Histoire : Quels sont les enjeux et l’origine de l’immigration clandestine en Méditerranée ?

Étiquettes:
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 22/10/2015. (Actualisée le 02/07/2021)

© Wikimedia Commons PD Italy

« L’effet de la pandémie de coronavirus, avec son lot de confinements et de fermetures des frontières, s’est fait sentir jusque sur les flux de migrants illégaux en Méditerranée vers l’Europe, attestent les chiffres publiés par l’agence Frontex. A 47.250 sur les sept premiers mois de 2020, ils sont 15% de moins à avoir rallié l’Union européenne par rapport à la même période de 2019. »
Les migrations illégales reprennent en Méditerranée par Daniel Bastien, Les Échos, 2020.
Malgré une légère baisse liée à la crise du covid-19, l’immigration clandestine en Méditerranée est toujours d’actualité.
Alors quelle est son origine et quels en sont les enjeux ?


La genèse du phénomène migratoire en Méditerranée

Ouvrages imprimés

Les théories de la migration
Victor Piché, Institut national d’études démographiques, 2013.
Résumé :
« Cette synthèse propose de comprendre les phénomènes migratoires contemporains et s’articule autour de trois axes : les origines et les causes des migrations, leurs effets et leurs conséquences, et les politiques migratoires. »

Pour accompagner les migrations en Méditerranée
Catherine Wihtol de Wenden, l’Harmattan, 2013.
Résumé :
« La circulation migratoire autour de la Méditerranée est fortement entravée par la multiplicité des contrôles aux frontières. Comment construire un système migratoire euro-méditerranéen pour consolider l’espace migratoire existant, afin d’en faire un lieu plus ouvert à la mobilité et source d’une dynamique politique, économique, démographique et culturelle ? »

Genèse et enjeux des migrations internationales : points de vue du Sud
Centre tricontinental, Syllepse, 2004.
Résumé :
« Infirme de nombreux préjugés. Ainsi, la proportion de migrants est inférieure à ce qu’elle était au début du XXe siècle. Montre également que la criminalisation du migrant met à mal son intégration. Présente une réflexion sur la mondialisation conditionnant ces mouvements de population. »


En ligne

La Méditerranée : espace migratoire du XXIe siècle par Béligh Nabli, L’Economiste maghrébin, 2015.
Extrait :
« Les mouvements migratoires en Méditerranée ont une histoire. Dès la fin de la Première Guerre mondiale, apparaissent des courants migratoires du Sud vers le Nord, principalement en vue de la reconstruction de l’Europe du Nord-Ouest. »

L’immigration clandestine sur les côtes méditerranéennes européennes sur le site de Lumni en 2013 propose une vidéo de l’ina permettant de comprendre l’origine et les raisons de la migration méditerranéenne.
Résumé :
« L’Europe ne cesse d’attirer les migrants clandestins. Ces migrations ont essentiellement des motivations économiques : la plupart des migrants quittent leur pays pour fuir la misère, trouver du travail et de meilleures conditions de vie. »


Les enjeux du phénomène migratoire en Méditerranée

À lire

Ouvrages imprimés

Naufragés sans visage : donner un nom aux victimes de la Méditerranée
Cristina Cattaneo et Pauline Colonna d’Istria, Albin Michel, 2019.
Résumé :
« L’auteure, médecin légiste, raconte son travail pour identifier les migrants disparus en mer. Elle a ainsi passé plusieurs mois à Melilli, en Sicile, après le naufrage du Barcone qui a fait près de 800 morts, pour parvenir à donner un nom aux victimes, sans aucun soutien ni financement. »

Crimes d’États : qui porte la responsabilité des morts en Méditerranée ?
Nader Vahabi, Didier Fassin, Étienne Balibar et Catherine Wihtol de Wenden, l’Harmattan, 2019.
Résumé :
« Dans cette étude, le sociologue interroge la responsabilité des Etats dans la mort de milliers de réfugiés en mer Méditerranée. Il dénonce la banalisation du mal à laquelle contribue l’Union européenne en s’appuyant sur la philosophie humaniste et de l’hospitalité kantienne. »

Le naufrage de la Méditerranée
Sébastien Boussois et Salah Stétié, Erick Bonnier, 2018.
Résumé :
« La Méditerranée qui fut le berceau de l’humanité devient un cimetière marin pour nombre de migrants qui tentent de la franchir. La géopolitique sanglante, dont la Méditerranée est l’enjeu depuis quatre ans, oblige désormais l’Union européenne et le monde arabe à promouvoir une dynamique de dialogue et de coopération, afin de faciliter et de réhumaniser cet espace unique au monde. »


En ligne

Migrants : la Méditerranée plus meurtrière que jamais par Gwendal Lavina, Le Figaro international, 2018.
L’article donne des données chiffrées sur la situation de la migration clandestine méditerranéenne.
Extrait :
« C’est une traversée que moins de personnes ont tentée. Sur les sept premiers mois de l’année 2018, ils sont 72.100 à s’être risqués à rallier l’Europe par la mer Méditerranée contre 121.100 sur la même période en 2017 soit une baisse de 41%. »

Voyages du désespoir : Réfugiés et migrants qui arrivent en Europe et aux frontières de l’Europe par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) en 2018.
Résumé :
« Le nombre de réfugiés et de migrants qui traversent la Méditerranée a reculé en 2018, mais les restrictions imposées aux capacités de recherche et de sauvetage, conjuguées à un manque de coordination et de prévisibilité dans la prise en charge des débarquements, ont conduit à une augmentation du taux de mortalité dans un contexte où les gens continuent de fuir leur pays pour échapper aux conflits, aux violations des droits de l’homme et à la pauvreté. »

Le défi de l’immigration clandestine en Méditerranée par la Fondation Robert Schuman en 2015.
Résumé :
« La question migratoire bouscule la politique intérieure des Etats membres. Les mouvements protestataires s’en sont emparés pour remettre en cause l’action des gouvernements et des institutions européennes. Les idées simples fleurissent, s’en prenant aux accords de Schengen, à l’inefficacité des politiques nationales ou européennes. »

En contrepoint. L’espace migratoire méditerranéen et ses enjeux par Catherine Wihtol de Wenden, Le Maghreb à l’épreuve des migrations subsahariennes, p. 427 à 437, 2009.
Résumé :
« Malgré la mondialisation des flux, la proximité historique, géographique et culturelle (langue, véhiculée notamment par les médias) continue à expliquer l’envie et le choix de l’Europe. Il en va ainsi de l’Espagne, où les migrants marocains constituent la seconde nationalité parmi les migrants, de l’Italie où les plus nombreux sont les Roumains, les Albanais et les Marocains, de la Grèce avec les Albanais, de la France avec le Maghreb. »

La revue spécialisée Hommes & Migrations disponible sur Openeditions diffuse plus de 40 ans des connaissances sur les migrations en France et dans le monde. Elle permet de comprendre les enjeux contemporains (diversité culturelle, intégrations, citoyenneté, etc.).


À voir

Bassin méditerranéen : enjeux écologiques, économiques et humains – Géopoliticus

Bassin méditerranéen : enjeux écologiques, économiques et humains – Géopoliticus
Lumni
26/09/2020

Présentation :
« La mer au milieu des terres » : c’est ce que signifie étymologiquement Méditerranée. Le bassin méditerranéen est situé à la croisée de trois continents : l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Ce qui fait de lui un carrefour économique, commercial, culturel et humain : un espace d’échanges, de tensions et de clivages, confronté à une série de défis. »


Sur un sujet proche


EurêkoiBibliothèque Publique d’Information


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *