uniformes sudistes

By United States Department of War [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 28/06/2016

Voici des informations extraites de l’ouvrage cité ci-dessous :
Le département de la Guerre sudiste formalisa l’adoption du gris pour les uniformes des soldats lors de la guerre de Sécession américaine, en juin 1861, pour des raison économiques et pratiques. En effet, à l’époque, la couleur des vêtements provenait de teintures naturelles donc coûteuses et difficiles à se procurer. La teinture grise ou quelque chose s’en approchant était obtenue de manière artisanale, en utilisant le brou des fruits du noyer cendré. Le nom vernaculaire de cet arbre, butternut, servait à désigner la couleur gris-brun qui en résultait.
Ce nom fut utilisé par extension pour désigner les soldats sudistes.
L’utilisation de la couleur grise pour des raisons économiques et pratiques s’inscrit dans la tradition militaire car l’uniforme bleu des troupes fédérées avait déjà été remplacé par l’uniforme de couleur bleu lors de la guerre anglo-américaine de 1812. .
D’autre part, cette couleur permettait aux troupes sudistes de se différencier sur les champs de batailles de leurs adversaires de l’armée fédérale, vêtus de bleu.

Concernant le fait de savoir si le choix de la couleur grise s’est fait à l’unanimité, il faut replacer les choses dans leur contexte et préciser que d’une part, les soldats n’ont pas eu voix au chapitre et, d’autre part, la théorie qui consistait à faire en sorte que chaque soldat porte un uniforme de couleur grise a été très peu mise efficacement en pratique car, même si le Sud produisait suffisamment de matière première pour confectionner des uniformes, l’industrie textile nécessaire pour vêtir plusieurs centaines de milliers de soldats faisait cruellement défaut.
Ainsi, les soldats n’avaient souvent d’autre choix que de se faire confectionner des uniformes par leurs familles et leurs tenues étaient dans la majorité des cas dépareillées et très usées. De ce fait, la tenue des soldats présentait un aspect visuel vaguement homogène, mais on ne peut pas parler d’uniforme pour la qualifier. Ces particularités ont d’ailleurs contribué à véhiculer l’image de troupes confédérées vêtues en haillons.

Je vous conseille de consulter l’article ayant pour titre « Les uniformes de la guerre de Sécession (3/3) » publié sur le site internet Histoire pour tous, le 31 janvier 2012.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION