Jeux : Quelle est l’origine du boomerang ?

Étiquettes:
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 28/11/2005. (Actualisée le 07/05/2021)

© CC-BY-SA-4.0

Selon la légende australienne recueillie par Arthur et Les Janetski, un jour une tribu aborigène pensa « Avec ce bâton, je peux repousser le ciel, et nous pourrons vivre debout ! ». Cette pensée fut à l’origine de l’objet que nous connaissons tous aujourd’hui sous forme de jeu, le boomerang. Mais alors quelle est son origine ?


Histoire du boomerang

À lire

Boomerang Passion est l’un des sites les plus anciens dédié à l’histoire du boomerang. Les rubriques « lancer » et « fabrication » apportent de nombreuses informations sur les différentes méthodes d’utilisation et de fabrication du boomerang.
Extrait :
« Le boomerang aborigène est construit à partir d’un morceau de bois taillé dans une branche d’acacia ou d’eucalyptus. La forme du boomerang est ébauchée à la hache, chauffée au-dessus d’un feu de bois, puis courbée pour prendre sa forme définitive. Enfin il est travaillé avec un silex, poli avec du sable, puis peint. »

L’essentiel du boomerang
Didier Bonin et Olivier Duffez, Chiron, 2001.
Résumé :
« Ce livre devrait répondre aux interrogations que se posent bon nombre de passionnés : comment régler efficacement un boomerang ? comment corriger une trajectoire ? quels secrets cachent les différentes formes ? Vous y trouverez aussi de nombreuses photos et des plans de fabrication pour tous niveaux. »

Boomerang collection
Serge d’Ignazio, Atlantica, 2004.
Résumé :
« Regroupe des renseignements pratiques pour les collectionneurs de boomerangs et d’objets décorés de boomerangs, afin de savoir trouver des objets rares, effectuer des recherches chez les brocanteurs, trouver des boomerangs authentiques et les dater. »

L’effet boomerang : les arts aborigènes et insulaires d’Australie : exposition, Genève, Musée d’ethnographie, du 19 mai 2017 au 7 janvier 2018.
Résumé :
« Les arts de l’Australie autochtone présentent une extraordinaire richesse de styles, techniques et supports qui vont de la production d’objets en bois (boucliers, propulseurs, boomerangs, arbres gravés) à la peinture corporelle, sur écorce, sur papier et sur toile, à l’utilisation de filets de pêche à la dérive, enfin aux photographies et installations digitales.»

Le Boomerang : son histoire, sa fabrication, ses techniques
Jean-Luc Porquet et Dominique Pouillet, Hoëbeke, 1987.


À voir

Artisanat : l’un des derniers fabricants de boomerangs artisanaux : présentation de Stéphane, fabricant artisanal de boomerang qui revient sur l’histoire de cet objet.
Extrait :
« Et si on essayait le boomerang ? Cette activité en plein air est devenue le quotidien de Stéphane, adepte de cette discipline qui existait déjà à l’époque de Toutânkhamon. »

Artisanat : l’un des derniers fabricants de boomerangs artisanaux
Météo à la carte
23.09.20

La culture aborigène australienne

À lire

Les Aborigènes d’Australie
Adam Shoemaker, Gallimard, 2002.
Résumé : « Premiers occupants d’une Australie qui a longtemps clamé son identité blanche, les Aborigènes ont subi dans le passé un véritable ethnocide qui les a réduits au nombre de 35.000 individus. Dans les années 70, ils obtiennent le droit de vote et à l’autodétermination ce qui leur permet de revendiquer enfin leurs différences. Un ouvrage sur une ethnie oubliée du continent australien. »

À voir

L’Agende France-Presse propose une vidéo sur YouTube sur la « découverte de la culture aborigène au cœur du désert australien. »
Présentation : « Des groupes aborigènes des déserts de l’Australie se réunissent pour le festival Mbantua, dans le but de d’initier étrangers et concitoyens à la culture indigène. »

Découverte de la culture aborigène au cœur du désert australien
AFP
24.10.13

EurêkoiBibliothèque publique d’information


Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *