photo d'un portant avec des vêtements

Audrey Bordes (CC BY 2.0), via Flickr

Le pourquoi du comment nous transmettons des vêtements et quelles sont alors les valeurs possibles de ces vêtements (la valeur historique, ou marchande ou bien sentimentale). Merci beaucoup !

Notre réponse du 25/11/2016

Voici quelques réponses qui me semblent répondre (au moins partiellement) à ce questionnement sur l’héritage de vêtement…pour ce faire, nous avons consulté quelques plateformes en sciences humaines, dont voici les notices et liens utiles pour une recherche plus approfondie.
Persée
Cairn
Revues.org (Openedition)
Quelques articles :

Flux et superflu : l’échange des cadeaux en fin d’année [article]
Nicolas Herpin, Daniel Verger
Economie et statistique Année 1985 Volume 173 Numéro 1 pp. 33-47
Voir section : L’échange des cadeaux en fin d’année
http://www.persee.fr/doc/estat_0336-1454_1985_num_173_1_4935?q=%C3%A9change%20le%20v%C3%AAtement

L’un transmet, l’autre hérite…
Masson André, Gotman Anne.
In: Économie & prévision, n°100-101, 1991-4-5. pp. 207-230.
DOI : 10.3406/ecop.1991.5266
http://www.persee.fr/doc/ecop_0249-4744_1991_num_100_4_5266

« L’habillement est issu des liens familiaux », Berquière Thierry, Le Divan familial, 1/2015 (N° 34), p. 27-39.
URL : http://www.cairn.info/revue-le-divan-familial-2015-1-page-27.htm
DOI : 10.3917/difa.034.0027

Voici deux ouvrages (essai, chronique, témoignage…) d’un même auteur, qui tournent autour de l’héritage familial et de la symbolique du vêtement dans le souvenir…
1) Comment j’ai vidé la maison de mes parents
Lydia Flem
L’héritage n’est pas un cadeau. Comment recevoir des choses que l’on ne vous a pas données ? Comment vider la maison de ses parents sans liquider leur passé, le nôtre ? Les premiers jours, je me persuadai que j’allais « ranger » et non pas « vider » la maison de mes parents. Il m’arriva plusieurs fois de prononcer un verbe pour l’autre.Combien sommes-nous à vivre sans en parler à personne ce deuil qui nous ébranle ? Comment oser raconter ce désordre des sentiments, ce méli-méle de rage, d’oppression, de peine infinie, d’iréalité, de révolte, de remords et d’étrange liberté qui nous envahit ? À qui avouer sans honte ou culpabilité ce tourbillon de passions ?À tout âge on devient orphelin.
http://www.seuil.com/ouvrage/comment-j-ai-vide-la-maison-de-mes-parents-lydia-flem/9782020653817

2) Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans
Lydia Flem
Résumé : Les habits collent à la peau. Ils nous protègent et nous exposent. Le vêtement happe le regard social et trahit notre part d’ombre. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans cette course aux apparences. Dans ce livre, Lydia Flem raconte les vêtements de ses souvenirs. Elle mêle avec malice le grave au frivole. Sur un mode ludique, elle poursuit sa quête de l’intime en adoptant une forme devenue classique depuis les Je me souviens de Georges Perec dans les années 1970. Cette forme, Perec l’a métamorphosée après l’avoir empruntée à l’artiste américain Joe Brainard, ami de son ami Harry Mathews.
http://www.babelio.com/livres/Flem-Je-me-souviens-de-limpermeable-rouge-que-je-porta/828093

Un article dans la Presse :
Que disent ces objets transmis de mère en fille ?
http://www.lexpress.fr/styles/psycho/relation-mere-fille-que-disent-ces-objets-transmis-de-mere-en-fille-en-heritage_1251264.html

Plus globalement quelques références incontournables sur le vêtement (champ d’étude plus global), en commençant par deux ouvrages disponibles à la Bibliothèque publique d’information :

Mode et société : essai sur la sociologie du vêtement; On human finery
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=227137%3B5%3B0

Les costumes régionaux : entre mémoire et histoire
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=902068%3B5%3B0

Histoire et sociologie du Vêtement [article]Quelques observations méthodologiques, Roland Barthes
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. Année 1957 Volume 12 Numéro 3 pp. 430-441
http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1957_num_12_3_2656

Barthes et le vêtement [article] Olivier Burgelin, Communications Année 1996 Volume 63 Numéro 1 pp. 81-100, Fait partie d’un numéro thématique : Parcours de Barthes
http://www.persee.fr/doc/comm_0588-8018_1996_num_63_1_1958?q=%C3%A9change%20le%20v%C3%AAtement

« Pratiques politiques et culturelles du vêtement. Essai historiographique » [article], Gherchanoc Florence, Huet Valérie,  Revue historique, 1/2007 (n° 641), p. 3-30.
URL : http://www.cairn.info/revue-historique-2007-1-page-3.htm

La frivolité essentielle (ouvrage en ligne)
Frédéric Monneyron, Paris, Presses Universitaires de France, « Quadrige »,
En quoi un vêtement peut-il modifier un comportement ou déterminer une identité ? Quelle est la fonction sociale de la mode ? Dans quelle mesure les images de la mode révèlent-elles l’état d’une société ? C’est ce que cet ouvrage s’efforce d’élucider, notamment en engageant une réflexion de fond sur la nature et le statut de l’élégance à l’époque contemporaine.
2008, 208 pages. ISBN : 9782130571780 http://www.cairn.info/la-frivolite-essentielle–9782130571780.htm

Formes et échelles du commerce d’occasion au XIXe siècle. L’exemple du vêtement à Paris. La Revue d’histoire du XIXe siècle http://rh19.revues.org/373

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 35 fois dont 1 fois aujourd'hui