Je recherche des informations sur Dominique Guillaume Lebel (ou Le Bel), premier valet de chambre de Louis XV  

TAGS :

Réponse apportée le 07/03/2013  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

En effectuant des recherches dans Gallica : la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France et de ses partenaires, en ligne depuis 1997, qui présente différents types de supports : imprimés (monographies, périodiques et presse) en mode image et en mode texte, manuscrits, documents sonores, partitions, documents iconographiques, fascicules de presse feuilletables, manuscrits, cartes et plans… soit plus de 3.000.000 documents et dont un certain nombre d’ouvrages a fait l’objet d’une reconnaissance optique de caractères, permettant de rechercher en texte libre.
[Les images de la base sont libres de droits sous la licence Creative Commons – Public Domain].

Vous pouvez consulter, et lire, le Testament de Dominique Lebel publié dans la Revue de l’Histoire de Versailles et de Seine-et-Oise [éditée entre 1899 et 1975 par la Société des Sciences morales, des lettres et des arts de Seine-et-Oise, Académie de Versailles, des Yvelines et de l’Île-de-France] :

Notice bibliographique/ Léry, Edmond, « Le testament de Dominique Lebel, premier valet de chambre de Louis XV », Revue de l’histoire de Versailles et de Seine-et-Oise, t. 30, 1928, p. 126-130.
Résumé :  » Lorsque le 17 juin 1766, Dominique Lebel fit son testament, il y avait une centaine d’années que les Lebel étaient attachés à Versailles. On trouve en 1674, dans des actes notariés, un Noël Lebel concierge du Château. En 1708, le neveu de Noël, Michel Lebel, est valet du roi. Enfin, Dominique-Guillaume Lebel, très probablement fils de Michel, après avoir été aussi concierge de Versailles, est devenu premier valet de chambre de Louis XV, gouverneur du Louvre et commandant en second, sous M. Dampierre, de l’équipage du Daim (…)  »

Dominique Lebel est mort en 1768. Son testament contient des détails intéressants. On y trouve notamment l’indication des œuvres d’art que Lebel a léguées à ses amis.
L’article cite de larges extraits de ce testament.

Ce testament est consultable à l’adresse :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203502h.r=guillaume+lebel.langFR.swf>

(cliquer sur la table des matières : icône situé en haut, à droite de la page, puis sélectionner n°2 Avril-juin 1928)

A partir de notre catalogue à l’adresse :
http://www.bpi.fr ; onglet « Recherche documentaire » ,
Voici également quelques ouvrages où trouver des anecdotes concernant Dominique Guillaume Lebel :

* Titre : Mémoires. La cour de Louis XV
Auteur : Dufort (de Chevergny), Jean-Nicolas ; sous la dir de Jean-Pierre Guicciardi
Editeur : Perrin, Paris: 1990
Notes : Cet ouvrage n’est plus édité ni commercialisé ; J.-P. Guiccardi a utilisé le manuscrit original pour établir un texte définitif abondamment annoté.
Localisation – Cote : 944-665 DUF
Consulter les pages 99, 144, 272-275..

D’autres ouvrages mentionnent Lebel dans la table des matières :

* Titre : Louis XV et sa cour : le roi, l’étiquette et le courtisan
Auteur : Hours, Bernard
Editeur : PUF, Paris: 2002
Résumé : Pour comprendre le fonctionnement et les codes de l’entourage royal au cours de ce règne connu pour son libertinage.
Une étude qui propose une réévaluation des préjugés sur la Cour de Louis XV.
Démontre comment Louis XV contrôlait sa Cour grâce à une stratégie d’équilibre entre les groupes de pression dans la décennie de 1750.
Localisation – Cote : 944-665 HOU

* Titre : Louis XV : un portrait
Auteur : Hours, Bernard
Editeur : Privat SAS, Toulouse: 2009
Ouvrage prochainement disponible en rayon
Résumé : Portrait historique de Louis XV mêlant les sphères publique et privée et prenant en compte le renouveau des études sur l’Etat monarchique et sur les sociétés de cour.
Il montre le poids des représentations dans la construction de la figure du monarque.

 » Prince fornicateur, adultère, incestueux, sacrilège, voleur public, ivrogne, fainéant, idiot, excommunié, n’ayant point fait ses Pâques depuis près de vingt-huit ans et digne de toute la colère de Dieu. A cette condamnation sans appel par un contemporain, répond cette réhabilitation tranquille et non moins excessive par un historien du siècle dernier : « Louis XV était un saint » « .
Ces jugements des plus contradictoires puisent à la même source : avec Louis XV, l’image du roi a subi une césure définitive entre vie publique et vie privée. Considérée comme une évidence, cette césure a rendu possible une réputation d’immoralité et de débauche d’une part, d’indolence et de faiblesse d’autre part.
Malgré leur érudition, les études récentes qui ont tenté de réhabiliter le roi, ont échoué.
Pour mieux comprendre ce que signifie  » être roi  » en France à l’époque des remises en cause de l’absolutisme, il fallait tenter de ressaisir la personne royale à la fois dans son unité et dans sa complexité. Au récit linéaire qui constitue la trame coutumière des biographies, on a préféré l’esquisse d’un portrait historique par touches successives.
Ainsi, Louis XV se trouve rétabli comme roi dans chacune des facettes multiples et parfois contradictoires de sa personnalité.
Son règne apparaît alors comme le dévoilement progressif de son autorité au coeur d’un État en proie à des antinomies et à des blocages structurels. Plutôt que le raconter, l’objectif de cette biographie est de comprendre le roi, tout le roi, rien que le roi.

* Titre : Louis XV : libertin malgré lui
Auteur : Lever, Maurice
Editeur : Payot, Paris: 2001
Résumé : Ce portrait tâche de percer à jour l’âme secrète de Louis XV, libertin malgré lui, incapable de supporter sa propre existence sans le secours du désir et de la volupté.

Localisation – Cote : 944-665 LEV

Tous ces ouvrages sont disponibles en libre accès à la Bpi : Niveau 3 – Histoire, géographie.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home A

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *