Photo d'un âne dans un pré

CC0 Public Domain, via Pixabay

Réponse apportée le 03/22/2010  par PARIS Bpi -révisée le 02/01/2017

Le Dictionnaire d’expressions et locutions d’Alain Rey et Sophie Chantreau du Robert (poche 1997) réserve presque deux pages aux expressions consacrées à l’âne :

Ane bâté
Ane de Buridan
Méchant comme un âne rouge
Saoul comme un ane
Bonnet d’âne
Coup de pied de l’âne
Faire l’âne pour avoir du son
Geuler (ou beugler) comme un âne
Faire l’âne pour avoir du son
Tirer un pet d’un âne mort
L’âne frotte l’âne
Il y a plus d’un âne à la foire qui s’appelle Martin
Chanter à l’âne, il vous fera des pets
A laver la tête d’un âne, on perd sa lessive
Le plus âne des trois n’est pas celui qu’on pense

On n’y trouve pas votre expression mais la définition générale de l’article précise que :
Cet animal symbolise la stupidité et l’entêtement (il partage cette dernière réputation avec le mulet), dans la tradition gréco-latine (cf. les emplois de asinus chez Plaute)

Nous avons recherché dans plusieurs autres dictionnaires d’expressions sans succès !

Une recherche dans la base Frantext donne trois citations de cette expression :
La base textuelle Frantext comporte 4000 textes en français, édités du 16e au 20e siècle et représentatifs de l’évolution de la langue française. 80% des textes sont littéraires et 20% sont des « ouvrages techniques illustrant les diverses disciplines scientifiques ».

[1] M279 – SUE Eugène, Atar-Gull, 1831, p. 20, LIVRE QUATRIèME.

ici, j’ agis comme bon me semble, monsieur, et je vous engage à y songer.
-commandant, -dit *Pleyston tout bas, -vous savez
qu’ il est bourru et bête comme un âne. -mon cher
lieutenant, veuillez, je vous prie, faire exécuter
mes ordres,  » -dit le commandant.
*Pleyston sortit.
 » *Monsieur *Jacquey,

[2] S333 – SAND George, Correspondance : printemps-fin décembre 1837, 1837, p. 140, 1549 à CHARLES DUVERNET

son honnêteté et celle de son illustre famille. Ce sont des gens de tout coeur et de toute probité.
S’il tient de Monsieur son père, il doit être bête comme un
âne, mais très dévoué, très fidèle et très laborieux. Ensuite
Madame sa mère a peut-être pris ses précautions dans les
temps pour qu’il ne fût pas

[3] L585 – ZOLA Émile, La Terre, 1887, p. 353, QUATRIèME PARTIE

! Dit *Buteau, en s’ asseyant un instant
près de son père, pour le flatter. Si c’ est gentil,
d’ abuser de cet innocent, parce qu’ il est fort et
bête comme un âne !
Ensuite, il attaqua les *Delhomme, qui se trouvaient
en contre-bas, au bord de la route. Ils avaient le
plus beau vignoble du pays, près de

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 1 230 fois dont 1 fois aujourd'hui