Je voudrais en savoir plus sur les débuts et le développement d’une presse pour la jeunesse évoquant des personnages historiques.

Réponse du 12/04/2016

Suite à votre question sur « la presse de jeunesse et des personnages historiques » la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :
Le premier titre de presse pour la jeunesse est paru en France en 1768 est le Journal d’éducation. Il est pensé comme un prolongement de l’école, la presse enfantine a donc pour but pendant longtemps d’éduquer et d’instruire (voir la Presse ses jeunes, Charon, 2002)
« Chaque grand courant d’idée, chaque grande période historique marqueront la presse pour les jeunes de leur empreinte, lui accordant toute l’attention que requiert la volonté d’inscrire leurs vision du monde, leurs connaissances, leurs valeurs, dit Jean-Marie Charon dans son introduction à la presse des jeunes . Ainsi, poursuit il, le journaliste et l’auteur sont souvent rejoint par le pédagogue, le moraliste ou le militant.

La notion de divertissement, d’humour n’intervient que dans un de deuxième temps dans l’histoire de la presse française. Ce cadre étant posé, il apparaît donc que l’Histoire tient une part importante dans la presse pour la jeunesse, dans le sens où la vision que l’on porte sur les grands personnages historiques est porteuse de valeurs ou d’idéologies. Ainsi les personnages historiques abordés seront différents dans la presse laïque ou religieuse, par exemple.
Pendant les périodes troubles de l’Histoire, la presse enfantine défend le patriotisme, devient un outil de propagande (voir Alain Fourment, 1987 et Stéphane Audouin-Rouezeau, 2004)
Au-dela des missions d’éducation, les personnages historiques font aussi « figures de héros » :
cet article de Simone Lacroix fait le point sur la presse pour la jeunesse dans les années 50 et explique l’engouement pour les personnages historiques :
Extrait :

 
Le western, le récit historique, l’aventure et le policier sont les quatre autres principaux genres qui se partagent équitablement les bandes illustrées d’une même publication. (…) L’histoire offre de célèbres personnages dont les hauts faits sont de nature à enthousiasmer la jeunesse. « Et Duguesclin, Bayard, c’est tellement loin qu’on peut tout imaginer sur leur compte et même leur inventer des prouesses supplémentaires. » Mais le nombre des grands hommes est limité. Pour assurer la durée d’un genre qui est fort en vogue, les auteurs et les dessinateurs en ont créé de fictifs, modelés de préférence sur le chevalier, le croisé, le corsaire et le mousquetaire, tous gens fort turbulents. Il est difficile de dire pourquoi à l’heure actuelle les récits historiques jouissent de la faveur des lecteurs. « Peut-être l’ambiance, les costumes, les décors, les armes de l’époque, excitent-ils chez l’enfant un engouement à base de regrets du passé. »
extrait de l’article paru : la Presse pour enfants en France / Simone Lacroix dans le BBF n°2, 1956
Bibliographie
  • Fictions et journaux pour la jeunesse au XXe siècle / Raymond Perrin. Ed. L’Harmattan, 2009
    Résumé
    Panorama des auteurs et collections de fictions pour la jeunesse depuis le début du XXe siècle. De Bécassine à Harry Potter, les différents genres et supports sont abordés, depuis la presse des jeunes, l’album, la bande dessinée jusqu’à l’influence du cinéma, de la télévision et des jeux vidéo. En annexe, chronologie des collections et table des auteurs jeunesse.

  • Pif gadget : la véritable histoire, des origines à 1973 / Richard Medioni. ed. Vaillant collector, 2003
    Résumé
    Entré à la rédaction des éditions Vaillant en 1968, R. Medioni participa à la création de ¤¤Pif gadget¤¤ avant d’en devenir le rédacteur en chef jusqu’en 1973. Il retrace ici cette aventure : démarrage du journal, événements marquants, anecdotes, dessinateurs et scénaristes de bande dessinée, séries célèbres (¤¤Rahan¤¤, ¤¤Corto Maltese¤¤…), politique éditoriale et commerciale, gadgets…

  • Histoire de la presse des jeunes et des journaux d’enfants : 1768-1988 / Alain Fourment. Eole, 1987

  • La presse des jeunes / Jean-Marie Charon, La Découverte, « Repères », 2002.
    Présente l’histoire de la presse jeune ainsi que ses particularités, l’importance de son lectorat, la diversité des genres.

  • Haro sur le gangster ! : la moralisation de la presse enfantine 1934-1954 / Thierry Crépin ; préf. Pascal Ory CNRS Editions , 2001
    La presse enfantine française est bouleversée par la parution du ¤¤Journal de Mickey¤¤ en octobre 1934. Le nouvel illustré popularise la bande dessinée américaine en France. Le triomphe de ce type d’illustrés a suscité de nombreux débats, dès la fin des années trente, d’aucuns les accusant de corrompre les idéaux de la jeunesse. Ces débats conduiront à l’adoption de la loi de juillet 1949.

    Vous pouvez trouver toute la Presse enfantine numérisée de la bibliothèque nationale sur le site Gallica
    voir aussi :

  • Panorama de la presse pour enfants au XIXe siècle, un genre et ses lecteurs par Anne Besson-Morel, professeur, cours de civilisation française, Université Paris Sorbonne – Paris IV .
    Conférence du 17 juin 2011 donnée dans me cadre des Matinées du patrimoine à Paris à la Bibliothèque nationale de France.
    Présentation et bibliographie du Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres

  • Fictions et journaux pour la jeunesse au XXe siècle dans le blog Eclectisme
    Blog essentiellement consacré à la littérature de jeunesse, à la presse des jeunes, aux livres, essais, articles et interventions diverses de l’auteur Raymond Perrin

    Cordialement,
    EurêkoiBMVR Marseille vous remercie.

Date de création: 13/04/2016 10:01     Mis à jour: 13/04/2016 16:41
 
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION