisager les normes élaborées au long de la diffusion et de l’appropriation de cet objet. »


Études sociologiques

Les usages avancés du téléphone mobile par Mathilde Cleret et Anne-Catherine Picart, La Découverte, n°27, p.288, 2009.
Extrait :
« Le volume 27 de la revue Réseaux « Les usages avancés du téléphone mobile » aborde la question de la transformation des terminaux portables et de leurs usages. Il regroupe des études menées entre 2007 à 2009, dans le cadre d’un projet collaboratif « Mobile en ville » labellisé par le pôle de compétitivité Cap Digital. »

L’impact du téléphone portable sur quatre institutions sociales par Richard Ling, Réseaux, n°112-113, p.276-312, 2002.
Résumé :
« Ce texte examine la diffusion, en Norvège, du téléphone mobile, plus précisément parmi les adolescents, groupe social au taux d’équipement proche de 100 %. L’intérêt de cette situation est de pouvoir nous révéler les mécanismes d’une telle adoption. (…) L’auteur nous offre ici une approche compréhensive de la façon dont les innovations changent les contextes sociaux tout en étant changées par eux et conclut en esquissant plusieurs domaines de recherches complémentaires. »

Le téléphone : un facteur d’intégration sociale par Carole-Anne Rivière, l’Insee, Économie & statistique, n°345, 2001.
Extrait :
« La fréquence de contact téléphonique est un indicateur de la qualité d’un lien social moins partiel que la fréquence de rencontre : tout d’abord, le lien téléphonique renforce celui en face à face (plus on voit les gens, plus on les appelle). Ensuite, il peut également s’y substituer : notamment dans le cas des proches parents que l’on appelle souvent et longtemps lorsqu’on ne peut les voir à cause de l’éloignement géographique. »


Sur un sujet proche


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *