Je cherche des informations sur Sylvia Beach, la fondatrice du 1er Shakespeare and Compagny. Pourquoi n’a t-elle pas rouvert la librairie après la guerre ? qu’a t-elle fait ? J’ai lu son roman « Shakespeare and Co » mais il s’arrête en 1945.

Réponse apportée le 11/22/2011  par STRASBOURG Médiathèques de la ville et communauté urbaine – Fonds régional, Illustration, Arts du spectacle (danse)

Il semble que la partie la plus riche de sa vie soit avant la période qui vous intéresse.
Le livre « Sylvia Beach : une Américaine à Paris » ne consacre qu’une dizaine de pages à la période de 1942 à 1962, ce qu’elle nomme sa « période officielle ».
L’ouvrage évoque rapidement les raisons pour lesquelles Sylvia Beach ne voulut pas rouvrir, malgré les pressions de certains : « […] même avec des aides financières, elle n’aurait pu, ni n’aurait voulu, rouvrir : elle était fatiguée et, après des années d’austérité et de travail acharné, à cinquante huit ans, ne se sentait pas le courage de prendre de nouveaux risques. En outre, affirma-t-elle à ses amis, on ne doit jamais faire la même chose deux fois » (p.560), éditions Perrin, 2011.De plus, les anciens locaux avaient été loués.

Après la guerre, elle travailla dans un hôpital, se consacra aux autres, siégea au conseil d’administration de la Librairie américaine de Paris. Elle continua également d’écrire et de traduire et de partager ses travaux sur Joyce. Elle perdit sa grande amie Adrienne Monnier en 1955, et aida à préparer une exposition rétrospective intitulée « Les années vingt : les écrivains américains à Paris et leurs amis, 1920-1930 ». Elle reçut un doctorat de lettres honorifique de l’université de Buffalo en 1959 et mourut en 1962 à Paris.
Cordialement,

Eurêkoi – médiathèques de Strasbourg et de la CUS
www.eurekoi.org
www.mediatheques-cus.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *