Cahier et stylo plume en gros plan

CC0 Public Domain, viaPxhere

Réponse apportée le 10/31/2011  par la Ppi, révisée le 07/02/2018

En guise d’introduction, voici une définition du terme Ipséité apportée par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL)
Philos. Ce qui fait qu’une personne, par des caractères strictement individuels, est non réductible à une autre.
[Il n’est pas d’être sans « ipséité ». Faute d’ipséité, un élément simple (un électron) n’enferme rien – citation de G. Bataille, L’Expérience intérieure, 1943, p.130]

 Article du site Fabula ( site de recherche en littérature, né d’une association de chercheurs s’intéressant à l’articulation entre théorie et histoire littéraires) : publié le samedi 3 décembre 2005, par Jean-Louis Jeannelle Source : Jean-Luc Pagès  » Ipséité : Inventaire raisonné des ego-documents « 

Site Autopacte

Le site ipséité est également cité par le projet Autopacte.org dans l’onglet Inventaire des inventaires de textes autobiographiques, initié par Philippe Lejeune et qui a pour objet l’écriture autobiographique sous toutes ses formes (récits, journaux, lettres, etc.). Il recense notamment les travaux de Jean-Luc PAGES.

Voir ci-dessous un extrait des ressources pour la France (cote F-…)
F-16
Jean-Luc PAGES, Bibliographie des journaux intimes publiés en France de 1939 à 1996 (éditions et rééditions de journaux francophones ou traduits en français); volume 2 de sa thèse Le jeu de l’autocritique littéraire à l’autofiction, de Proust à Doubrovsky, thèse de l’Université Paris-3, 1997, Presses Universitaires du Septentrion, « Thèse à la carte », 488 p.
1627 références d’auteurs. Journaux. Textes publiés.Référence seule, accompagnée parfois d’indication de sujet. Index des auteurs et des titres d’anonymes.Textes écrits ou traduits en français publiés depuis 1939.

Cette importante bibliographie, la première de ce genre dans le domaine français, comporte quatre sections :
I – Les Journaux d’écrivains (I. Editions ou rééditions de journaux d’écrivains antérieurs au XXe siècle ; II. Les journaux d’écrivains au XXe siècle, 1 Les journaux posthumes ; 2 les journaux publiés du vivant de l’auteur)
II – Les Journaux d’artistes (1 Chorégraphes et danseurs ; 2 Cinéastes, metteurs en scènes et comédiens ; 3 Compositeurs et musiciens ; 4 Peintres)
III – Les Journaux témoignages (1 Journaux de proches d’un écrivain ; 2 Journaux de guerre ; 3 Journaux de prison et de captivité ; 4 Journaux de voyages ; 5 Journaux de conversion et d’itinéraire spirituel ; 6 Journaux historiques ; 7 Journalisme et médias ; 8 Chroniques contemporaines de société).
La quatrième section indique les études critiques sur le journal intime.
F-17
Philippe LEJEUNE, Journaux francophones publiés depuis janvier 1997 , ici même sur le site Autopacte.
801 références pour 1997-2006. Journaux. Textes publiés. Référence seule. Aucun index. Journaux écrits en français publiés depuis janvier 1997.
Divisé en deux sections : 1997-2006 ; et l’année courante, 2007, avec mise à jour régulière, permettant de trouver aisément les publications les plus récentes.

Association pour l’autobiographie

Site de l’APA :  L’APA est une association de personnes intéressées par la démarche autobiographique, dont l’objectif premier est la collecte, la conservation, la valorisation de textes autobiographiques inédits.

Articles

Enfin, voici quelques références d’articles en ligne provenant du Portail Cairn (Bibliothèque numérique d’ouvrages et de revues, principalement dans les domaines des sciences humaines et sociales. » Pour « REVUES », environ 240 titres. Abonnement souscrit par la Bpi)

– Jean Vassort, « Les écritures du domestique et de l’intime », Revue d’histoire moderne et contemporaine 4/2010 (n° 57-4), p. 211-217.
Url: www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2010-4-page-211.htm
Compte-rendu de lecture des trois livres suivants :

  • A propos de : Pierre-Yves Beaurepaire, Dominique Taurisson (ed.) Les ego-documents à l’heure de l’électronique. Nouvelles approches des espaces et réseaux relationnels, Montpellier, université Montpellier III, 2003, 552 p., ISBN 2-84269-594-1. Notice dans le catalogue Sudoc
  • A propos de : Michel Cassan, Jean-Pierre Bardet, François-Joseph Ruggiu (Éd.) Les écrits du for privé. Objets matériels, objets édités, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 2007, 347 p., ISBN 978-2-84287-443-8.
    notice Sudoc
  • A propos de Sylvie Mouysset Papiers de famille. Introduction à l’étude des livres de raison (France, XVe-XIXe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, 347 p., ISBN 978-2-7535-0554-5. Notice Sudoc

 les notices pérennes du Sudoc (Système Universitaire de Documentation)  permettent de localiser un document dans les bibliothèques universitaires françaises, de l’emprunter directement ou par le prêt entre bibliothèques (PEB) ; il vous permet aussi de connaître les horaires et fermetures annuelles de ces bibliothèques. Il vous suffit de cliquer sur l’onglet « Où trouver ce document ? »

Pour compléter ces lectures, voici quelques ressources utiles :

Sur le site de la Revue des ressources vous pouvez consulter le dossier : Journaux personnels Dernier ajout : 25 octobre 2013.
Le journal intime, devenu aujourd’hui genre littéraire à part entière, est d’abord une écriture dite ordinaire, en prise directe sur l’instant. Il fixe le sillage d’un individu. Ce dossier propose des extraits des Journaux intimes d’écrivains, mais aussi d’anonymes, et s’interroge sur les raisons qui amènent les diaristes à consigner leur vie. Ce dossier est dirigé par Elisabeth Poulet.

ARNOUL, Élisabeth ; RENARD-FOULTIER, Raphaëlle ; et RUGGIU, François-Joseph. Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Âge à 1914 : bilan d’une enquête scientifique en cours. Résultats de 2008-2010 In : L’historien face au manuscrit : Du parchemin à la bibliothèque numérique [en ligne]. Louvain-la-Neuve : Presses universitaires de Louvain, 2011 (généré le 07 mars 2018).
Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/pucl/1264>. ISBN : 9782875581945.

Oxford Journals : les publications de l’université d’Oxford ; elles ont lancé en 2004 Oxford Open, qui donne accès à plus de 250 journaux, tous domaines confondus. Dans : Humanities > German History (publication de la German History Society, depuis 1984) : 

Mary Fulbrook and Ulinka Rublack, « In Relation: The ‘Social Self’ and Ego-Documents », German History, Vol. 28, Issue 3, pp. 263-272 // doi:10.1093/gerhis/ghq065 https://academic.oup.com/gh/article-abstract/28/3/263/786165
Abstract : What is an ‘ego-document’? The answer might at first sight seem simple: a source or ‘document’—understood in the widest sense—providing an account of, or revealing privileged information about, the ‘self’ who produced it. The term itself, which is of relatively recent coinage—just over half a century old—has variants: while it is a term originating in Dutch that works well in several languages including both English and German, some scholars prefer the notion of ‘self-narratives’ or ‘testimonies to the self’ ( Selbstzeugnisse), a term in use since the late nineteenth century, with corresponding differences in theoretical approach and emphasis from those who retain the notion of ego-documents

– Kaspar von Greyerz, « Ego-Documents: The Last Word?« , German History, Vol. 28, Issue 3, pp. 273-282 // doi:10.1093/gerhis/ghq064 https://academic.oup.com/gh/article-abstract/28/3/273/786156?redirectedFrom=fulltext
Abstract : This article examines the concept of ‘egocuments’ from a historiographical perspective.
It looks at its origins in the 1950s in the work of the Dutch historian Jacob Presser, at its revival in the work of Rudolf Dekker and his group from the 1970s onwards, and at the considerable expansion the notion was subjected to in the early 1990s by Winfried Schulze. The article argues that we should be aware of the noticeable differences between using the concept in twentieth-century history, as Presser did, and its usage in the context of early modern history.

La Bnf a publié la captation d’une journée d’étude intitulée Editer l’intime
Éditer l’intime ? [Enregistrement sonore] : journée d’étude du 30 novembre 2006 / Philippe Lejeune, Françoise Simonin-Tenant, Claire Paulhan… [et al.], aut. ; Philippe Lejeune, Françoise Simonin-Tenant, Claire Paulhan… [et al.], participants
 
Édition : Reproduction numérisée 
Publication : Paris : Bibliothèque nationale de France, 2006 
Description matérielle : 3 fichiers numériques (1 h 56 min 48 s, 2 h 24 min 36 s, 2h 01 min 17 s) : 16 bits, 44.1 kHz 
Collection : Les ateliers du livre 
Conférences de la Bibliothèque nationale de France 
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41273603t.public

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION