closeCet article a été publié il y a 1 an 4 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Si le sujet vous intéresse posez-nous une question!

couverture du livre Le matiérisme dans la peinture des années 80D’habillement de la structure interne pour la cacher et tromper celui qui regarde. Je cherche dans un deuxième temps des ouvrages littéraires, philosophique, artistiques, de design sur la continuité et la discontinuité.

Notre réponse du 14/12/2016

En faisant une recherche, j’ai finalement trouvé des réponses qui peuvent vous intéresser. Il me semble que votre recherche se relie au courant du Matiérisme.
« Son caractère principal est celui d’une peinture abstraite utilisant divers matériaux non traditionnels ajoutés sur la toile conservée comme support principal de l’œuvre et traitée en épaisseurs et en empâtements à l’aide de blanc de zinc, de carbonate de chaux ou d’huile polymérisée, tels que sable, gravier, plâtre, cire, goudron, haillons, bois, ficelles morceaux de verre, de ferraille, éléments botaniques, animaux, etc. En plus d’ajouter ces matériaux atypiques, le peintre peut triturer la surface de la matière picturale à l’aide de divers instruments ou à mains nues en laissant des traces de grattage, d’incisions, voire d’empreintes d’objets à motifs géométriques ou non, tels que moule à gâteau, porte-savon ou serpillière, etc., ou en utilisant des vernis produisant des effets de ramages, de crevasses et de craquelures ou bien agir sur le support en le détruisant en partie à l’aide de coupures, de perforations, de déchirures et de brûlures. Les couleurs peuvent être variées et la composition différencier les zones avec ou sans ajout de matière. »

Cet article Matièrisme de wikipédia propose une liste des artistes qui relèvent de ce courant.

Ce blog  d’art contemporain (Le Monde) La peau de l’Ours vous intéressera également,  il comporte de nombreuses références dont celle-ci : La belle impasse de l’art informel

Cet article  vous propose une analyse très complète portant sur la modulation du « corps de la matière par exemple par l’ajout de médiums variés. » Vous trouverez dans les notes des exemples d’artistes qui utilisent ces techniques :
Gaëlle Pentier, « Structurer à l’étape de la retouche », CeROArt [En ligne], 4 | 2014, mis en ligne le 13 mars 2014, consulté le 10 janvier 2017. URL : http://ceroart.revues.org/4024

Enfin la Bibliothèque Publique d’Information propose en consultation des ouvrages sur ce courant, par exemple,
Le matiérisme dans la peinture des années quatre-vingt ou plus largement ces ouvrages sur la matière.

Sur le thème de la continuité et la discontinuité je ne peux établir une bibliographie complète, mais voici quelques ressources qui peuvent vous intéresser, trouvées en cherchant dans google « continuité et discontinuité » avec l’opérateur intitle qui cherche dans les titres des pages internet.

  • Cet extrait de livre Bachelard et Bergson : continuité et discontinuité: Une relation philosophique au cœur du XXe siècle en France. Actes du colloque international de Lyon, septembre 2006
    Jean-Jacques Wunenburger, Frédéric Worms, Presses Universitaires de France, 17 sept. 2015
  • Un article  L’homme-interfacé, entre continuité et discontinuité, Auteur Renucci, Franck, Revue Hermes, n°68, 2014, http://hdl.handle.net/2042/58418

Vous pouvez également consulter ce résultat de recherche dans le catalogue collectif Sudoc (Mots sujet) discontinuité continuité | 151 résultat(s)
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 34 fois dont 1 fois aujourd'hui