schéma 3 ensembles chomage emploi et inactivité

Aliesin [ CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 28/01/2017
Voici la définition du taux de chômage n’accélérant pas l’inflation donné par le Dictionnaire de l’économie publié en 2000 par Le Monde et Larousse. Notez que cette ressource est accessible gratuitement en ligne : http://www.larousse.fr/archives/economie

Concept théorique définissant un taux de chômage correspondant à un taux d’inflation constant.
La relation négative entre le pourcentage de hausse du salaire nominal et le taux de chômage a été découverte empiriquement par Phillips en 1958 : on observe que, plus le taux de chômage est élevé, moins les salaires ont tendance à augmenter. Cette régularité statistique disparaît dans les années 1970 et 1980.
La version moderne de la courbe de Phillips lie le taux de chômage à l’accélération de l’inflation, c’est-à-dire au rythme du changement dans le taux d’inflation. Le NAIRU est alors le taux de chômage qui correspond à un taux d’inflation constant. La courbe de Phillips ainsi décrite dans le court terme illustre le dilemme auquel est confrontée la politique économique : la baisse du chômage se paie par une reprise de l’inflation. À long terme, le taux de chômage effectif reviendrait progressivement au niveau du NAIRU. Depuis le début des années 1970, le NAIRU a augmenté en Europe, passant de 3,7 % en 1972 à 6,2 % en 1981, date depuis laquelle il aurait peu varié, alors qu’il aurait tendance à baisser aux États-Unis »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 20 fois dont 1 fois aujourd'hui