photo d'enfant au Préau des Accoules

Exposition « A vos souhaits » –  Préau des Accoules, musée des enfants – Marseille ©François Moura

 

Notre réponse du 04/06/2016
Suite à votre question sur « la salle pour les enfants au Musée des Beaux Arts que Danièle Giraudy à ouverte en 1968 à Marseille  » la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :

Nous avons trouvé de nombreuses informations quant à l’ouverture de cette structure pour les enfants et l’innovation qu’elle représentait en son temps en matière d’accueil des enfants dans les musées, vous trouverez ci dessous un ensemble de références s’y rapportant.

Sa fermeture est désignée comme « temporaire » en 1977 (cf. article p. 104 n° 196 déc. 2001 de la revue Marseille). 
…sa fermeture « temporaire » en 1977 en raison d’importants travaux de réfection du Musée des Beaux arts ; il faudra attendre 1991 pour qu’un nouveau lieu soit dévolu à ce type d’expérience dans notre ville. … ».
l’article la signale comme nouveau lieu : il s’agit du Préau des Accoules qui est créé en 1991 dans le quartier du Panier à Marseille.
Vous pouvez venir également consulter la presse locale sur l’année 1977 à l’Espace régional au 3° étage de l’Alcazar muni d’une carte de lecteur pour compléter et affiner l’information .

Au regard des articles il nous apparaît si l’on compare les deux structures et leurs missions que : l’une, œuvre dans le domaine de l’éducation artistique (Le Préau des Accoules), l’autre (le Musée des enfants) au sein des collections d’un musée. Toutes les deux s’adressaient et s’adressent aux enfants dans le domaine de la pédagogie muséale et  sont à la pointe de l’innovation dans leur domaine.
Quant au choix de ne garder qu’une seule structure la réponse doit se trouver dans l’histoire de la politique culturelle de la ville de Marseille, du territoire voir plus largement du ministère de la Culture ?

Cela devrait faire l’objet d’une recherche plus approfondie cependant l’article cf p.55, n° 210 Oct. 2005, de la revue Marseille apporte un éclairage.

Nous avons contacté par mail Madame Giraudy, qui est aujourd’hui retraitée du monde des Musées et qui nous évoque son parcours :

« Ce premier musée français pour les enfants ouvert en janvier 1968 a dû se trouver fermé peu après mon départ en 1972-73 pour créer l’Atelier des Enfants au Centre Pompidou, la donation Guerre d’art africain l’a remplacé avant de trouver sa place à la vieille Charité, avec la création du MAOA et l’acquisition de la collection Gastaud. A l’époque j’avais commencé en 1966, à recevoir des classes dès la maternelle, aux Musées Cantini et Longchamp, un espace dédié s’avérait nécessaire, il fut installé à Longchamp avec les moyens du bord. Sorte de musée- atelier où les œuvres à la hauteur des enfants étaient commentées par mes étudiants de Luminy, eux-mêmes peintres . Actions complétées par des visites en milieu scolaire, des mallettes pédagogiques que nous y laissions et bientôt , un muséobus qui sillonnait la ville . 
Ce mini-musée dans le grand que nous visitions ensuite, a servi de lieu de formation pour d’autres musées pour enfants , ouverts petit à petit en France .
Le préau des Accoules lui a succédé sous la municipalité Vigouroux, grâce à Christian Poitevin . Son travail y est remarquable, malgré la réduction de ses moyens, il est toujours animé par Laurence Rosselini… »
Un article du Monde sur l’inauguration :  « Un musée des enfants est inauguré à Marseille » A. L, Le Monde du jeudi 18 janvier 1968 et cet autre article du quotidien  » A Marseille, un musée à la mesure des enfants » / Georgette Gabey, Le Monde daté du 16 octobre 1968 sont accessibles sur Europresse en ligne sur notre portail Bibliothèque Alcazar dans la bibliothèque numérique/presse avec votre carte de lecteur.

Voici les références des articles qui sont consultables sur place à la Bibliothèque Alcazar Marseille à l’Espace régional 3° étage dans la Revue Marseille Per 20464 (cote 905 Mars+Mars)
n° 210 Oct. 2005, pp, 54 à 57
n° 196 déc. 2001, pp. 104 à 111
des détails :
le Musée des enfants Marseille 1968 :
« ….ouverture du premier « Musée des enfants » en France, création à Marseille en 1973 du « Muséobus » destiné aux enfants.. ». (p.55, n° 210 Oct. 2005 revue Marseille) et l’article sur le parcours professionnel de Danièle Giraudy (pp. 104 à 111 n° 196 déc. 2001 revue Marseille)

Vingt cinq ans d’actions pour les publics
Illustration de l’animation autour d’un mobile de Calder au premier Musée des enfants, Musée des Beaux arts, Palais Longchamp avec Mme Giraudy.
pp.104 à 107 (Le premier Musée des enfants : les instigatrices Marielle Latour et Danièle Giraudy)
n° 196 déc. 2001 revue Marseille)

Préau des Accoules à Marseille créé en 1991 par Claire Mizrahi (Projet de la Direction des Musées )
Cf p.55, n° 210 Oct. 2005 revue Marseille

Ouvrages à consulter :

Le musée, la ville et l’enfant : exposition du Musée des enfants de Marseille présentée à la Maison de l’enfance du Village Olympique, par le Musée des Beaux-Arts de Grenoble à l’occasion du congrès de l’ICOM, du 5 au 15 septembre 1971
Consultable sur place au Musée d’Archéologie – cote Liasse 97, inv 1726 –
Consultable sur place avec une carte de Bibliothèque

Le Musée et la vie : un texte commenté et illustré…/ Danièle Giraudy et Henri Bouilhet. La documentation française
Bibliothèque Alcazar – Mag. documentation générale -Cote K9590j – Consultable sur place avec une carte de Bibliothèque

L’Objet, le Musée, l’Enfant : Éléments caractéristiques du rapport Enfant-Musée : étude des réponses au questionnaire sur les musées proposé aux enfants pendant l’expérience (octobre 1979-mai 1980 / Xavier Thyssen,
Consultable sur place avec une carte de Bibliothèque au Musée d’Histoire de Marseille Livre adulte cote M 707.4 GVC

Le Musée des enfants au musée des Beaux Arts de Marseille / Marielle Latour et Danièle Giraudy dans Musées et collections publiques de France, revue de l’association générale des conservateurs des collections publiques de France, n° 102, 1968, n° 1 nouvelle série. pp. 13 à 24 . Éditeur [s.n.] Bibliothèque Alcazar – Magasin périodiques- consultable sur place cote Per 1112

Programmes d’excursions à travers les musées, sites et monuments, en tant que «sources de savoir» A. M. Heath (1979). Museum International (Edition Francaise), Volume 31, Issue 3, pages 210–215, January/December 1979

Articles en ligne qui font référence au Musée des enfants à Marseille, lieu d’innovation : 

  • Join-Lambert Odile, « L’ouverture aux publics des musées (1959-1981) : missions et statut des conservateurs en question »Le Mouvement Social 3/2006 (no 216) , p. 53-73
    URL : www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2006-3-page-53.htm. « Des initiatives locales originales commencent à voir le jour dans les musées de collectivités. C’est le cas par exemple de la création d’un « musée des enfants » en 1968 par Danielle Giraudy, au sein du musée des Beaux-Arts de Marseille. »
  • Un entretien avec Hugues de Varine dans Publics et Musées, 17(1), 203-210. Son parcours professionnel avec Daniele Giraudy lors de la création du Musée des enfants à Marseille 
  • La vie aventureuse de Marseille dans L’Unité, l’hebdomadaire du Parti Socialiste du 16 au 22 janvier 1976, en page 26. 

    « …Aventure unique pour les enfants Marielle Latour dirige l’ensemble des Musées des beaux arts de Marseille. C’est à elle que l’on doit la création d’une aventure unique : le Musée des enfants, qu’elle a installé au premier étage du palais Longchamp. L’ouverture s’est faite en janvier 1968 ; un journaliste du « Monde » passait par là… « Immédiatement, dit Marielle Latour, son article a fait boule de neige. » Dès 1969, le Musée des enfants accueille 63 000 visiteurs. Au départ, tout se fait sans argent, avec du matériau de récupération : des œuvres de toutes les époques sont accrochées à hauteur d’enfant, au niveau de leurs yeux. L’intervention du musée se fait aussi… en dehors du musée. Sous des formes et selon des formules qui sont renouvelées chaque année. Pour ces opérations extérieures, la question du transport a été résolue par l’intermédiaire du « Muséobus ». L’an dernier les enfants y trouvaient « L’Afrique vue par les enfants ». Cette année, le car a été transformé en atelier de gravure ; des œuvres originales illustrent toutes les techniques : la gravure sur bois, le burin, la pointe sèche, l’eau-forte, l’aquatinte, la lithographie et la sérigraphie. Ces techniques sont expliquées par des livres, des travaux et des diapositives. Libre ensuite aux enfants de s’exercer. On a vu les enfants s’adonner à la peinture murale. On les voit quotidiennement, dans les écoles, ouvrir les « mallettes pédagogiques » qui sont mises par le musée à la disposition des enseignants. « Les gardiens du Musée des enfants sont devenus gais », dit Marielle Latour. Peut être est-ce en s’en apercevant qu’elle a décidé de généraliser l’effet : en branchant le troisième âge sur le Musée des enfants !… »

  • Un article en anglais de Danièle Giraudy qui décrit le musée dans Museum International (Edition Francaise), Volume 22, Issue 3-4pages 226–234, January/December 1969
    traduction

    Le Musée des enfants de Marseille a été créé en janvier 1968 dans une salle du Musée des beaux-arts, au Palais de Longchamp. I1 accueille tous les jours des enfants de quatre à douze ans, de l’école maternelle à la classe de sixième, les jeudis et dimanches étant plutôt réservés aux enfants amenés par leur famille. Ce public est sollicité dans les écoles par des circulaires, dans la ville par des affiches, par la presse, la radio et la télévision. Au musée même, un petit catalogue est distribué gratuitement aux visiteurs. « 

Sur Danièle Giraudy, la fiche du MUCEM. extrait :  Conservateur au Centre Georges-Pompidou de 1972 à 1981, elle y crée l’Atelier des Enfants, après l’expérience novatrice du musée des Enfants de Marseille, le premier de France

Sur le préau des Accoules 

  • Les enfants de 4 à 6 ans et les institutions culturelles. Romano, S. (2001).  Recherches en Communication, 15(15), 133-147.

  • Entre musées et enfants de 4 à 6 ans, une action utile ou non ?, Romano, S.la Lettre de l’OCIM, n° 60, 1998, pp. 3-9.

  • Préau des Accoules dans Parlez quartiers 05/05/2008, page 6 
    Le Préau des Accoules, premier musée des enfants en France, créé à Marseille en 1991, est né d’une initiative « politique de la ville »et apparaît comme l’institution la plus emblématique et la plus originale de France en faveur de la politique muséale vers le jeune public.
    Un lieu d’histoire
    Le Préau des Accoules est installé dans un ancien observatoire conçu en 1700 par les Jésuites, puis siège de l’Académie des Sciences Arts et Belles Lettres de Marseille en 1780. Joseph-Esprit Brun, architecte, y réalisa la « salle de séances extraordinaires » : une pièce à colonnes, surmontée d’une voûte plate, d’une rare qualité architecturale.
    La salle, restaurée dans les années 1980, est devenue en 1991 le premier espace muséal pour les enfants en France.

    Le contact de la responsable du Préau des Accoules : Laurence Rosselini : 04 91 91 52 06

    Cordialement,
    EurêkoiBMVR Marseille vous remercie.

Date de création: 07/06/2016 03:51     Mis à jour: 07/06/2016 11:54
 
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION