Arts : Qui était le sculpteur Charles Malfray ?

TAGS :
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 22/12/2005. (Actualisée le 17/05/2021) 

Monument mémorial de Charles Malfray
© 3d_generator via Deposit Photos

« L’art est d’évoquer ces grandes vérités il est plus grand ainsi que s’il a la prétention de vouloir définir : car rien dans la vie n’est et ne peut être défini : tout n’est que sensations, désirs, intentions; pas plus que le ciel et comme lui l’art qui est son fils unique ne peut être défini. ».

Par cette citation, Charles Malfray expose clairement sa passion pour la sculpture figurative.
Mais alors, qui était le sculpteur Charles Malfray


Charles Malfray

Ouvrage imprimé

Approche critique

Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays.
Emmanuel Bénézit, Grund, 1999.

Approché théorique

L’art d’Alain Resnais
Alain Fleisher, ed. du Centre Pompidou, 1999.
Résumé : « Une étude du regard cinématographique d’Alain Resnais sur les peintres. Une douzaine de films-visites aux artistes (Goetz, Boumeester, Coutaud, Hartung, Malfray, Domela, Picasso) réalisés entre les années 45 et 50. Avec aussi des témoignages de Robert Hessens, de Gaston Diehl, d’Agnès Varda et de Chris Marker. »

Charles Malfray 1887-1940
Paris, 1944.

Charles Malfray
préf. d’André Chamson, Paris, 1947.

Exposition Charles Malfray
George Waldemar, Galerie Edmond Guerin et Cie, Paris, 1948.

Hommage à Charles Malfray 1887-1940, sculpteur orléanais
Orléans, 1967.

Charles Malfray, 1887-1940, sculpteur : [exposition, Paris, Galerie Malaquais, 5 avril-30 juin 2007]
Catalogue par Jean-Baptiste Auffret et Eve Turbat, Galerie Malaquais, Paris.

En ligne

Le site en ligne de la Galerie Malaquais apporte une biographie de l’artiste Charles Mafray et quelques photos de ses sculptures.
Extrait : « Charles Malfray est né à Orléans le 19 juillet 1887. Il apprend dans l’atelier paternel le métier de tailleur de pierre. Puis il suit les cours de l’Ecole des Beaux Arts et apprend la sculpture décorative chez Lanson. »

La Tribune de l’Art propose un article de 2019 sur le site en ligne consacré aux « Nouvelles acquisitions du Musée de Beaux-Arts d’Orléans » et mentionne le sculpteur Charles Manfray. Le contenu est réservé aux abonnés du site. 
Extrait : « Fidèle à son active politique d’acquisitions, le Musée des Beaux-Arts d’Orléans s’enrichit de nouveaux dessins, peinture et sculpture. Nous évoquerons d’abord les dons puis les achats. »


Ses oeuvres

Ouvrage imprimé

Atelier Charles Malfray. Croquis, dessins, sanguines
Alphonse Bellier et Etienne Ader, Schoeller André, Pacitti A, Paris.

Atelier Charles Malfray. Deuxième vente
Alphonse Bellier et Etienne Ader, Schoeller André, Pacitti A, Paris.

Atelier Charles Malfray, dernière vente. Dessins, sanguines, aquarelles…
Alphonse Bellier et Etienne Ader, Schoeller André, Pacitti A, Paris.

Oeuvre sculptée de Charles Malfray; plâtres originaux, moules et modèles de fonderie.
Pierre-Raoul Oury, Paris.

Tableaux bijoux Art Nouveau… Important ensemble de sculptures de Charles Malfray
Binoche et Godeau, Paris, 1988. 

En ligne

Quelques images des oeuvres de l’artiste sont également disponibles sur le site en ligne du Centre Pompidou sur une page consacrée au sculpteur, dessinateur et illustrateur Charles Malfray dans « Artiste / personnalité ». 

A l’occasion de la vente de la sculpture « Le silence dit la boule » de 1916 par Charles Manfray, le site Artcurial détaille son œuvre sur le site en ligne.
Extrait : « Dans un premier temps, Malfray sculpte son Silence dans un petit morceau de bois qui lui sert de boîte à médicaments. Puis, de retour à Paris après la guerre, il agrandit Le Silence à différentes échelles, et en crée une nouvelle version. »


Exposition : Les Maîtres de la sculpture figurative, 1938-1968.

Sur la chaine de l’art contemporain de Newsart Today TV, une vidéo de 2018 est consacrée aux « Maîtres de la sculpture figurative » à l’occasion de l’exposition de la Fondation Taylor, en partenariat avec le musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan. 
Extrait : « L’art figuratif a été mis à mal par les bouleversements provoqués par la seconde guerre mondiale jusqu’à ceux de mai 68, qui l’ont banni et avec lui l’œuvre de grands sculpteurs. Ils se nomment entre autres Robert Wlérick, Charles Despiau, Charles Malfray, Jean Carton, Charles Auffret, Marcel Damboise, Gunnar Nilsson, Léopold Kretz, Raymond Martin, Alfred Janniot ou encore Jean Osouf. »

Sur « Que faire à Paris ? », un article est consacré à la présentation de l’exposition de la Fondation Taylor, « Les maîtres de la sculpture figurative, 1938 – 1968. »
Extrait : « La Fondation Taylor, qui soutient la sculpture contemporaine et attribue notamment un prix « Charles Malfray » de 12 000€, choisit aujourd’hui de mettre en lumière 30 ans de sculpture figurative. »

Le CNAP (Centre national des arts plastiques) présente également l’exposition « Les maîtres de la sculpture figurative 1938 – 1968 » de la Fondation Taylor dans un article sur le site en ligne. 
Extrait : « Cette exposition,  qui présentera une centaine de sculptures et dessins, est organisée en partenariat avec le musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan qui célèbre en 2018 son 50ème anniversaire. »

Connaissance des arts propose également une présentation de l’exposition « La sculpture figurative rayonne à la Fondation Taylor »
Extrait : « En s’appuyant principalement sur les richesses du musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan, la Fondation Taylor à Paris dresse jusqu’au 12 mai un panorama de la sculpture figurative de 1938 à 1968. Où l’on voit que tradition n’exclut pas originalité. »

La Fondation Taylor propose une vidéo disponible sur YouTube présentant l’exposition « Les Maîtres de la sculpture figurative, 1938-1968 »
Extrait : « Avec l’exposition historique « Les Maîtres de la sculpture figurative, 1938-1968 », la Fondation Taylor remet en lumière la sculpture figurative et présente plus de 100 œuvres exceptionnelles de la période 1938-1968. »

Exposition : « Les Maîtres de la sculpture figurative, 1938-1968 »
Fondation Taylor
19.10.2018

EurêkoiBibliothèque publique d’information


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *