projet de blason picard

By Spedona Blazon Project of the French Wikipedia [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 16/06/2016

La première mention de « picard » apparaît au XIe siècle mais c’est avec le croisé Willelmus Picardus qu’il devient commun.
La source la plus fiable est le CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales) :

« Étymologie et Histoire :
A. Adjectif ca 1285 langage pickart, langage pikart (Coutumes Lilles, éd. R. Monier, p.35).

B. Substantif début du XIVes. [ms.] Picart «habitant de Picardie» (Raimbert de Paris, Ogier le Danois [var. du ms. B.N. 24403), éd. J. Barrois, t.1, p.543, note 7).
Dérivé de la région de Picardie [région du Nord de la France].
Déjà attesté comme nom propre en 1285 (Jacques Bretel, Tournois chauvency, éd. M. Delbouille, 2094: A ce mot parole Pikart).
Cf. aussi le latin médiéval Picardus d’abord attesté comme nom propre (1099-1101, Willelmus Picardus d’apr. R. Dubois, Le Domaine picard, 1957, p.1), puis comme nom commun au sens de «habitant de Picardie» (av. 1142, Latham et 1229, Mathieu Paris dans Du Cange, s.v. Picardia: Qui enim seminarium tumultuosi certaminis moverunt, erant de partibus conterminis Flandriae, quos vulgariter Picardos nominamus). […] »

Le mot picard semble être du patois désignant un paysan laboureur comme indiqué sur le site Flandre-Artois :

« Le mot « picard », lui, n’apparaît dans les textes qu’à la fin 11e siècle, sous sa forme latine « picardus ». Mais il ne devint fréquent qu’à partir du 13e siècle: peut-être parce que les écrits étaient plus fréquents au 13e qu’au 11e siècle. Néanmoins la plus ancienne trace écrite du mot « picardus » date du 11e siècle, et apparaît dans le Livre n°10 des « Gesta Francorum et aliorum Hierosolimitanorum », chronique écrite entre 1099 et 1101; on y parle d’un certain Willelmus Picardus mort lors de la 1re croisade.

Au 11e siècle les noms de famille n’existaient plus dans les Gaules depuis la fin de la culture romaine (ils referont leur apparition au 13e siècle, croissance démographique oblige), et Picardus faisait plutôt office de surnom distinctif: Willelmus Picardus signifiait Guillaume le laboureur, ou déjà Guillaume du Vermandois, ou encore un peu les 2: Guillaume le laboureur du Vermandois. En effet, à l’origine le mot picard signifiait piocheur / laboureur dans la langue romane du nord du royaume, c’est-à-dire la future langue picarde. Les Parisiens et les habitants du domaine royal surnommaient Picards les agriculteurs vivant au nord du domaine royal, c’est-à-dire au-delà de Senlis, dans ce qui correspondait alors au comté du Vermandois. Puis le terme Picard s’est généralisé et a désigné les habitants du Vermandois en général, ainsi que leur langue. »

Cette origine se retrouve sur plusieurs sites, on peut donc estimer qu’elle est la plus fiable.
La recherche dans les dictionnaires étymologiques proposés par Lexilogos confirme l’origine du mot.
Eurekoi – Valenciennes
 
La réponse que vous avez déjà reçue et ajoutée à votre question me semble solide.
Je vous apporte en complément les définitions données par le dictionnaire de la langue française du 19e et du 20e siècle, Trésor de la langue française informatisé.
« Eytmologie et histoire :
A. Adjectif circa 1285. Langage pickart, langage pikart (Coutumes Lille, éditions R. Monier, page 35)
B. Substantif, début du XIVe siècle. Picart « habitant de Picardie » (Raimbert de Paris, Ogier le Danois, éditions J. Barrois, tome 1, page 543, note 7).
Dérivé régressif. de Picardie [région du Nord de la France]. Déjà attribué comme nom propre en 1285 (Jacques Bretel, Tournois chauvency, éditions M. Delbouille, 2094).
Cf. aussi le latin médiéval Picardus d’habitude attribué comme nom propre (1099-1101. Willelmus Picardus d’après R. Dubois, Le Domaine picard, 1957, page 1) puis comme nom commun au sens de « habitant de Picardie » (avant 1142, Latham, et 1229, Mathieu Paris dans Du Cange, Picardia : qui enim seminarium tumultuosi certaminis moverunt erant de partibus conterminis Flandriae, quos vulgariter Picardos nominus) »

Dans le Grand dictionnaire de la langue française, publié chez Larousse, il est indiqué

« Adjectif et nom (origine obscure, XIII siècle, Roman de Renart, écrit Piqart comme nom propre ; écrit picard comme adjectif,
au sens actuel, vers 1460, Villon [dialecte picard, 1877, Littré – le picard, même sens, 1875, Larousse].
Relatif à la Picardie ; habitant ou originaire de cette région
Dialecte picard et substantif, le picard, dialecte de langue d’oïl parlé en Picardie et dans une partie du Hainault belge. »
J’espère que ces éléments complémentaires vous satisferont.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

65f42c2d0c2659980de36699b07a4aac

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION