Photo d'Anthony Browne sur un salon

By Jinho Jung [Domaine public], via Flickr


Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 14 février 2018

Nous vous rappelons que d’après la charte Eurekoi nous ne fournissons pas bibliographies exhaustives. 
Voici toutefois des références d’ouvrages d’Anthony Browne, à retrouver dans les médiathèques du réseau Pass’relle. Pour cela, il suffit d’effectuer une recherche dans notre catalogue en ligne avec le nom de l’auteur « Anthony Brown ». Vous obtiendrez 68 résultats. Voici quelques ouvrages qui pourraient vous intéresser.

Quelques exemples de livres première lecture :

Ma maman / Anthony Browne. – Ecole des loisirs, 2006

Anna et le gorille / Anthony Browne . – Kaléidoscope, 1994

Billy se bile / Anthony Browne . – Kaléidoscope, 2006

Quelques exemples de livres en anglais:

My Mum / Anthony Browne . – Doubleday, 2005

Through the Magic Mirror / Anthony Browne . – Walker Books, 2000

Anthony Browne’s King Kong / Anthony Browne . – Picture Corgi, 2007

Voici ensuite davantage de ressources sur cet illustrateur, proposées par notre collègue E.C. du Centre d’illustration de la médiathèque Malraux.

Afin de plonger dans l’œuvre d’Anthony Browne, il existe plusieurs entrées possibles.

L’artiste a lui-même écrit sur son travail, autobiographies traduites par son éditeur en France, Kaléidoscope :
– « Déclinaisons du jeu des formes : mon métier, mon œuvre et moi« , autobiographie d’Anthony Browne écrite avec son fils Joe, éd. Kaléidoscope, 2011 ;
– « Histoires d’une œuvre », avec Isabel Finkenstaedt, éd. Kaléidoscope, 2009

Un blog est par ailleurs accessible depuis son site internet, où sont dévoilés par son équipe nombre de travaux préparatoires : http://www.anthonybrownebooks.com/new-blog/ 
Anthony Browne a également une page Facebook assez active : 

Par ailleurs, Christian Bruel, éditeur des éditions Être puis Le Sourire qui Mord et grand spécialiste de la littérature de jeunesse, a publié également un ouvrage de référence sur lui, sobrement intitulé « Anthony Browne » aux éditions Être en 2001, où il analyse un grand nombre de ses albums.

La Revue des Livres pour Enfants, éditée par le Centre national de littérature jeunesse de la BNF, a consacré deux portraits à Anthony Browne, que vous pouvez télécharger en pdf :
– « Anthony Browne tel qu’en lui-même » par Catherine Gremain, RLPE n°113, 1987 ;
– « De l’homme au singe : l’évolution d’Anthony Browne », RLPE n°183, 1999
Vous pourrez également y trouver la traduction de son discours de réception du Prix Andersen en 2001.

La Médiathèque de Calais a produit un très intéressant document pédagogique sur l’œuvre d’Anthony Browne qui vous intéressera peut-être : « Qui êtes-vous Anthony Browne ? », en lien avec leurs malles thématiques sur cet artiste.

Vous évoquiez également l’apprentissage de l’anglais à partir de son œuvre, c’est sûrement à la publication de 2012 du CRDP Nord / Pas-de-Calais : « Enseigner l’anglais avec des albums d’Anthony Browne » que vous songiez, car s’il n’existe pas à notre connaissance de « manuels scolaires » à proprement parler, illustrés par lui, cet ouvrage constitue à lui-seul un outil pédagogique complet avec déroulés de séance et CD-audio.
D’un point de vue pédagogique, vous vous intéresserez peut-être à l’initiative prise par Le Muz pour inciter les enfants à la création d’après l’œuvre d’Anthony Browne également :http://lemuz.org/exposition/creer-avec-anthony-browne/ 

Quant aux expositions de son œuvre : 
– on peut citer la rétrospective « I love books » que le « Happy Museum » de Séoul lui a consacrée en 2016 dont vous pourrez trouver des images sur sa page Facebook et son blog ;
– une exposition « Le Petit Musée d’Anthony Browne » a également été montée en 2017 au Festival du conte de Viry-Chatillon mais peu d’informations subsistent ; 
– Anthony Browne était également l’invité de la Biennale des illustrateurs de Moulins-sur-Allier en 2017, une exposition lui était consacrée à l’Hôtel de Ville (quelques images sur la page Facebook de l’association qui organise le festival https://www.facebook.com/malcoiffes/).
– Par ailleurs, sa galerie londonienne The Illustration Cupboard organise régulièrement des expositions de son travail, notamment en 2014 pour l’anniversaire de son album « Willy The Wimp » : http://www.illustrationcupboard.com/.
Une vidéo avait été tournée à cette occasion par son éditeur anglais Walker Books : https://www.youtube.com/watch?v=2YNnT-fbm8M

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION