L’enfant rebelle dans les contes : le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant

Dans les contes du Petit Chaperon rouge et de la Belle au bois dormant comment la désobéissance est-elle une caractéristique de l’enfant rebelle ?

Notre réponse du 29/12/15

Voici des ressources (ouvrages, blogs, sites, contact intervenants…) à exploiter pour vous aider à trouver des axes de réponses à votre problématique :
Nous vous précisons afin de faciliter votre recherche que les 2 contes cités appartiennent au recueil Les Contes de ma mère l’Oye, recueil de huit contes de fées de Charles Perrault paru en 1697, sous le titre Histoires ou contes du temps passé, avec des moralités, avec cet autre titre au dos : Contes de ma mère l’Oye. L’œuvre est devenue un classique de la littérature enfantine, occultant tout le reste de la production littéraire de son auteur.

Ainsi à exploiter pour votre analyse :
Un site
Fabula.org : 
Association de chercheurs (régime loi de 1901 des associations à but non lucratif) s’intéressant à l’articulation entre théorie et histoire littéraires, rassemblés autour d’un site Internet. En outre, le site Fabula se veut un lieu de ressources et de rencontre destiné aux chercheurs du large domaine des études littéraires.

Un réseau social :
Babelio 
Réseau social dédié aux livres et aux lecteurs. Il permet de créer et d’organiser sa bibliothèque en ligne, d’obtenir des informations sur des œuvres, de partager et d’échanger ses goûts et impressions littéraires avec d’autres lecteurs. Critiques pour Le petit chaperon rouge

Une revue :
La Grande Oreille
Revue trimestrielle, vous propose de découvrir le conte dans toute sa diversité (contes de tradition orale, mythes, légendes, contes urbains et contemporains, récits de vie…) et sous toutes ses formes (spectacles de conteurs, conte en bibliothèque, en milieu scolaire, hospitalier…). Avec sa mise en page claire et agréable, La Grande Oreille se veut un outil de découverte, d’enseignement, de transmission, destiné à un large public de passionnés (conteurs, parents, bibliothécaires, enseignants…).

Des articles en ligne :

 

Des références d’ouvrages :

  • Lire les contes détournés à l’école : A partir des contes de Perrault de la GS au CM2 par Christiane Connan-Pintado. Edition Hatier 2010
    biographie de l’auteur : Christiane Connan-Pintado est maître de conférences en langue et littérature françaises et formatrice à l’IUFM d’Aquitaine (Université Bordeaux IV). Auteur de nombreux articles sur la littérature de jeunesse et son enseignement, en particulier sur les contes, les phénomènes d’intertextualité et le lien texte-image, elle a co-dirigé l’ouvrage L’album contemporain pour la jeunesse : nouvelles formes, nouveaux lecteurs ? Modernités 28, Presses Universitaires de Bordeaux, 2008.
  • Il était une fois par Perrault, C., Ségur, A., Aulnoy (Madame d’, Marie-Catherine), & de Beaumont, J. M. L. (1951). Éditions Flammarion. notice du catalogue collectif Sudoc
  • La médiation thérapeutique par les contes par Bernard Chouvier. Éditions Dunod, 2015.
  • Psychanalyse des Contes de fées par Bruno Bettelheim. Editions Robert Laffont, 1976
  • L’Interprétation des contes par François Flahault. Edition Denoël, 1988.
  • Le Pouvoir des contes par Georges Jean. Edition Casterman, 1981.
  • Les Pouvoirs du conte par Sylvie Loiseau. Edition PUF, 1992.
  • L’enfant et les contes du loup – Un outil de médiation thérapeutique par Claude Wacjman. Éditions Dunod, 2012. notice du sudoc

    Dans la base Sudoc à la requête Médiation therapeutique et contes vous trouverez des références pour compléter 

Enfin le Centre de ressources de la Joie par les livres que vous pourrez interroger : cnlj-jpl.contact@bnf.fr
Cordialement,
Eurêkoi –  BMVR de Marseille, vous remercie.

Date de création: 07/01/2016 10:55     Mis à jour: 07/01/2016 18:20

 

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION