Réponse apportée le 06/12/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Une recherche dans un moteur de recherche nous a appris qu’un internaute sur un forum attribuait cette phrase à Talleyrand.
Les recherches effectuées dans des dictionnaires de citations en ligne ou version papier, que ce soit par sujet (erreur, faute) ou au nom de Talleyrand, ne nous ont pas permis de confirmer ou infirmer cette information qui reste donc non vérifiée.

Voici les sources consultées :
Sources internet :
http://www.evene.fr/citations/
http://www.citationspolitiques.com/listethemes.php3
http://www.dicocitations.com/resultat.php?id=4285
http://www.bribes.org/

Souces papier :
Dictionnaire des citations françaises / Les usuels du Robert, 1978
Le Robert : dictionnaire de citations / Le Robert, 1990
Encyclopédie des citations : P Dupré / Trévise, 1979
Dictionnaire des citations françaises et étrangères / Larousse, 1994
Dictionnaire (inattendu) des citations : Alain Dag Naud et Olivier Dazat / Hachette, 1983
Dictionnaire de citations du monde entier / Le Robert, 2000
Le Bouquin des citations : 10 000 citations de A à Z .- Claude Gagnière / Laffont; Bouquins, 2000

Les recherches dans ces sources nous permettent juste de remonter à la citation suivante qui nous semble assez similaire :

C’est pire qu’un crime, c’est une faute.
[ A propos de l’exécution du duc d’Enghien. selon Sainte Beuve ]

Cette phrase est attribuée par la totalité de nos dictionnaires papier à Antoine Boulay de la Meurthe
(mais une source internet attribue également cette phrase dans la même circonstances, à Fouché, Joseph, duc d’Otrante)

Cordialement,

Eurêkoi
Bibliothèque publique d’information
Service des réponses à distance

site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION