Vie pratique : Quels documents sur les différents livres pour les déficients visuels ?

Étiquettes:
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 30/11/2017. (Actualisée le 21/06/2021)


couverture du livre L'Art du livre tactile

« L’accès à la culture et à l’écrit est toujours un problème d’actualité pour les personnes aveugles ou malvoyantes en France, mais aussi dans le monde. On constate aujourd’hui une situation de
pénurie de livres adaptés
: sur 60 000 ouvrages publiés chaque année en France, seulement 5 000 font l’objet d’une adaptation pour les personnes déficientes visuelles. Pour l’association, l’objectif est de passer de la pénurie à l’abondance en portant en trois ans son offre d’ouvrages adaptés en français à plus de 40 000 titres »
Brochure institutionnelle de l’Association Valentin Haüy.
Alors quelles sont les différentes offres de livres permettant de faciliter l’accès à la lecture pour un public déficient visuel ?
Quelles structures participent à les développer ?


Les livres audio

À lire

La rubrique « favoriser l’accessibilité » puis « livres audio » sur le site de l’Association Valentin Haüy détaille le format Digital Accessible Information System (DAISY) : la production des livres audio, leurs avantages.
Il est possible d’effectuer une recherche pour un livre audio depuis le catalogue de la médiathèque de l’Association Valentin Haüy.
Extrait :
« DAISY (Digital Accessible Information SYstem) est un format pour livres audio, spécialement conçu pour faciliter la lecture par les personnes déficientes visuelles (aveugles ou malvoyantes). D’autres personnes empêchées de lire des documents imprimés (dyslexiques, handicapés voyants mais ayant du mal à tourner les pages d’un livre) peuvent aussi bénéficier des apports des livres audio DAISY. »

À voir

Découvrez la médiathèque Valentin Haüy

Découvrez la médiathèque Valentin Haüy
Valentin Haüy
04/10/2016

Présentation :
« Parmi ses services, la médiathèque Valentin Haüy propose le prêt de livres audio adaptés pour les personnes aveugles ou malvoyantes : ce service offre plus de 20 000 titres et est disponible partout en France par envoi postal ou via la plateforme de téléchargement Éole. »


Les livres tactiles

Approche théorique

L’art du livre tactile
Catherine Liégeois, Éditions Alternatives, 2017.
Résumé :
« Dès l’invention de l’écriture, les premières tablettes sont des objets à manipuler. Durant des millénaires, le livre, à travers ses différentes métamorphoses (du papyrus au parchemin, du volumen au codex, du livre minuscule au grand format), se pare de matériaux qui sollicitent indirectement ou non le toucher. »

La compréhension des images tactiles chez les enfants porteurs d’un handicap visuel
Oriana Orlandi, sous la direction de Annie Vinter, Mémoire de recherche 2015.
Résumé :
« L’objectif de cette thèse est de mieux comprendre comment les enfants déficients visuels (DV) appréhendent les images tactiles qui illustrent les livres qui leur sont destinés. Notre travail est organisé autour de deux axes de réflexion. Le premier axe se concentre sur l’enfant qui explore des images tactiles, alors que le second axe se focalise sur l’impact des propriétés de ces images sur le traitement haptique des enfants. »

Images tactiles : représentations picturales pour les aveugles, 1784-1940
Yvonne Eriksson, Les doigts qui rêvent, 2008.
Présentation :
« Ce texte issu d’une thèse est consacré à la perception tactile des enfants des images en relief. Il retrace l’histoire de l’utilisation de l’image tactile dans le domaine du handicap visuel depuis le XVIIe siècle qu’il croise avec l’histoire du développement de l’enseignement des aveugles. Analyse des modèles et théories pédagogiques à propos du modelage et du dessin dans les écoles pour aveugles. »

Le développement de la conscience de l’écrit chez l’enfant aveugle âgé de 0 à 5 ans par Yves Jalbert et Pierre-Olivier Champagne, l’Institut Nazareth & Louis Braille (INLB), 2005.
Extrait :
« Chez l’enfant aveugle, de la naissance à 5 ans, le développement d’habiletés cognitives, motrices, tactiles et langagières joue un rôle important dans le développement de la conscience de l’écrit »


Les Doigts qui rêvent : maison d’édition spécifique aux jeunes déficients visuels

La maison d’édition Les Doigts qui rêvent participe à rendre la lecture accessible aux jeunes déficients visuels en développant des livres tactiles.
Extrait :
« Avec 6 collections d’albums tactiles illustrés, LDQR vous offre le plus large choix de lectures tactiles; des adaptations tactiles d’albums, des créations tactiles originales, des livres d’éveil sensoriel, des livres de lecture, des livres de lecture plaisir, des livres documentaires mais aussi des livres d’apprentissage… LDQR c’est aussi du matériel et des jeux de sensibilisation. »

Les Doigts qui Rêvent : une maison d’édition pour les enfants déficients visuels sur le site de l’Ingénierie éditoriale & communication (IEC)
Extrait :
« L’originalité des albums de cette maison d’édition repose sur la réunion en un album des trois principaux procédés de lecture: le tactile, le braille, le gros caractère. »

Images à toucher : propositions méthodologiques pour la réalisation et l’usage d’illustrations tactiles
Antonio Quatraro et Marie Renda, Les doigts qui rêvent, 2009.

À voir

Inclusion – Innovation – Sensibilisation : bienvenue à l’association Les Doigts Qui Rêvent!

Inclusion – Innovation – Sensibilisation : bienvenue à l’association Les Doigts Qui Rêvent!
Les Doigts Qui Rêvent ldqr
30.10.2020

Présentation :
« Depuis plus de 25 ans, Les Doigts Qui Rêvent vous propose des livres tactiles illustrés accessibles à tous les enfants, des collections d’essais sur les déficiences visuelles, des outils multisensoriels et enfin des médiations à destination des publics jeunesse et adulte. Avec cette vidéo, venez dans nos locaux découvrir les coulisses de la conception et fabrication de nos albums dans l’économie locale et solidaire. »


Le livre en gros caractères

À lire

Le pôle Lire Autrement de la bibliothèque Marguerite Duras et Marguerite Yourcenar.
Extrait :
« De nombreuses bibliothèques parisiennes proposent des livres en gros caractères et des livres sonores pour le public déficient visuel. Plus spécifiquement, les médiathèques Marguerite Duras (20e) et Marguerite Yourcenar (15e ) proposent, au sein de leur pôle Lire Autrement, des services spécifiques aux déficients visuels »

À voir

Présentation du Pôle Lire Autrement de la Médiathèque Marguerite Duras

Présentation du Pôle Lire Autrement de la Médiathèque Marguerite Duras
Team Labo de l’édition
13.04.2021

Présentation :
« Nous sommes allé.e.s à la rencontre d’Hélène Kudzia qui coordonne le pôle Lire autrement de la médiathèque Marguerite Duras, à Paris (20e), dédié au public déficient visuel. »


Choisir un service adapté

Comment accéder à une offre de lecture adaptée quand on est déficient visuel par Fernando Pinto da Silva sur le site de European Digital Reading Lab (edrLab) en 2018.
L’article détaille les différentes formes de livres pour rendre la lecture accessible à un public déficient visuel.
Extrait :
« Tout comme pour le livre imprimé « standard », le livre en braille est historiquement distribué sous forme d’ouvrages papier, mais découpés en plusieurs volumes car, une fois adapté, il prend bien plus de place qu’un livre imprimé broché ! »

Handicap en bibliothèques : les outils de l’accessibilité par Marie Brard, Journée d’étude CNFPT Rhône-Alpes Lyon/enssib, Bulletin des Bibliothèques de France (BBF), n°6, 2015.
Extrait :
« L’accessibilité nécessite une grande vigilance. Chaque bibliothèque doit désigner un référent handicap en son sein, tout en favorisant le travail d’équipe. Accueillir un public handicapé demande du temps et de l’investissement, mais l’apprentissage sur soi et la richesse des échanges compensent largement le travail effectué. »

Une fiche pratique pour « Accueillir le public handicapé visuel en bibliothèque » par Jessica Boutault, Enssib, 2014.
Extrait :
« Les troubles de la vision incluent un large spectre de pathologies : cécité, difficulté à voir les couleurs (dyschromatopsie), hypersensibilité à la lumière (photophobie), insuffisances de la vision périphérique (vision
tubulaire) ou centrale (scotome central)…»


Pour aller plus loin…

Dans le cadre de l’exception handicap au droit d’auteur, la Bibliothèque Nationale de France (BnF) propose un nouveau service : la plateforme Platon. Elle permet de faciliter l’accès des œuvres imprimées aux personnes ayant un handicap visuel via des adaptations numériques. Le catalogue Platon mentionne des milliers d’ouvrages adaptés au public malvoyants disponibles à la BnF.
Extrait :
« La plateforme PLATON est l’intermédiaire entre les éditeurs et les organismes. Elle permet  le dépôt par les éditeurs et la récupération des fichiers par l’organisme de manière sécurisée. Lorsqu’un éditeur est sollicité pour la première fois, le Centre exception handicap le contacte pour l’informer du cadre légal et lui transmettre le formulaire Cerfa permettant de créer son compte éditeur sur la plateforme. »


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *