Gros plan d'un champ de blé

CC0 Public Domain, via Pixabay

La réponse de la bibliothèque Valence du 10/01/2018
Dans d’anciens contrats de métayage ou de fermage drômois, on trouve mention de redevances en sétiers d’escossail, à côté de froment, de noix ou de chapons.

On ne retrouve dans aucun dictionnaire le terme d’escossail, par contre on retrouve des mots voisins par l’orthographe et la prononciation :

– Escofal dans le Dictionnaire méridional de Pie-Pierre Charrié, propose la définition suivante : « Blé sorti des gerbes non déliées, mot patois du Cantal »

– Escosson dans Le Patois de moi à toi de Georges Dumas, signifie : fléau

– Ecossial ou escossial dans la Notice historique sur la paroisse de Sainte-Eulalie-en-Royans de l’abbé L. Fillet : p.7 et p.8
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k66961b/f10.item.r=escossial

-Dans le Bulletin de la Société d’archéologie et de statistiques de la Drôme de janvier 1895, il est fait mention de greniers « qui renfermaient 58 sétiers de froment et 59 d’écosseil ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61020551/f174.item.r=p

Ainsi Escossail, escossial, ecossial, ecosseil, escofal pourrait être une variante du même mot, et avoir pour définition « blé sorti des gerbes non déliées ».

Eurêkoi – Médiathèques Valence Romans Sud Rhône Alpes 

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION