gros plan de la tombe du soldat inconnu Paris

By Anna Fox, USA [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 20/12/2016

J’ai effectué des recherches dans les catalogues de la Bibliothèque nationale de France et du Sudoc (catalogue collectif des bibliothèques universitaires françaises). Il ne semble pas exister de livres étudiant le phénomène des soldats inconnus à l’échelle mondiale. J’ai, en revanche, trouvé un article sur ce sujet :
« Au nom de tous les autres et pour une même cause : l’Internationale des Soldats inconnus (1920-2000) », Jean-François Jagielski
Publié dans la revue Les chemins de la mémoire n°199 
(Sur cette page : http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/au-nom-de-tous-les-autres-linternationale-des-soldats-inconnus-1916-2004, vous trouverez un texte.
Je ne suis pas parvenu à savoir s’il s’agit de l’article original ou d’un résumé du texte de J.-F. Jagielski)

A défaut, je vous propose quelques documents produits sur la question en France :
Le Soldat inconnu : invention et postérité d’un symbole
Jean-François Jagielski
Editions Imago, 2005
Présentation : « Au matin du 28 janvier 1921, sous un ciel qui semblait lourd du deuil des innombrables morts de la Grande Guerre, eut lieu sous l’Arc de triomphe de l’Etoile la cérémonie d’inhumation du Soldat inconnu. Ce dernier, choisi parmi huit corps de combattants anonymes  » morts pour la France « , et regroupés à la citadelle de Verdun, allait désormais reposer au cœur de la capitale. Une flamme quotidiennement ravivée éclairerait cette tombe pour toujours. Cependant, ce symbole, qui aurait dû théoriquement rassembler, suscita d’emblée de nombreuses polémiques. Récupéré par les uns et dénoncé par les autres, de l’extrême droite à l’extrême gauche, le tombeau devint très vite un point de cristallisation des querelles idéologiques franco-françaises.  » Inventé  » par les hautes autorités politiques et militaires de l’après-guerre en réponse au désarroi du pays meurtri, pour donner notamment une sépulture emblématique aux trois cent mille disparus, le Soldat inconnu prit d’emblée une place importante dans la mémoire nationale. Ce culte, initié conjointement par les Français et les Britanniques, sera imité – et ce jusqu’à une période récente – par de nombreuses autres nations éprouvées par ce terrible conflit. »
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/092023282

Le Soldat inconnu : la guerre, la mort, la mémoire
Jean-Yves Le Naour
Editions Gallimard, 2008
Présentation : « 1,4 million de morts dont 350 000 disparus, pulvérisés sur les champs de bataille, 300 000 corps sans identité, jetés à la hâte dans des fosses communes ou sommairement inhumés par leurs camarades d’infortune. Contemplant la vanité d’une victoire arrachée par le sacrifice de tant de ses enfants, la France en deuil est incapable de tourner la page, écrasée par l ‘ampleur du massacre et par le poids du souvenir. En novembre 1920, un poilu, exhumé du champ de bataille, est choisi pour rendre hommage aux morts et perpétuer leur souvenir. Étonnant symbole d’une nation victorieuse que ce soldat inconnu, cadavre anonyme allongé sour un Arc de triomphe transformé en tombeau. Un symbole qui, durant un demi-siècle, suscite la polémique : est-il un héros ou une victime? un exemple ou un martyr? Les nationalistes se réclament du lui tout autant que les communistes ; les collaborateurs de Vichy lui rendent hommage et les résistants l’enrôlent dans l’armée des ombres. »
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/084201185

Enfin, la bibliothèque de Verdun posséde un fonds d’ouvrage spécialisé sur la grande guerre. Les bibliothécaires auront peut-être connaissance d’un ouvrage sur ce sujet qui m’aurait échappé. Voici l’adresse de leur site : http://www.bibliotheques-discotheque-verdun.fr/Fonds-14-18/Fonds-14-18

J’espère que ces suggestions vous conviendront.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 25 fois dont 1 fois aujourd'hui