Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir m’expliquer ce qu’est un prêt non remboursable. Il me semble avoir entendu l’ expression emprunt ou prêt non remboursable à propos des aides qu’accorde un pays développé à un pays en développement. Est-ce à dire que le pays qui emprunte de l’argent paie seulement les intérêts et non le remboursement du capital ? Merci d’avance !

Réponse apportée le 03/30/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

J’ai recherché en vain cette expression dans une bonne dizaine de dictionnaires d’économie. Je ne peux donc pas vous donner de définition bien qualibrée.

L’article de wikipedia sur la dette des PVD donne des éléments et oriente vers le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Comit%C3%A9_pour_l%27annulation_de_la_dette_du_tiers_monde>

Une interrogation sur le site du CADTM avec les termes « non-remboursable » donne une série d’exemples :

http://www.cadtm.org/Plaidoyer-pour-l-annulation-de-la>

CADTM – Déclaration de Guayaquil (Equateur) sur la crise, dette et …
17 nov. 2009 … La tolérance et la non violence dans un monde à transformer …. supplément de l ‘aide publique au développement (APD) et non remboursables, …
www.cadtm.org/Declaration-de-Guayaquil-Equateur

extrait de Google – 3/2010
CADTM – La crise mexicaine revisitée dix ans plus tard
22 déc. 2004 … On estime que le pourcentage des prêts non remboursables quadruple entre 1990 et 1994. Une vérification de l’agence fédérale d’audit …
www.cadtm.org/La-crise-mexicaine-revisitee-dix>

extrait de Google – 3/2010
CADTM – Banque du Sud, contexte international et alternatives
La Banque du Sud peut octroyer des crédits avec ou sans intérêts, comme elle peut procurer de l’aide non remboursable sous forme de dons. …
http://www.cadtm.org/Banque-du-Sud-contexte,1998>
4. La Banque du Sud et le Fonds monétaire du Sud

Un premier choix est à faire : créer une ou deux institutions. Si on en crée deux : on aurait une banque qui a pour fonction de financer le développement et un fonds monétaire qui aurait notamment pour fonction de protéger les pays contre des attaques spéculatives et les aider en cas de problème de liquidité pour réaliser leurs échanges. On peut également mettre entre les mains d’une seule institution ces deux grandes fonctions.

La Banque du Sud vise notamment à : tendre à rompre la dépendance des pays de la Périphérie vis-à-vis du marché financier international, canaliser leur propre capacité d’épargne, stopper la fuite des capitaux, canaliser les ressources centrales vers les priorités du développement économique et social indépendant, changer les priorités d’investissement, etc. Il s’agit d’une banque publique alternative à la Banque Interaméricaine de Développement et à la Banque mondiale.

La Banque du Sud peut octroyer des crédits avec ou sans intérêts, comme elle peut procurer de l’aide non remboursable sous forme de dons. La Banque sera principalement financée par les apports des pays membres sous la forme de quotes-parts et de dons. On peut aussi imaginer des recettes fiscales par des impôts régionaux/internationaux.

Les destinataires des crédits et des dons prioritaires doivent être des entités publiques (État, province, municipalité, entreprises publiques de production ou de services). Il faut par ailleurs définir avec discernement les agents privés qui peuvent recevoir les crédits et les dons de la Banque afin d’exclure que son activité serve à renforcer le grand capital. L’histoire des deux derniers siècles est remplie de banques publiques et populaires qui ont servi essentiellement au renforcement de l’accumulation capitaliste sans aucun bénéfice réel pour le peuple.

Les mouvements sociaux en débat
comme elle peut procurer de l’aide non remboursable sous forme de dons. La Banque sera principalement financée par les apports des pays …
http://www.cadtm.org/IMG/pdf/avp33.pdf>

D’autres exemples :
http://www.senegalonline.info/economie/japon-senegal-onze-milliards-au-titre-de-l-aide-non-remboursable.html

http://www.xibar.net/AIDE-FINANCIERE-NON-REMBOURSABLE-DE-LA-CHINE-AU-SENEGAL-20,330-milliards-de-F-Cfa-accordes-depuis-la-reprise-des_a13814.html

J’espère que ces exemples pourront vous permettre de vous faire une idée plus précise.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr
www.eurekoi.org

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *