couverture du livre Fred Herzog : photographsNotre réponse du 02/02/2017

J’ai repéré dans cet article (à partir de notre base de presse Bpi-doc) Chromistes précoces Le Monde du 16/12/2011 deux paragraphes sur Fred Herzog, je vous les cite :

« Le photographe Fred Herzog a lui aussi dû attendre la retraite pour voir son travail salué : cet Allemand installé à Vancouver, au Canada, a gagné sa vie comme photographe médical. Pendant plus de vingt ans, pourtant, et dès 1953, il a pris près de 80 000 photos de sa ville d’adoption en Kodachrome.
Le livre Photographs donne la mesure de cette obstination à enregistrer la vie quotidienne d’une ville dans ses moindres recoins, du port à Chinatown. Les images de Fred Herzog fourmillent de vie et d’information : dans la tradition de la photographie de rue, il saisit les passants au vol, en train de héler un taxi ou d’essayer un chapeau. Mais le photographe s’attache surtout à décrire les lieux qui donnent un visage à sa ville adoptive. Publicités sur les murs, boutiques de coiffeurs, fripiers ou épiciers, et surtout vitrines en tout genre font de Vancouver un théâtre aux décors irréels et chatoyants. »

Vous pouvez vous procurer sur les sites marchands l’ouvrage suivant :
Photographs
, de Fred Herzog, textes en anglais de Claudia Gochmann, Douglas Coupland, Sarah Milroy et Jeff Wall, D&M, 224p.
 https://www.amazon.fr/Fred-Herzog-Photographs/dp/3775728112

Dans le catalogue de la Médiathèque de la maison européenne de la photographie, il y a 4 notices dont le livre cité ci-dessus :

1) Livre Fred Herzog : Photographs / HERZOG Fred / Collectif / Hatje Cantz Verlag, Ostfildern (D), 2011
Type(s) de document Monographie ; Catalogue d’exposition
Cote M 2011 HER

2) Livre Fred Herzog : Photographs / HERZOG Fred / Collectif / Douglas and McIntyre, Vancouver (CDN), 2011
Type(s) de document Monographie
Cote M 2011 HER.2

3) Livre Eyes Wide Open ! : 100 Years of Leica Photography / Collectif / Collectif / Kehrer Verlag, Heidelberg (D), 2015
Type(s) de document Anthologie thématique
Cote A 2015 EYE

4) Livre Modern Color / HERZOG Fred / CAMPANY David / Hatje Cantz Verlag, Berlin (D), 2017
Type(s) de document Monographie
Cote M 2017 HER

En vous rendant à la MEP, vous trouverez sans doute des ouvrages consacrés aux pionniers de la photographie de rue en couleur. 

Interrogation de la base de presse Europresse
** Amérique, couleurs locales Monde des livres, vendredi 9 décembre 2016, p. LIV2
Photographie William Eggleston, Fred Herzog, Todd Hido. Trois maîtres nord-américains de la photographie couleur à suivre dans trois albums éclatants
Je vous cite le passage concernant Fred Herzog :

« Claire Guillot ans le sillage des succès ­d’Eggleston, nombre de coloristes d’Amérique du Nord ont fait l’objet d’une redécouverte ces dix dernières années. C’est le cas, par exemple, de Fred Herzog, né en 1930, un Canadien d’origine ­allemande installé à Vancouver depuis les années 1950. Loin de pointer les détails criards de la société de consommation, comme Eggleston, Herzog préfère, lui, célébrer la chaleur des couleurs de sa ville d’adoption, où les tonalités des maisons anciennes, les voitures interminables, les imprimés ou les néons semblent former un camaïeu subtil et harmonieux. »

A ce propos, voir cette page FRED HERZOG: EARLY COLOR STREET PHOTOGRAPHY (SOLO SHOW)
Pour le 20ème anniversaire de Paris Photo, la galerie Equinox présente une exposition de Fred Herzog (né en 1930 à Stuttgart, Allemagne ; vit et travaille Vancouver, Canada), un des pionniers de la photographie de rue en couleur.
Read more at http://www.parisphoto.com/fr/paris/exposants/equinox#tfZSKrdxEdmB4KD5.99
http://www.parisphoto.com/fr/paris/exposants/equinox
EQUINOX Secteur principal: C40
Directeurs : Andy Sylvester, Sophie Brodovitch
Fondée en : 1972
http://www.equinoxgallery.com

Modern Color, le livre plein de charme qui sort cet hiver, balaie toute la carrière de Fred Herzog, jusqu’à ses voyages et ses photos en noir et blanc. Mais c’est bien quand il porte son attention aux couches d’histoire qui se mélangent à Vancouver et quand il s’arrête sur les matériaux du passé – le bois des bateaux, la brique des bâtiments, le métal rouillé – que son regard se fait le plus subtil. Dans un texte, son compatriote Jeff Wall, grande figure de la photographie contemporaine originaire de Vancouver, regrette que le terrain de jeux d’Herzog ait disparu, laissant place à la ville que lui connaît : des lieux anonymes et fonctionnels, sans histoire ni caractère. »
Lien vers le livre cité : Fred Herzog modern color (Anglais) Relié – 1 novembre 2016 de David Campany (Auteur)

Le Droit Arts et spectacles, samedi 25 juin 2011, p. A9 (journal canadien)
Les couleurs retrouvées d’Herzog, Maud Cucchi, page a9

Longtemps, les photographies de Fred Herzog en sont restées au stade de diapositives. L’artiste boudait les couleurs que les impressions du milieu du siècle laissaient ternes et fades, à son goût, tandis que les photographes du moment préféraient à la couleur jugée « trop commerciale » une esthétique en noir et blanc. Pour son art, par souci du détail, et pour s’affranchir des limites techniques d’alors, il travaillait sur des films couleur pour diapositives, les seuls, selon lui, à capter fidèlement la lumière vibrante des quartiers multiculturels de Vancouver… jusqu’à ce que l’invention de l’impression à jet d’encre ne vienne révolutionner son travail et redonne, sur le tard, un coup d’éclat à ses clichés d’antan.
Le Musée des beaux-arts du Canada présente jusqu’au 5 septembre Fred Herzog. Photographie de rue, en exposant une trentaine de ses oeuvres photographiques des années 1950 et 1960.
En 1953, à 22 ans, Fred Herzog émigre d’Allemagne, laissant derrière lui Stuttgart, sa ville natale dévastée par les bombardements de la Deuxième Guerre mondiale. À son oeil étranger, rien n’échappe: ni les lignes géométriques urbaines qui contrastent avec l’architecture européenne, ni les couleurs vibrantes des publicités tape-à-l’oeil ou encore celles des enseignes des rues qui se superposent à perte de vue. De Vancouver à San Fransisco, l’autodidacte sonde les panoramas et les interstices des rues qu’il traverse, en quête d’une attitude, d’un reflet, d’une lumière singulière dans les mouvements de foule ou les portraits des badauds. Mais d’une ville à l’autre, le geste quotidien et spontané – d’un bras tendu qui hélerait un taxi, par exemple – reste immuable.
L’exposition – que l’on aurait voulue plus étoffée, par la présentation de diapositives en parallèle, par exemple – révèle un paysage urbain composite, pour lequel l’artiste préfère la classe ouvrière, plus animée, les voitures, objets de consommation, de désir et d’excès, ainsi que les ombres portées et leurs passants de toutes origines. Entre ciel plombé et sol mouillé, la rue devient un théâtre d’ombre et de lumière aux multiples façades, un lieu foisonnant de vie et de couleurs. Les siennes sont vibrantes, saillantes, voire chirurgicales, quand l’objectif s’attarde sur les détails d’une devanture avec une netteté perfectionniste. L’ancien photographe amoureux des papillons, qui, dans une autre vie, avait mis son art au service de la science pour des clichés médicaux, laisse un témoignage précieux du siècle passé. Un héritage à découvrir avec l’exposition adjacente, Espaces urbains, dont les oeuvres issues de la collection du Musée canadien de la photographie contemporaine, présentent quelques artistes de la relève canadienne des « photographes de rue ».

Fred Herzog. Photographie de rue – Musée des beaux-arts du Canada, Canada NewsWire (français) – Nouvelles générales, mercredi 22 juin 2011
Au Musée des beaux-arts du Canada Jusqu’au 5 septembre 2011
Je vous cite le début :

OTTAWA, le 22 juin 2011 /CNW/ – Centre-villes, quartiers de la classe ouvrière, bric-à-brac, enseignes au néon, passants dans les rues, kiosques à journaux, panneaux d’affichage et étalages farfelus des petites boutiques familiales sont parmi les sujets de prédilection de Fred Herzog . Depuis 1953, il a constitué un important document de la vie au quotidien en photographiant les rues animées de Vancouver et d’autres villes. Jusqu’au 5 septembre prochain, le Musée des beaux-arts du Canada est fier de présenter au public Fred Herzog. Photographie de rue , une installation organisée par le Musée canadien de la photographie contemporaine (MCPC) qui met en lumière près de 30 oeuvres photographiques tirées de sa collection de l’artiste vancouvérois.

Vous trouverez encore des articles de ce genre en consultant la base Europresse à la Bpi (bureau presse 2e niveau), je ne peux tous vous les citer.

Une recherche dans la base Art and Architecture Source (consultable à la Bpi) donne 9 résultats pour Fred Herzog en sujet.
Art and Architecture Source permet l’accès à plus de 750 revues et 220 livres en texte intégral. Ce site comprend une collection de plus de 63 000 images fournies par Photo Desk et d’autres sources. Cette base couvre de nombreux sujets en rapport avec l’art, des beaux-arts à l’art décoratif et commercial, en passant par différents domaines de l’architecture et du design architectural.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 15 fois dont 1 fois aujourd'hui