Réponse apportée le 09/28/2012  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Votre question est un peu difficile à interpréter. De plus, il est dommage que vous ne précisiez pas votre niveau d’études afin que nous puissions adapter notre réponse. D’une façon générale, pour une aide méthodologique efficace et adaptée, nous vous conseillons plutôt de faire appel aux bibliothécaires des bureaux d’information, le bureau Art à la Bpi (3e étage) par exemple.

1) où puis-je trouver des références éthymologiques sur le thème de l’Art ? (art, art plastique, artisanat…)
Souhaitez-vous réellement des définitions étymologiques ou plutôt historiques pour savoir quand ces notions sont apparues. Pour ce type de question, vous pouvez utiliser des dictionnaires assez généralistes (ouvrages de références) comme :

* Dictionnaire de l’image 2008 — Livre
1 Disponible 7.1(03) JUH
Niveau 3 – Arts, loisirs, sports
2 A consulter au bureau d’info. AR BUR ART
Niveau 3 – Arts, loisirs, sports

qui donne une définition étymologico-historique du terme « art »
Je vous copie le début de l’article à titre d’exemple
« Art – Du latin ars, artis, « façon d’être, façon d’agir ». Ce sens a évolué vers « habileté à faire » et se trouve encore dans la notion d’artisanat et donc de méthode, de connaissance, de technique (art poétique, art de la guerre, règles de l’art)…
Les articles de ce dictionnaire sont souvent accompagnés d’une bibliographie qui vous permet d’approndir le sujet en cherchant ensuite ces références dans le catalogue de la bibliothèque.

Un autre ouvrage utile :
Dictionnaire usuel des arts plastiques de Marie Samson ViaMedias éditions 2004
Disponible 7(03) SAM
Niveau 3 – Arts, loisirs, sports

Très utile également pour ce genre de sujet, une bonne encyclopédie comme L’Encyclopaedia universalis présente dans presque toutes les bibliothèques sous forme papier ou en ligne (les deux sont consultables à la Bpi)
A titre d’exemple, je vous copie le début de l’article ARTISANAT

Artisanat : mot récent, réalité ancienne. Si le terme n’apparaît qu’à la fin du xixe siècle, sa racine étymologique ars en révèle toute l’ambivalence. À l’origine il englobe, en effet, l’ensemble des activités manuelles extra-agricoles, au point qu’on ne distingue pas l’artisan de l’artiste. Mis à part la distinction, selon la taille de l’entreprise et l’effectif employé, entre le « secteur des métiers » et la « manufacture », ancêtre de l’industrie, il faut attendre le xvie siècle pour que la discrimination soit faite entre les « arts mécaniques » exercés par les « gens de métier » et les « arts libéraux » exercés par les artistes proprement dits, bien que l’on ait pris l’habitude de parler d’artisanat d’art pour certains métiers où la création et l’esthétique jouent un rôle essentiel (ferronniers d’art, vitriers d’art, métiers des arts graphiques). L’ambiguïté se maintiendra jusqu’au milieu du xixe siècle : le dictionnaire Poitevin, jouant sur les mots, affirme que « l’artisan exerce un art demandant un certain apprentissage », s’opposant en cela à l’ouvrier de l’agriculture ou de l’industrie.
*************************
2) Dans quel ouvrage trouver le lien entretenu entre art et artisanat (l’évolution qui s’est faite pour faire la distinction entre les deux)?

Pour cette question, la réponse peut se trouver dans l’article de l’Encyclopaedia décrit ci-dessus
Nous vous conseillons également les videos suivantes consultables à la Bpi

L’art et la manière : apprendre et vivre d’un métier d’art aujourd’hui
Vidéo
Editeur La vidéothèque de Paris [prod.]
TV10 Angers [prod.]
La Huit [éd., prod., distrib.]

Date 2006
Résumé Une production La Huit avec la participation du Ministère de la Culture et de la Communication. ; Réunit gravés sur 2 DVD : dix documentaires de 26 minutes chacun de la série « l’art et la manière » et le documentaire « L’âge de faire » de 52 min. DVD 1 : « La sorcière ou le collier de la reine », réal. Thierry Augé , « Une vie semée de fleurs et de plumes », réal. Dominique Page , « C’est le chapeau qui fait l’homme », réal. Bernard Lascaze , « Le bombeur de verre » Bernard Lascaze , « L’âge de faire », réal. Laurent Marcoz. DVD 2 : « La marque du canif sur les chanfreins, réal. Séverin Blanchet , « Vieux charme et bois de rose », réal. Jean Arlaud , « La sultane et le fakir », réal. Etan Kapon , « L’atelier de restauration », réal. Thierry Augé , « La maîtrise du vent », réal. de Séverin Blanchet , « Le mystère du papier amoureux », réal. José Vieira ; Dix métiers d’art nous sont successivement présentés : le tourneur sur bronze, le plumassier, le chapelier, le bombeur de verre, l’archetier, l’ébéniste d’art, le facteur d’automates, le restaurateur de tableaux, le facteur d’orgues et le graveur en taille douce. Nous les abordons dans « L’art et la manière » par la transmission en entrant dans les ateliers où une nouvelle génération d’artisans se formait il y a dix ans au contact de leurs maîtres d’art. Puis avec « L’âge de faire », tourné dix ans plus tard, en 2006, c’est le parcours de certains de ces apprentis qui est relaté, chacun racontant ses choix, ses difficultés, le quotidien de son métier.
Langue(s) Français
Description 2 DVD vidéo (5h 12 min) : ; couleur (PAL), sonore ; En ligne
Thèmes Arts > Arts décoratifs, design, mode > Arts décoratifs
Sciences, techniques, médecine > Industrie, artisanat > Artisanat

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION