Mythologie : Quels documents autour du mythe de la fée Mélusine ?

TAGS :
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 04/01/2006. (Actualisée le 03/06/2021) 

Vitrail de la fée Mélusine à l'église Saint Sulpice
© Picasa de Wikimédia Commons CC-BY-SA-4.0

La légende de la fée Mélusine tient son origine d’un mystérieux poème qui aurait été écrit par Jean d’Arras au sujet d’une fée serpente. Ce poème aurait été commandité par le duc Jean de Berry afin de mettre en lumière l’histoire de la famille de Lusignan.
Quelle est donc l’histoire du mythe de la fée Mélusine ?


Les mythes littéraires au Moyen-Âge

Héros & merveilles du Moyen âge
Jacques Le Goff, Seuil, 2005.
Résumé :
« Histoire de l’imaginaire au Moyen Age qui présente les principaux héros de légende (Charlemagne, le Cid, le roi Arthur, le comte Roland, la papesse Jeanne, Robin des Bois, la fée Mélusine et Merlin), les animaux de légende (la licorne et le renard) et les merveilles (la cathédrale, le château fort, le cloître), édifices enserrant un espace clos merveilleux. »

Le Chevalier au Cygne à la fin du Moyen Âge. Renouvellements, en vers et en prose, de l’épopée romanesque des origines de Godefroy de Bouillon
Catherine Gaullier-Bougassas, Cahiers de recherches médiévales et humanistes, p. 115-146, 2005.
Extrait :
« Divers récits latins du XIIe et XIIIe siècles retracent aussi la tentative d’intégration d’une fée dans le monde des hommes et son échec, annonçant l’histoire de la fée Mélusine »

La Vienne légendaire & mythologique : être fabuleux, mythes anciens, légendes historiques & hagiographiques, contes fantastiques, fontaines sacrées, pierres rituelles, sites mystérieux, saints guérisseurs, etc.
Robert Mineau, Brissaud Geste, 2000.
Résumé : 
« Classés par grands thèmes et répertoriés dans une table détaillée, mythes et légendes du département de la Vienne font l’objet d’un inventaire qui a voulu être aussi utile aux chercheurs qu’agréable aux simples amoureux de la terre poitevine et avec ses mythes et légendes de Clovis, Gargantua, Mélusine…»

Dictionnaire des fées : et du peuple invisible dans l’Occident païen
Catherine Rager, Brepols, 2003.
Résumé :
« 2.600 entrées présentent des personnages imaginaires : fées, enchanteurs, elfes, trolls, géants, nains, lutins, bêtes fantastiques, loups-garous, revenants, vampires, savants fous et toutes les créatures merveilleuses ou fantastiques appartenant à l’Europe païenne et figurant dans les croyances populaires, les contes, les œuvres littéraires. »

Dictionnaire des mythes littéraires
Ed du Rocher, 1994.
Résumé :
« Cette édition, entièrement remise à jour et enrichie de nouveaux articles, comprend plus de 130 mythes étudiés par de grands spécialistes de la littérature. »


La légende de la fée Mélusine

À lire

Ouvrages imprimés

Mélusine : ou la robe de saphir : roman
Franz Hellens, Espace Nord, 2019.
Résumé :
« Roman fantastique écrit en 1920 dans lequel la fée Présine séduit Elina, roi d’Ecosse. Elle lui fait promettre de ne pas chercher à la voir pendant ses grossesses mais il lui désobéit. Présine disparaît alors avec ses filles Mélusine, Mélior et Palestin sur l’île d’Avalon. »

Mélusine : la fée poitevine
Michel Perraudeau, La Geste, 2018.
Résumé :
« Une découverte de la fée Mélusine, à travers les origines de sa légende et ses représentations littéraires, ainsi que les lieux et les personnages formant le folklore du Poitou. »

Passage de la fée : la légende de Mélusine
Jacqueline Kelen, Desclée de Bouwer, 2012.
Résumé :
« Cet essai décrypte le récit initiatique rédigé par Jean d’Arras à la fin du XIVe siècle, qui expose l’amour du chevalier Raymondin et de la fée Mélusine. Il examine les sujets évoqués, comme les épreuves et la grâce, le désir, le secret, la solitude, la parole donnée, etc. »

La fée Mélusine : le serpent et l’oiseau
Philippe Walter, Imago, 2008.
Résumé :
« Une étude du personnage mythique de Mélusine, la replaçant dans différents contextes : géographique et mythique notamment. »

Mélusine ou La noble histoire de Lusignan : roman du XIVe siècle
Jean d’Arras, Librairie générale française, 2003.
Résumé :
« La fée Mélusine a été surprise par son mari, manquant à sa parole, sous sa forme serpente. Ce roman, présenté ici sous une traduction intégrale et commentée, a été écrit à la fin du XIVe siècle. C’est à la fois un conte de fées, un roman d’aventures et un roman historique qui mêle récits de croisades, chroniques historiques, livre d’éducation des princes, épisodes épiques et épisodes féeriques. »

Mélusine moderne et contemporaine.
Etudes réunies par Arlette Bouloumié, L’Age d’Homme, 2001.
Extrait :
« C’est dans le Poitou à la fin du XIVe siècle, que Jean d’Arras et Couldrette, à dix ans d’intervalle, écrivent un Roman de Mélusine dont, au XVe siècle, le Suisse Thüring von Ringoltingen donne une version allemande. »


En ligne

Le site Les Lusignan et Mélusine est consacré à la légende de la fée Mélusine.
Extrait :
« Devenues grandes, elles décidèrent de punir leur père de sa mauvaise conduite et l’enfermèrent dans la haute montagne de Brumbloremlion. La reine Pressine mécontente de l’attitude de ses filles décida à son tour de les punir et chacune devint l’objet d’un mauvais sort. Ainsi, tous les samedis, Mélusine prit l’aspect d’une serpente du » nombril en aval « pour l’éternité. Néanmoins, si un homme, un mortel venait à l’épouser sans chercher à découvrir son secret, elle pourrait vivre humainement et mourir chrétiennement. »


À  voir

Mélusine, une fée féministe

Mélusine, une fée féministe
France Culture
10.12.2019

Présentation :
« Mi-femme, mi-serpent, la fée Mélusine a traversé les siècles pour devenir une figure féministe. Le mythe qui l’entoure a même fait d’elle un personnage merveilleux, dont d’illustres familles européennes se réclament encore aujourd’hui. Joanna Pavleski s’y est intéressée dans le cadre de sa thèse de littérature médiévale, elle nous conte la légende de la fée Mélusine. »

Mélusine, la fée serpent par Aurélie Garnier et Alexandra Myotte, TV5 Monde.
Extrait :
« Depuis ce jour, on raconte qu’elle survole la région et pousse un cri de lamentation chaque fois que ses biens changent de propriétaire ou qu’un membre de sa lignée est proche de la mort. »


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *