Je recherche des informations exhaustives sur la technique de fabrication relatives aux marionnettes à fils, notamment sur les matériaux utilisés pour la réalisation de la tête et des schémas du mécanisme à l’intérieur de celle-ci pour l’articulation de la bouche et des yeux. Merci.

Réponse apportée le 03/16/2011  par STRASBOURG Médiathèques de la ville et communauté urbaine – Fonds régional, Illustration, Arts du spectacle (danse)

Voici quelques informations techniques trouvées dans l’ « Encyclopédie mondiale des arts de la marionnette ». – éditions Entretemps, 2009 (in articles -Marionnette à fils, Modelage et moulage- -Sculpture-) :

« Une marionnette à fils est dite à manipulation surplombante car elle se manipule par au-dessus. Articulée segments par segments, elle est suspendue à des fils réunis à la partie supérieure sur un contrôle appelé aussi attelle (croix d’attelle), par des barres horizontales ou verticales en fonction de la virtuosité du marionnettiste.

La marionnette la plus simple possède 7 fils …
Les fils d’épaule peuvent soutenir toute la marionnette, ceux des reins ou du bassin maintiennent le dos, les fils de genou servent à la marche et sont combinés avec ceux des pieds, les fis des mains sont contrôlés par la même barre qui manipule les poignets et les coudes..
Le fil de tête, appelé fil d’archal, peut être remplacé par un fil de nylon. Les mouvements de la tête sont obtenus par des fils attachés au front, aux tempes et à la nuque.
La tête, dont le cou est solidaire ou séparé, vient s’attacher au torse.
L’Ensecret ou ensecrètement est le fait de relier la marionnette à son contrôle, ou croix, par des fils en l’équilibrant afin que la marionnette fonctionne correctement
Des mécanismes intégrés dans la tête peuvent donner des mouvements à la mâchoire inférieure, à la bouche, aux yeux et paupières à l’aide de ressorts, d’élastiques et de plomb.

Les matériaux utilisés dans la confection de ces marionnettes sont les suivants :
– nylon pour les fils
– bois, terre cuite ou carton peint pour la tête en partie ou dans son ensemble
– verre pour les yeux
– cheveux en chanvre ou en fourrure
– si elle est réalisée par modelage : pâte à papier, poudre de cellulose, résine époxyde, argile, pâte à modeler, cire.
– si elle est réalisée par sculpture : bois, mousses, …

Les têtes sont souvent évidées pour les alléger et y placer les mécanismes des yeux ou de la bouche. »

Les techniques de fabrication ont été tenues secrètes par les marionnetistes. D’où la difficulté de répondre à cette question et surtout de fournir des plans.

Des indications supplémentaires peuvent probablement être obtenues auprès du musée national des arts et traditions populaires (MNATP), du musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée (MuCEM) à Marseille.
Par ailleurs, les archives départementales ont dans leurs fonds des documents sur les arts du spectacle : il est parfois possible d’y trouver des plans.

En espérant avoir répondu à votre question,
Cordialement,

Eurêkoi.org, réponses à distance
Médiathèques de la ville et communauté urbaine de Strasbourg

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *