Pourquoi dans les camps de concentration on appelait les personnes qui étaient près de mourir tant leur délabrement physique était grand des « musulmans »?

Réponse apportée le 03/09/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Voici les explications que je peux vous apporter :

« Les explications sur l’origine de ce mot varient.

Pour Hermann Langbein (Hommes et femmes à Auschwitz, Paris, Fayard, 1975) il s’agirait du mot musulman, car « quand on observait un groupe de loin, il faisait penser à des Arabes en train de mendier, d’où le nom de “musulmans” qu’on leur donnait habituellement dans le camp » ().
Selon d’autres, le terme résulterait de la contraction de deux mots. Primo Levi avance qu’il s’agirait à l’origine, en raison de l’état de prostration des cachectiques, de Muschel Mann (« hommes-coquillages »).

Le linguiste Gaston Esnault, dans un article consacré à l’argot des camps (« L’argot des déportés en Allemagne. En marge du camp de Neuengamme », Le Français moderne, 1946, p. 165-367) avance que le terme pourrait avoir été constitué sur la base de Mühsal, peine. »

Référence = Tal Bruttmann, Laurent Joly, Annette Wieviorka (dir.), Qu’est-ce qu’un déporté ? Histoire et mémoires des déportations de la Seconde Guerre mondiale, CNRS Éditions, 2009, p.59.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http//www.bpi.fr
www.Eurêkoi.org

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *