Quelles sont les différents noms donnés aux chaises a porteurs ?

Réponse apportée le 11/29/2011  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Ayant contacté le Musée national de Compiègne , je vous communique leur résultat de recherche :

« On parle de « chaise à porteurs », comme de nos jours, mais on trouve
aussi le mot « chaise » tout court:
– référence pour le XVIIIe siècle: Roubo, L’art du menuisier, IIIe
partie, Chap. IV, Section III, description d’une chaise à porteurs,
etc.: « Les chaises à porteurs sont des espèces de litières coupées, dont
la portière est par devant, et qui sont portées par deux hommes placés
l’un devant, l’autre derrière. »
– mais aussi pour la fin du XVIIe siècle, voir l’ouvrage de Jean-Marie
Moulin sur le Château de Compiègne, p. 23, qui cite Saint-Simon
décrivant le camp de Compiègne de1698 auquel Mme de Maintenon assiste
dans sa chaise à porteurs, à laquelle l’auteur fait aussi référence par
le mot « chaise » tout court: « Mme de Maintenon y étoit en face de la
plaine et des troupes, dans sa chaise à porteurs, entre ses trois glaces
et ses porteurs retirés. (…) A la glace droite de sa chaise, le Roi
debout (…) »
– Voir aussi Histoire de la locomotion naturelle, publié par
L’Illustration, 1935, p. 35, où les auteurs évoquent les « chaises
dorées » et « chaises bleues » de Versailles:  » « Les chaises montaient les
personnes dans les appartements mêmes. C’est ainsi que faisait Mme de
Maintenon à Versailles. Aussi la maison de Louis XIV fut-elle dotée d’un
service de garçons porte-chaise, qui bénéficiaient d’une grande
considération auprès du souverain. (…) Un tel privilège ne pouvait que
susciter des émules et, concurremment aux « chaises dorées » il y eut un
service de « chaises bleues ». Mais ce service, tout en continuant à faire
partie de la maison du roi, était autorisé à se louer au public. Est-ce
cette circonstance qui rendit intraitables les porteurs de chaises
bleues? Quoi qu’il en soit, en 1736, le grand prévôt dut édicter des
ordonnances de police pour sévir contre l’insolence de ces gens qui,
malpropres et mal vêtus, ne cessaient de se quereller et de maltraiter
le public (…). »

Elise Fau
Conservatrice
Musée national de la voiture et du tourisme
Château de Compiègne
Place du Général de Gaulle
60200 COMPIEGNE
03 44 38 47 27

Par ailleurs , vous pouvez lire à la page : à la page web :

« Autre nom donnée à la chaise à porteur mais dotée de roues :
La vinaigrette, inventée au début du XVIIe, tient sont nom de sa ressemblance avec les petites voitures des vinaigriers ; c’est une ancienne voiture à deux roues, dotée de ressorts, et analogue par ailleurs à la chaise à porteurs. »

Nous avons effectué des recherches dans les différentes versions du Dictionnaire de l’Académie française

Le Dictionnaire de l’Académie françoise dedié au Roy, 1694 [Première édition] 1694 [1ère éd.]
On appelle aussi, Chaise, Une espece de siege fermé et couvert, dans lequel on se fait porter par deux hommes. Chaises de place, chaise de particulier. Il se fait porter, il va en chaise. porteur de chaise.

Barré (Louis), Complément du Dictionnaire de l’Académie française, Paris, Firmin Didot, 1842.
LITIÈRE. s.f.
(ant. rom.) Espèce de chaise à porteurs, dans laquelle on s’étendait sur un matelas. Les Romains se servaient de litières pour voyager, et même pour se transporter d’une partie de la ville à l’autre. Il y avait des litières découvertes, des litières fermées avec des rideaux, des litières à portière.

Barré (Louis), Complément du Dictionnaire de l’Académie française, Paris, Firmin Didot, 1842.

GESTATOIRE. adj. des 2 g.
(ant. rom.) Dont on se sert pour la gestation. Appareil, chaise gestatoire. // Chaise gestatoire (hist.), se dit spécialement de La chaise à porteurs dont le pape fait usage. Voy. FALDISTOIRE.

En fin, vous pouvez lire l’article « chaise à porteur » et la bibliographie de Wikipedia consultable à l’adresse :

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION