J’ai par exemple beaucoup lu Henri Lefebvre. J’ai aussi lu des auteurs du terrain comme Hacène Belmessous. Mais je me demande quelles autres approches urbanistiques existent concernant l’existence de ces quartiers ? De plus, j’aimerais connaître s’il y a eu des mouvements de militance urbaine concentrés sur les conditions de ces quartiers. Par ailleurs, existe-t-il des livres qui développent l’abandon du militantisme marxiste dans ces quartiers? 
Enfin, existe-t-il des ouvrages qui développent le phénomène de la réappropriation de ce type de quartier par les habitants? En vous remerciant par avance. Par ailleurs, j’en profite pour vous féliciter de votre travail qui est toujours génial et qui m’est toujours très utile. Bonne journée!

Soumise à la Base de connaissances le: 02/14/2015

Suite à votre question sur « les approches urbanistiques des quartiers populaires périphériques, les mouvements de militance urbaine concentrés sur les conditions de ces quartiers, l’abandon du militantisme marxiste dans ces quartiers et le phénomène de la réappropriation de ce type de quartier par les habitants », la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :

Vous pouvez consulter certains livres disponibles dans les bibliothèques de Marseille, sur les approches urbanistiques des banlieues : (voir en bibliothèque la cote 306.76 qui concerne la sociologie urbaine)

Géopolitique de l’aménagement du territoire / Philippe Subra :

Quand la ville se défait : quelle politique face à la crise des banlieues ? Jacques Donzelot

voir un compte rendu ici :http://lectures.revues.org/632 et une émission sur France culture :

Les lieux des banlieues : de Paris à Nancy, de Mumbaï à Los Angeles Marchal, Hervé

Les formes de militance :

Cités en crise : ségrégations et résistances dans les quartiers populaires

La banlieue change ! : Inégalités, justice sociale et action publique dans les quartiers populaires / sous la direction de Régis Cortéséro ; avec une conclusion de Didier Lapeyronnie

Les aléas du lien social : constructions identitaires et culturelles dans la ville / Ministère de la culture et de la communication

Pourquoi les banlieues sont de droite ? / Camille Bedin

Ces ouvrages disponibles sur le Catalogue collectif de France, et donc à l’Alcazar, via le Prêt entre Bibliothèques 

Sur l’abandon du militantisme dans ces quartiers :

Des métallos aux jeunes des cités: socio-histoire d’une banlieue ouvrière en mutation / Éric Marlière. Éd. du Cygne, 2014

Adolescence et idéal démocratique 

Les transformations du militantisme d’origine maghrébine dans les cités : trois études de cas, le CNDP/MIB, l’AJS et l’EVEIL / Nathalie Fuchs ; thèse dirigée par Nonna Mayer,… et Catherine Wihtol de Wenden,…

Articles sur les différents sujets :

Bacqué, Marie-Hélène ; Sintomer, Yves. – « Affiliations et dés affiliations en banlieue : réflexions à partir des exemples de Saint-Denis et d’Aubervilliers ». – Revue française de sociologie. – (2001-04/06)vol.42:n°2, p.217-249. – La notion de dés affiliation qu’utilise Robert Castel dans « Métamorphoses de la question sociale » s’applique-t-elle à l’évolution des quartiers de la banlieue rouge ? Elle traduit bien la fragilisation sociale et économique, la précarisation de ces quartiers, la désagrégation de la culture ouvrière (et communiste) et elle est beaucoup plus juste que celle d’exclusion, qui a la préférence des médias. Mais la réalité de ces quartiers est aussi constituée de dynamiques de ré affiliation qui touchent de nouvelles classes moyennes (au moins à Saint-Denis) ou à travers le rap.

Bibliographie de Sciences-po Les banlieues défavorisées en France

Au nom des ouvriers. Quelle représentation politique des classes populaires ? 16 mars 2012 Médiapart

Les banlieues et la politique : un sociologue contre 5 idées reçues Rue 89 26/03/2011

La « nature en ville » à l’épreuve de la requalification des banlieues  Metropolitiques.eu par Ségolène Darly & Pauline Marty & Johan Milian, le 20/11/2013

Voir les dossiers consacrés à la politique de la ville à Lyon recherche

Le lent déclin des banlieues rouges

Île-de-France : la fin de la banlieue rouge par Philippe Subra

«La France périphérique» de Christophe Guilluy: la géographie est un sport de combat 

Enfin, en ce qui concerne la réappropriation des quartiers, voir la notion d’empowerment, au catalogue dans le réseau des bibliothèques de Marseille vous trouverez :

L’empowerment, une pratique émancipatrice / Marie-Hélène Bacqué, Carole Biewener

D’autres livres :

Développement du pouvoir d’agir : Une nouvelle approche de l’intervention sociale, Claire Jouffray

La participation & l’empowerment dans la régénération urbaine Groupe de travail sur la régénération urbaine dans l’Europe du Nord-Ouest.

Participation ou empowerment

Articles :

Avec l’«empowerment», peut-on réparer les quartiers de l’intérieur? Slate.fr 27/03/2013

Voir l’Axe 1 dans le Comité interministériel des villes du 19 février 2013. Axe 1 – Construire ensemble la politique de la ville/ Décision 1 – Donner toute leur place aux acteurs de proximité et aux habitants

Une thèse :

(Contre)pouvoirs urbains ? : une critique des dispositifs non-institutionnels de l’aménagement urbain dans les transformations du Nord-Est de la métropole parisienne / Federica Gatta ; sous la direction de Alessia de Biase

En espérant avoir répondu au mieux à votre question, nous vous remercions de la confiance que vous avez accordée à notre service.

Cordialement,

BiblioSésame – BMVR de Marseille
http://www.bmvr.marseille.fr

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION