couverture du livre Le Maroc : émergence et développement globalNotre réponse du 03/02/2017
Quelques documents disponibles à la Bibliothèque publique d’information :
Ouvrages :

Acteurs émergents : perspectives pour la gouvernance mondiale
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1165478%3B5%3B0

Croissance et réformes dans les pays arabes méditerranéens
A l’heure où l’Europe tente de renouveler ses relations avec le monde méditerranéen, ce livre offre un panorama des tendances à long terme à l’oeuvre dans les pays arabes de la rive Sud en croisant différents angles de vision (macro-économie, analyse des institutions, de l’économie politique…). L’auteur participe ainsi à la compréhension des défis qui se posent aux sociétés et économies arabes.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=838734%3B5%3B0

L’aggravation des inégalités : points de vue du Sud
L’ouvrage dénonce la montée des inégalités dans le monde. Il met en lumière la fragilisation de la société et de la croissance mondiale par la concentration des richesses et propose des pistes de solutions politiques pour remédier à cet état de fait. ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1315066%3B5%3B0

Le Sud face aux décolonisations : la France et le Maroc à l’ère de la mondialisation
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=749493%3B5%3B0

Le Maroc, hub régional : stratégie des échanges Sud-Sud
La question du Maroc comme hub régional est étudiée en se fondant sur des études de cas. Elles mettent en avant les stratégies des acteurs économiques vers le continent africain, les potentialités de croissance et les comportements sur le terrain. ©Electre 2016 http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1383464%3B5%3B0

Maroc : émergence et développement global : une volonté plus forte que les crises
Reconnue comme économie émergente, l’économie du Maroc s’est aussi montrée capable de résister aux crises, qu’elles soient financières à partir de 2008, ou morales à partir de 2010 qui ont suivi le Printemps arabe. C’est ce que l’auteur appelle la résilience. ©Electre 2014
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1255079%3B5%3B0

Articles :

L’ouverture améliore-t-elle les performances économiques des pays d’Afrique du Nord ?
L’exemple du Maroc
de Jamal Bouoiyour,
L’Année du Maghreb [En ligne], IV | 2008, mis en ligne le 01 octobre 2011
URL : http://anneemaghreb.revues.org/474

Petite analyse de l’institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)
Intitulé Géo-économie du Maghreb (fin 2016) :
http://www.iris-france.org/82549-geo-economie-du-maghreb/

Voici une thèse « validé » :

Impact de la libéralisation financière sur la croissance économique du Maroc : essai d’analyse rétrospective
Résumé : La relation entre le développement financier et la croissance économique a suscité une attention particulière dans la littérature économique durant ces dernières décennies. Notre recherche tente d’apprécier les effets du processus de libéralisation du système financier au Maroc sur la croissance économique. Les résultats obtenus montrent la nécessité de mettre en place des mécanismes permettant d’optimiser les répercussions positives de la libéralisation financière sur l’économie réelle. Ainsi définie, la libéralisation financière est perçue dans certains pays développés au cours de la décennie 70, tantôt comme une stratégie idéologiquement élaborée par les autorités concernées, tantôt comme une contrainte imposée par le marché. Son évolution ne s’est étendue à la quasi-totalité des pays en développement que durant la décennie 80, avec l’institution des Programmes d’Ajustement Structurel et le déclenchement du processus de mondialisation. Conscient du rôle majeur que peut jouer le secteur financier dans la dynamisation de l’activité économique nationale, les autorités marocaines ont lancé depuis le début des années 90 un processus continu et ininterrompu de réformes à travers notamment la levée des contraintes qui pesaient sur le système bancaire marocain, sur le développement du marché des capitaux et sur la libéralisation du mode de financement du Trésor. La finalité étant de développer la physionomie du secteur financier, pour en faire un instrument efficient de mobilisation de l’épargne, et de sa canalisation vers le financement de l’investissement d’une croissance durable, génératrice de richesse et réductrice de de chômage et de pauvreté.
http://www.theses.fr/2016NICE0001

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 14 fois dont 1 fois aujourd'hui