Littérature : Quels ouvrages (albums ou romans) pour les jeunes autour du féminisme ?

image_pdfimage_print

Médiathèques de Strasbourg – notre réponse du 18/11/2014. (Actualisée le 15/07/2021)

© Image par Yaruta via DepositPhotos

« La littérature jeunesse s’adresse aux enfants mais est faite exclusivement par des grandes personnes. Après c’est à l’enfant de faire sa propre lecture et sa propre histoire. Faisons confiance aux enfants qui sont capables de renverser les stéréotypes. »
La révolution féministe de l’édition jeunesse dans « Être et Savoir » par Louis Tourret sur France Culture en 2019.
Quels ouvrages jeunesse et quelles principales maisons d’édition traitent du sujet du féminisme ?


Littérature jeunesse sur le féminisme

Médiathèques de Strasbourg

La recherche du mot « féminisme » avec les critères « albums jeunesse » et « fiction jeunesse » mentionne 13 résultats dont voici quelques-uns :

Ceci est mon corps
Faïza Guène, Louise Mey et Anna Cuzac, Causette & Rageot, 2020.
Résumé :
« Six récits mettant à l’honneur le corps féminin et l’acceptation de soi tout en retranscrivant l’histoire du féminisme, des événements de mai 1968 à la fin des années 2010, notamment à travers le mouvement. »

La pirate la plus terrible du monde
Richard Petitsigne et Mélanie Allag, P’tit Glénat, 2019.
Résumé :
« Eusèbe le perroquet à la patte de bois raconte à Otto-Manque-Trois-Doigts les aventures de plusieurs femmes pirates aussi endurantes que courageuses. Mais celui-ci pense qu’il n’y a pas de femmes parmi la piraterie, jusqu’à ce qu’il rencontre Mama Paloma, la pirate la plus terrible du monde. »

On n’est pas des poupées : Mon premier manifeste féministe !
Delphine Beauvois et et Claire Cantais, La ville brûle, 2013.
Résumé :
« Avec humour et fantaisie, l’auteure présente aux enfants le féminisme, son histoire à travers des personnages emblématiques (Louise Michel, Angela Davis, etc.), et les clés pour devenir soi-même. »


Ricochet

La recherche avec le mot « féminisme » sur le site de Ricochet, spécialisé dans la littérature jeunesse mentionne 39 résultats dont voici quelques-uns :

Les filles du siècle. Satin grenadine
Marie Desplechin, L’École des Loisirs, 2020.
Résumé :
« Lucie est persuadée qu’au XXsiècle, les demoiselles de la bonne bourgeoisie parisienne auront le droit de courir toutes nues, d’aller à la messe en cheveux, de parler à table et même, qui sait ? De s’instruire et de ne pas se marier. À quoi bon vieillir, sinon ? Le problème, c’est que nous ne sommes qu’en 1885 et qu’à treize ans, la seule éducation qu’une jeune fille comme Lucie est censée recevoir consiste à savoir tenir une maison pour devenir une épouse accomplie. »

Gorilla Girl
Anne Schmauch, Sarbacanne, 2020.
Résumé :
« Pétaradant, rageur, engagé, féministe et jouissif. Anne Schmauch signe un roman diablement contemporain. Les Juicy Pussy, le groupe punk dont fait partie l’héroïne, n’est pas très éloigné des Pussy Riot, le groupe punk féministe russe qui organise des performances artistiques pour promouvoir le droit des femmes, tout en dénonçant le régime de Poutine. »

Ma maman est bizarre
Camille Victorine et Anna Wanda Gogusey, La Ville brûle, 2020.
Résumé :
« L’enfant raconte et dessine, et l’on se prend à imaginer que les magnifiques contreplats qui enveloppent cette histoire (pleins de vignettes bleues ornées, parées comme des rubans et des colifichets, comme on disait autrefois pour désigner des articles de coquetterie typiquement féminins), sont l’œuvre de cette petite fille-faon libérée d’anciennes entraves dépassées. Elle est l’enfant sauvage d’une maman bizarre : quel beau programme ! »

Des femmes et des hommes
Equipo Plantel et Luci Guitiérrez, Rue de l’échiquier, 2020.
Résumé :
« Les hommes ont l’air plus forts, les femmes ont l’air plus fragiles. Mais ce n’est pas vrai : la seule chose qui différencie les femmes et les hommes, c’est leur genre. Rien à voir avec l’intelligence, le travail ou le courage. Pourtant, l’égalité femmes-hommes est encore une utopie : non seulement les femmes ne profitent pas de nombreux privilèges qui sont réservés aux hommes, mais elles continuent de souffrir de graves discriminations dans le monde entier. »


Articles

Livres pour enfants : le féminisme en six albums qui détonent par Marine Landrot et Caroline Besse, Télérama, 2019.
Extrait :
« Découvrir le travail de Françoise Dolto, Agnès Varda… La lutte de Malala ou encore la vie d’Alice Guy, première femme cinéaste. Voici six albums pour défendre la cause des filles et des femmes auprès des enfants. »

Des livres féministes pour la jeunesse ! par Louise Cuneo, Sophie Pujas et Émilie Trévert, Le Point Pop, 2018.
Extrait :
« L’égalité et le respect entre hommes et femmes : une évidence à apprendre aux enfants dès les premières lectures. »


Maisons d’éditions jeunesse spécialisées dans la lutte du sexisme

La révolution féministe de l’édition jeunesse dans « Être et Savoir » par Louis Tourret sur France Culture en 2019.
Extrait :
« A l’occasion du Salon Livre Paris, Etre et savoir se penche sur ces maisons d’édition jeunesse qui luttent contre les stéréotypes et les clichés sexistes. »


Pour aller plus loin

La littérature pour la jeunesse et le genre : un corpus face à ses contradictions ? par Marie Manuelian, Nathalie Magnan-Rahimi et Lydie Laroque, Le français aujourd’hui, n°193, p.45-62, 2016.
Résumé :
« Si de nombreuses études se sont déjà intéressées à l’expression du sexisme dans les œuvres littéraires destinées à la jeunesse, cet article à trois mains porte plus spécifiquement un regard critique sur les ouvrages étudiés à l’école de par leur qualité littéraire ou leur volonté de lutter contre les stéréotypes de genre. »


Sur un sujet proche


EurêkoiMédiathèques de Strasbourg


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *