couverture du livre Le couple, l'ordinateur, la familleDans le sens « Est-ce que la technologie apporte réellement un gain de temps ? » et aussi quels sont les méfaits de la technologie (perte de communication dans une famille…).

Notre réponse du 06/03/2017

En consultant le catalogue de la Bpi, j’ai trouvé les documents suivants qui pourront vous aider à répondre à vos questions :

Temps du travail et GRH
coordonné par Jean-Yves Duyck et Marc-André Vilette
Vuibert 2010
Textes issus en partie de journées organisées par l’AGRH et de congrès disciplinaires organisés par l’AGRH et l’Institut international d’audit social.
GRH = Gestion des ressources humaines. AGRH = Association francophone en gestion des ressources humaines. Notes bibliogr. Contributions de gestionnaires,
juristes, sociologues et psychologues sur la gestion du temps de travail.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. Sociales 361.1 TEM

Le couple, l’ordinateur, la famille
Laurence Le Douarin, Payot 2007
Issu de la thèse de l’auteur : « L’entrée de l’ordinateur dans la famille », 2002 ; Notes bibliogr. L’ordinateur comme miroir de la famille, avec les tensions, les questions de pouvoir et la redistribution des rôles familiaux qui l’accompagnent : contrôle parental, peur des jeunes, émancipation féminine, nouvelles formes d’intimité, rivalités entre enfants et parents, affirmation de soi par le biais de la compétence technologie, etc.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. Sociales 300.2 LED

Des articles de revues :

Viard Jean, « La révolution des temps libres », Sciences humaines, 1/2016 (N° 277), p. 25-25.
URL : http://www.cairn.info/magazine-sciences-humaines-2016-1-page-25.htm

Hélène Haniotou, « Espaces « réels » et espaces virtuels. L’exemple des loisirs », Revue Géographique de l’Est [En ligne], vol. 39 / 2-3 | 1999, mis en ligne le 04 septembre 2013, consulté le 08 mars 2017.
URL : http://rge.revues.org/4406
[Résumé] : « Les nouvelles technologies et la réseautisation (utilisation du concept même des réseaux dans l’organisation spatiale) généralisée sont à l’origine d’un gain de temps considérable, qui pourrait être la cause de l’augmentation du temps de loisirs dans l’avenir et du développement de réseaux de loisirs. Les particularités locales combinées des sites naturels et culturels seraient alors l’attrait principal pour la consommation du temps de loisirs « réels » dans ces sites « authentiques », par opposition (ou complémentarité) avec les loisirs virtuels amenés directement aux consommateurs. Cette situation reste dans le domaine de la science-fiction et ne peut être placée que dans un futur lointain ; un futur où la planète entière aura résolu les problèmes d’inégalités économiques, territoriales et culturelles ; où chacun de ses habitants, indépendamment de ses origines ou statut socioprofessionnel, grâce à son travail lié, pourra bénéficier des mêmes « privilèges » pendant ses longs temps libres. »

· Émilie Genin, « Technologies mobiles et travail à la maison : mise à disposition ou mode de conciliation ? », Revue Interventions économiques [En ligne], 53 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 07 mars 2017.
URL : http://interventionseconomiques.revues.org/2594
[Résumé] : « Dans cet article, nous interrogeons l’incidence des technologies mobiles et du travail à la maison sur la conciliation entre les temps personnels et professionnels. À partir d’entrevues qualitatives réalisées auprès de cadres et professionnels québécois, nos résultats mettent en exergue leurs effets contrastés. En creux, cette étude permet d’illustrer l’idée d’une porosité – entre temps professionnels et personnels – et souligne le décalage existant entre les mécanismes de régulation traditionnels (issus du modèle fordiste) visant à protéger et à limiter le temps de travail, et les pratiques actuelles qui leur échappent complètement. Pour conclure, nous soulevons quelques enjeux relatifs à la porosité des temps et au régime temporel postfordiste en émergence. »

« Temps éclatés, urgences et nouvelles technologies : quels effets sur le travail et les travailleurs ? », La nouvelle revue du travail [En ligne], 1 | 2012, mis en ligne le 10 décembre 2012, consulté le 26 avril 2017. URL : http://nrt.revues.org/152

Technologies de l’information et évolution sociale
DANZIN, André Association française pour le M.U.R.S, Paris (FRA), 1985 http://hdl.handle.net/2042/8142
« Dans les années 1980, l’informatique et l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication se généralisent dans la société. L’A. analyse cette mutation vers une société de l’immateriel : nouvelle repartition des travailleurs dans les differents secteurs, nouvelle gestion du temps, nécessité de renouveller les méthodes d’enseignements, nouvelle organisation sociale…Ces différents aspects seront développés comme suit : l’explosion des applications des technologies de l’information ; Les conséquences sur la société humaine ; l’éducation dans la mutation sociale ; Les mutations dans les organisations sociales ; Les chances d’un monde meilleur »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 26 fois dont 1 fois aujourd'hui